Les topsites

Une idée d'event ?
▻ Propose la ! ◅


vivre à New York des paillettes plein les yeux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les S.A.P.E. et les SKIV sont en sous-effectif !
Si tu peux, intéresse toi ces crews-là ! ce serait tip-top ! ♥️ ♥️ ♥️
(mais si non, on t'aime quand même)
➳ Olalala, ça manque de mâles par ici ! N'hésite pas à jouer un garçon !

Partagez | 
 

 Riley + I'm Mr Reckless with a capital R

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
FONDATEUR SE7EN
avatar
Riley L. Morris

▼ Date d'inscription : 10/09/2014
▼ Messages : 1992
▼ Avatar : Josh Franceschi
▼ Crédits : BPurified



MessageSujet: Riley + I'm Mr Reckless with a capital R   Ven 9 Oct - 18:51
Riley Leigh Morris

Yo ! Comme tu as pu lire, moi c'est Riley Leigh Morris mais honnêtement, la plupart des gens m'appellent plutôt Riley, ou Morris, selon la proximité et le genre. Je fête cette année mes 27 ans, malheureusement. Je suis né le 24 Novembre 1989 à Liverpool, en Angleterre. Je suis d'origine écossaise et de nationalité anglo-américaine, ce qui est un mélange assez spécial. Je vis à New York depuis que j'ai environ 14 ans, dans le quartier de Williamsburg. Ici je suis vendeur dans une friperie, mais j'aime aussi la batterie, la musique en général, et me défouler de manière globale. En revanche ne me demandez pas de devoir apprendre ou étudier quoi que ce soit, ni de bosser dans un bureau, j'aime pas ça. C'est sans doute pour ça que mon crew c'est plutôt les SE7EN ! On me distingue par les nombreuses cicatrices que j'ai un peu partout ou ma réputation qui me précède et on dit souvent que j'ai un air de famille avec Josh Franceschi.
Il paraît que je suis loyal, enjoué voire un peu taré, motivé et énergique mais aussi arrogant, impulsif, de mauvais conseil, fier et imprudent. Personne n'est parfait, surtout pas moi. D'ailleurs personne ne le sait mais j'ai un faible pour les émissions de télé-réalité. Et pour aller un peu plus loin dans l'intimité on peut dire que je suis hétérosexuel et célibataire.

utilise "putain" comme mot de liaison. + a toujours l'air à sa place dans une soirée, même dans celles auxquelles il n'est pas invité. + a changé quatre fois d'établissement pendant son lycée parce qu'il s'est fait virer. + pose ses pieds sur les bureaux et tables quand il est assis. + a le sommeil lourd. + est mauvais aux devinettes. + est extrêmement chatouilleux. + conduit trop vite. + souffre d'insensibilité congénitale à la douleur. + a tendance à faire n'importe quoi à cause de ça, pour « tester ses limites ». + est claustrophobe. + ne dit jamais non à un joint. + court tous les jours, fait du basket de temps à autres, et aimerait se mettre à la boxe. + est un habitué des concerts, de tout type, car c'est l'ambiance qui lui plait avant tout. + est batteur, mais a arrêté de pratiquer régulièrement il y a près de trois ans. il essaye tout de même de jouer de temps à autres, en squattant chez ses parents ou les magasins de musique. + malgré le fait qu'il habite à New York depuis plus de 10 ans, il parle toujours le scouse, l'accent de Liverpool, ce qui le rend parfois difficilement compréhensible + n'a pas fait d'études post-lycée. + est un excellent jongleur. + a deux petites sœurs, pour lesquelles il souhaite une meilleure réussite scolaire que la sienne. + déteste son écriture. + met toujours un petit dessin sur les tickets de caisse de ses clients. + devient complètement stupide quand il boit, passe son temps à rire et a les pires idées du monde. + adore le style comics, mais n'en lit aucun. + est un habitué de l'hôpital. + porte parfois ses t-shirt dessus/dessous, pour changer. + a un bracelet en cuir qu'il n'a pas quitté depuis des années, et avec lequel il joue en permanence. + est un très bon ami, malgré ses conseils douteux. + peut facilement irriter. + n'aime pas les chiens, mais a tendance à faire foyer pour chats dans son appartement. + a en permanence besoin d'une ceinture, mais n'en achète jamais. + a tendance à se mordre l'intérieur de la joue quand il s'ennuie ou quand il s'en fout. + déteste être trop sérieux. + lâche un léger rire, plutôt proche du gloussement, quand il aborde un sujet trop sérieux, surtout à propos de lui. + se sent obligé de manger Thaï au moins une fois par semaine. + ses groupes préférés sont Mallory Knox, New Politics et Twenty One Pilots. + a déjà été arrêté pour ivresse sur la voie publique, outrage à agent, et pour être rentré par effraction dans une maison. + ne croit pas trop en l'institution du mariage : pour lui, ça n'est pas forcément nécessaire, et il voit davantage ça comme un moyen de mettre l'autre en cage de peur que sa moitié s'enfuit un jour que comme une nouvelle étape dans une vie de couple. il est persuadé qu'un couple peut durer, avoir des enfants, même sans ça. + il y a une chose qu'il n'a jamais dit à personne -enfin, presque-, et qui va à l'encontre même de son comportement de tous les jours : il est effrayé, purement et simplement, à l'idée de mourir. bien plus qu'un simple « je ne veux pas que ça m'arrive », il lui arrive parfois d'en être paralysé, de faire des crises d'hyperventilation, de faire des vraies crises de panique. il sait qu'une bonne partie des gens atteints de sa maladie ne passe pas la barre des trente ans, et ça le rend dingue. mais comme il ne supporte pas l'idée d'être contrôlé par cette peur, il se sent obligé de faire comme si ça ne l’atteignait pas, allant jusqu'à mettre sa propre vie en jeu : ses sentiments dans ces moments là sont un sacré bordel.


Some stuffTell us a story

『 Au bar, tu commandes quoi ? - Ça varie, même si je suis assez Rhum/coca
『 Pour sortir, tu vas où ? Club, concert, expo', tu reste chez toi.. ? - Soit dans les bars avec des potes, soit en concert, que ce soit tout seul ou accompagné. Ça dépend des fois, du temps, des envies, d'un peu beaucoup de choses.
『 Parmi tes potes, t'es plutôt populaire ou bien ? - Ouais plutôt, en tout cas je suis connu, avec toutes les conneries que j'ai pu faire
『 Ton smiley préféré ? -
『 La fashion-week, t'y vas ? - Non merci, des fringues j'en vois assez toute la semaine
『 Qu'est-ce qui t'angoisse le plus, le Queens ou Staten Island ? - Les mecs de Staten Island sont assez chelous quand même...
『 The Bronx, tu fréquente  ? - Pas plus que ça, nan, même si on m'y a déjà trouvé
『 On dit quoi sur les habitants de l'Upper East Side  ? - Qu'ils ont absolument pas conscience des difficultés que les gens « normaux » peuvent rencontrer
『 Les New Yorkaises portent-elles des chouchous ? - Qu'est-ce que je m'en fous ?
『 Si tu vivais pas à New York, tu vivrais où ? - Surement à Londres ou chez moi -mon chez moi natal, j'entends

J'ai pas eu une vie bien dingue, jusque là. Rien d'étrange, rien d'exceptionnel. Pas de parents divorcés, de membres de la famille morts, que dalle. Mais s'il y a bien un truc que je peux raconter là-dessus, c'est le fait que j'ai été surprotégé. Alors ouais, non, pas comme un môme peut être étouffé par une mère poule pour qui tout dans le monde risque de faire du mal à son poussin. Ou plutôt, si, mais vraiment. Littéralement.

Ma maladie s'est faite remarquer très rapidement, le contraire aurait été surprenant. Quand son gamin est malade ou se vautre comme une merde et chiale pas du tout, on se pose quelques questions. Enfin, un parent responsable se pose des questions. Coup de bol, les miens l'étaient. Le sont toujours. On a rapidement appris qu'il allait falloir faire super gaffe avec moi, parce que n'importe quoi pouvait vite tourner au désastre, pour peu que je le réalise pas. Alors en grandissant, il fallait que j'évite de trop courir, d'aller jouer avec les autres, ce genre de bêtises. Quand on est môme, croyez-moi, c'est pas drôle. C'est pas pour autant que j'obéissais et que je restais dans mon coin, mais c'est pas drôle.

Les études m'ont très vite fait chier. Ma première année de lycée, on a quitté Liverpool avec ma famille, pour changer totalement de pays et partir pour les Etats Unis, à New York, plus précisément. Parce que mon père a eu une mutation. Avec tous les changements brusques et toute la paperasse en milieu d'année, y avait tout un tas de trucs pas faits et de cours où j'étais pas inscrit quand j'ai repris les cours là-bas. Autant vous dire que j'ai pas mal séché ceux auxquels je voulais pas aller, et que c'est une habitude à laquelle j'ai vite pris goût. J'ai fini viré en deux-temps trois mouvements, n'ayant pas le niveau pour redoubler, et j'en ai fait deux autres comme ça, avant de tenir jusqu'au diplôme dans le dernier. Ça a été une torture, une putain de torture. J'avais juste envie d'être dehors, avec les potes que je m'étais fait là-bas, à me mettre mal derrière les gradins du stade ou une connerie comme ça. Mais j'avais promis que je tiendrais jusque là si j'avais le droit de pas faire de grandes études après. De pas faire d'études du tout, en fait. Mes parents, malgré les espoirs qu'ils avaient mis en moi en tant qu’aîné, ont vite compris que ça servirait à rien, et ont accepté le deal. Donc, lycée fini, plus d'études. Le bon truc.

De là, j'ai enchaîné les postes à la con, dans des boutiques qui ont fermé, au supermarché ou dans le centre commercial. Ça fait quelques années que je travaille dans une friperie maintenant, et comme c'est pas trop chiant, j'y reste. Mais c'est pas comme si ça m'intéressait particulièrement. J'ai juste des prix cools sur des trucs qui sont déjà pas chers, et ça paye pas de manière exceptionnelle, mais ça paye pas trop mal quand même.

J'ai appris la batterie avec un pote qui jouait dans un groupe, quand j'étais ado. J'aime bien ça, ça m'a jamais mené nulle part, mais ça défoule bien. Ça m'évite de sauter du haut d'un mur pour voir si, si je me pète une jambe, je le sens, même si je sais que non. J'en ai pas fait depuis longtemps, parce que j'ai quitté la maison familiale pour un petit appartement et que j'ai pas la place d'y mettre un kit, et clairement, c'est pas une bonne idée parce que ça entretient mon côté « autodestructeur », comme dirait ma mère. Mais bon, c'est pas comme si j'avais le choix.

Une fois, j'ai eu un accident de voiture. A cause de ma conduite, « trop dangereuse » d'après ma mère, toujours. J'ai fini dans un sale état, bloqué au lit pendant des semaines. Et le plus drôle dans tout ça ? J'avais même pas mal. Je voulais me casser de cette putain de chambre, je pouvais pas, mais ça me paraissait con, vu que je le sentais pas. C'est dingue comme les messages que le corps peut envoyer peuvent manquer par moments...

Toujours est-il que là, dans mon appart' blindé de chats, sans batterie, avec mon petit job pas chiant mais pas excitant, et tous les accidents -ou trucs volontaires- qui m'arrivent, j'ai pas une vie folle. Mais bon. On y peut pas grand-chose.


What 'bout you

Yo² , moi c'est Anne-Lo mais sur le net on m'appelle plutôt BPurified. J'ai 21 ans et je suis étudiante en développement web. J'aime bien la musique et les comics, pis Community aussi et pas trop les trucs amers et les gens chiants. J'ai trouvé le forum grâce à moi-même parce que je l'ai cofondé, oh, et je le trouve pas trop mal /PAN/. Un dernier mot ? Plof.



Voir le profil de l'utilisateur
 

Riley + I'm Mr Reckless with a capital R

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti - the capital of the diaspora? Selebrasyon Ayiti lan Trinidad
» Réunion Capital
» Finale: Jemma Massey vs Cassia Riley
» Riley à l'ECW
» Riley Calleigh Meyers [ terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALAD DAYS :: we exist :: I Know What I am :: Always Here-