Les topsites

Une idée d'event ?
▻ Propose la ! ◅


vivre à New York des paillettes plein les yeux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les S.A.P.E. et les SKIV sont en sous-effectif !
Si tu peux, intéresse toi ces crews-là ! ce serait tip-top ! ♥️ ♥️ ♥️
(mais si non, on t'aime quand même)
➳ Olalala, ça manque de mâles par ici ! N'hésite pas à jouer un garçon !

Partagez | 
 

 (Terminé) SIAM III - La fille aux cheveux de soie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
SBTRKT
avatar
Silas S. Ederman

▼ Date d'inscription : 24/10/2015
▼ Messages : 205
▼ Avatar : Mathias Lauridsen
▼ Crédits : faut-absolument-que-je-crédite



MessageSujet: Re: (Terminé) SIAM III - La fille aux cheveux de soie   Mer 20 Jan - 22:46
La fille aux cheveux de soie
 

 
Elle rit en même temps qu’il l’embrassait ce qui, inconsciemment, le « rassura ». Il se sentit plus à l’aise, mais s’était l’attirance qui jouait. Il n’avait pas besoin de lui cacher qu’elle lui faisait tourner la tête, elle devait certainement le savoir.  Priam mordilla sa lèvre, sans doute pour le rappeler à l’ordre, mais ce n’était pas vraiment nécessaire, il se prenait au jeu sans trop s’investir et quand elle répondit ses embrassades il en oublia même l’épisode précédent. Ou du moins, partiellement, car dans un coin de sa tête il tentait de réfléchir à un moyen d’éviter de passer par la demande de la demoiselle. Sa main glissa sur le boxer, lentement, l’air de rien, jusqu’à ce qu’une tape ne vienne l’interrompre. Il arrêta de l’embrasser, l’interrogeant du regard. « Je t'ai dis quoi ? T'as vraiment pas d'imagination ou t'es vraiment puceau ? » fit-elle en pouffant. Il répondit en plissant les yeux, l’air faussement agacé, alors qu’elle lui déposait un bref baiser sur les lèvres. Forme de consolation à sa phrase assassine ? Peut-être. Il la laissa se moquer, puis haussa un sourcil: « Ok. J’avoue, je suis puceau » dit-il en fermant les yeux lentement. Il les rouvrit pour guetter sa réaction, mais ça le fit sourire. En fait, faire sa première fois avec Priam ne l’aurait pas dérangé, il aurait même payé très cher pour bénéficier de ce privilège, mais il savait depuis longtemps qu’il n’y avait plus de première fois possible depuis ses 13 ans. Priam se redressa sur ses coudes, le forçant à reculer un peu. Elle sourit un nouvelle fois, le regardant d’un oeil intéressé. Il aimait quand elle souriait comme ça. « Embrasse moi un peu moins ici.. et un peu plus en bas. » dit-elle d’une mine amusée tout un masquant un rire. Bien qu’il fut surprit de sa franchise, il ne dit rien et baissa les yeux sur son corps, s’attardant sur le boxer. Après une seconde de contemplation, il fronça les sourcils, prenant un air interloqué. « En bas où ?… » dit-il avec mauvaiseté, comme s’il ne comprenait pas sa demande.  « J’aime bien t’embrasser en haut » ajouta-t’il d’une voix plus basse en levant les yeux vers elle, toujours aussi souriant. C’était vrai. Il haussa les épaules et se plaça mieux au-dessus d’elle. On lui aurait dit qu’il aurait une aventure avec l’Ukrainienne quelques mois plus tôt, jamais il n’y aurait pas cru. Maintenant, ça lui paraissait même évident. Il pencha la tête et commença à embrasser son ventre, descendant de plus en plus vers le bas, profitant de ce moment ou encore « rien » n’était encore fait. Quand il sentit le tissu du boxer, il fit ce qu’elle désirait quelques minutes plutôt avant qu’il ne rigole bêtement. Saisissant l’extrémité sans les mains (comme elle le désirait), il tira légèrement sur le tissu au départ, puis plus franchement après. Le boxer descendit de quelques centimètres, mais il ne renouvela pas l’opération et s’arrêta. « Je n’ai peut-être pas d’imagination, je suis peut-être puceau, ou tout simplement con, mais là, ça m’emmerde » dit-il dans un soupire en levant les yeux vers elle. « Je ne vais pas devoir t'expliquer qu'une jarretière, ce n’est pas la même chose qu’un boxer quand même ? » rétorqua-t’il avec humour. Il n'avait pas envie d'attendre d'avantage. Il ne voulait plus attendre d'avantage. Lentement, il reprit l’extrémité du vêtement, mais s’aida cette fois de ses mains en tirant dessus jusqu’à l’enlever, la découvrant par la même occasion. Une sensation brulante lui traversa le corps. Dès cet instant, il ne fut plus d’avis à faire des blagues stupides. Il jeta un bref coup d’oeil à Priam, comme pour s’assurer que c’était bien elle, puis embrassa sa hanche. Ses lèvres continuèrent leur chemin de plus en plus bas, sans s’interrompre, mais sans accélérer avidement pour autant. Il n’avait aucunement l’attention de faire languir Priam comme elle l’avait fait avec lui, mais il se surprenait à apprécier ce moment et eut même l’impression de comprendre pourquoi la jeune femme repoussait toujours l’acte. Néanmoins, à aucun moment il ne s’interrompit. Il finit par l’embrasser . Ses mains emprisonnèrent ses hanches sans vraiment qu’il ne s’en rende compte. C’était comme s’il tentait de s’assurer qu’elle était là, avec lui. Il ne serrait pas, pas plus qu’il ne s’imposait. Il se contentait de faire, de ressentir, d’apprécier.
© GASMASK
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR SBTRKT
avatar
Priam B. Vasylchenko

▼ Date d'inscription : 25/10/2015
▼ Messages : 370
▼ Avatar : Lera
▼ Crédits : SOHA



MessageSujet: Re: (Terminé) SIAM III - La fille aux cheveux de soie   Ven 22 Jan - 13:50
LA FILLE AUX CHEVEUX DE SOIE
Une chance quelque part que Silas soit le personnage qu'il est. Quoique, si il ne l'était pas, Priam n'aurait sans doute pas parlé de la même manière, sans doute qu'entre eux ça tombait sous le sens, de se "clasher" un peu, enfin surtout elle... et après ce qu'il lui avait fait dans l'amphithéâtre, il méritait. Parfois elle se demandait comment il pouvait être capable d'être aussi audacieux, ou goujat ? Ou était la frontière entre des tentatives persévérantes et du harcèlement ? Qu'importe. Priam eut un léger rire en entendant la réponse de Silas. Ça lui plaisait qu'il le prenne ainsi, elle se doutait d'un côté que c'était faux, mais si ça avait été vrai.. l'idée l'excitait bizarrement. Priam se posa néanmoins réellement la question lorsqu'il lui demanda "en bas où", elle arqua un sourcil, l'air de lui dire "t'es sérieux ?" mais se contenta de le fixer avant de prendre une lente inspiration quand il commença à embrasser son ventre. Elle le rentre par réflexe, parfois, elle frissonne un peu et l'observe faire, prise d'un sentiment étrange. Ils ont une drôle d'intimité ensemble, alors qu'ils ne savent finalement pas grand chose l'un de l'autre. Ça l'amuse de repenser à cette soirée où elle a découvert qu'il mentait sur son compte et de les voir ce matin. Une vague brûlante se jette sur son bas ventre lorsque Silas attrape son boxer avec les dents. Est-ce la vision ? L'idée ? Ou vraiment une sensation ? Il se met à rire. Elle aussi, elle doit avouer que son idée, surtout dans cette position, est assez compliquée. Quelque part ça l'amuse de le voir galérer. Oh bouchon. réplique-t-elle lorsqu'il dit que ça l'emmerde. Quand il reparle de la comparaison jarretière/boxer, Priam joue l'innocente : Ah bon ? dit-elle en faisant la moue. Néanmoins elle n'intervient plus lorsqu'il "triche", consciente de la situation. Un frisson plus franc la parcours lorsqu'elle est dénudée, ou du moins que la partie la plus intime de son anatomie l'est. Elle regarde Silas, dans l'attente, ou dans le questionnement, plisse doucement les yeux lorsqu'il jette un œil vers elle, avant de les fermer sans y réfléchir quand ses lèvres s'emparent de sa peau à nouveau. Elle brûlait. Poussant de plus en plus de soupirs comme "appréhendant" le moment où il y viendrait. Un drôle de frisson, encore, la saisit dès l'instant où Silas se fit plus audacieux. Sa respiration s'accélérait automatiquement, Priam lâcha une mini plainte avant de finalement se laisser glisser dos contre le matelas, ne se posant plus sur ses coudes et avant bras, se laissant aller tentant d'écarter un peu plus les jambes mais les refermant automatiquement lorsqu'une vague de plaisir la saisissait. Elle passe une main dans les cheveux du grand blond avant de les saisir finalement tandis qu'elle se cambrait un peu. Son étreinte se resserre quand les sensations s'intensifient, Priam se surprend à nouveau à gémir d'une note aiguë.

Elle reste un moment allongée, comme le temps de reprendre ses esprits avant de légèrement rire. Priam se redresse et attrape Silas par la nuque avant de venir embrasser son cou, le mordiller, prise d'une fougue nouvelle, rebasculant sur lui, avant de se relever un peu, alors qu'elle est à califourchon sur lui. Merci. lâche-t-elle enfin, un sourire mutin sur les lèvres avant de se pencher pour embrasser Silas avec envie, et se redresser à nouveau puis quitter le lit et attraper sa longue jupe pour l'enfiler. Nature.

(c) AMIANTE

♡............................................................ ♥


HEY YOU YOU'RE LOOSING, YOUR VITAMIN C
©️ okinnel
Voir le profil de l'utilisateur
SBTRKT
avatar
Silas S. Ederman

▼ Date d'inscription : 24/10/2015
▼ Messages : 205
▼ Avatar : Mathias Lauridsen
▼ Crédits : faut-absolument-que-je-crédite



MessageSujet: Re: (Terminé) SIAM III - La fille aux cheveux de soie   Dim 24 Jan - 0:29
La fille aux cheveux de soie
 

 « Oh bouchon » se moqua-t’elle quand il lui fit part de son agacement. Il ne pouvait pas la blâmer de se comporter de manière aussi enfantine avec lui, il avait contribué à ce que les choses se passent ainsi. De toute façon, il aimait bien la manière dont ils traitaient les choses, ça révélait vraiment ce qu’ils pensaient tous deux de leur relation: rien de sérieux. Quoi que. Il avait dit à tout le monde qu’il sortait avec elle, que c’était sa copine et que ça se passait bien, même s’il y avait des bas. Du point de vu de certaines personnes, c’est vrai que tout ça ne pouvait être que sérieux, même si en vérité, il n’en était rien. «  Ah bon ? » dit Priam en faisant la moue. Relevée sur les coudes, elle fit l’innocente, lui arrachant un sourire. Il pensa à lui faire le détail de la différence entre un boxer et une jarretière, mais s’abstint, croisant son regard. À quoi était-il entrain de penser au lieu de tout simplement faire ce qu’elle désirait ? Il perdait du temps, le savait, et s’il cessait pour une fois de dire n’importe quoi, ce ne serait pas plus mal. Il s’exécuta, en trichant, comme toujours. Pourquoi se fatiguer à se compliquer la tache quand il y avait moyen de rendre les choses plus simples ? Il fut un peu étonné que Priam n’insiste pas mais se dit que ce devait peut-être  être « l’attente » elle-même qui commençait à exaspérer la jeune femme, tout comme lui. Ils s’échangèrent un bref regard qui sembla être l’échange silencieux d’une dernière confirmation avant de passer à l’acte, ce qu’il fit moins d’une seconde plus tard. Priam ferma les yeux et le laissa faire. Au début appuyée sur les avant bras, elle finit par s’allonger complètement, laissant ses soupirs se changer en plaintes de plus en plus délicieuses aux oreilles de Silas. Il n’y avait plus rien de marrant à cet instant, tout semblait si sérieux par rapport à d’habitude où ils se cherchaient, chahutaient et riaient. Silas se rappelait à quel point il la voulait elle, à quel point elle lui plaisait et ô combien il avait eut raison de se focaliser sur elle plutôt qu’une autre. Les autres pourtant, ce n’était pas ce qu’il manquait à Columbia, mais il y avait parfois des personnes qui nous intéressaient plus que d’autres et il le montrait ici à l’ukrainienne qui répondit en glissant sa main dans ses cheveux. Lui qui n’était pas friand de ce genre de toucher n’y vit pas d’inconvénient à ce moment. Se faisant toujours plus audacieux, tout son corps se réveilla quand il l’entendit gémir un peu plus fort que les autres fois. Il ne pouvait pas savoir que cela marquait le clap de fin à leur réveil sympathique du matin. Il ne s’en doutait pas une seule seconde, l’excitation, le désir et l’envie embrouillait sa raison. Les barrières de méfiance qu’il lui avait accordé depuis le coup dans les toilettes de l’université semblaient être tombées, patinées et désintégré quelque part dans un coin de sa mémoire. Il entendit Priam rire légèrement et il sourit de voir que ça lui plaisait. Le bonheur des autres lui suffisait en fait. Ou peut-être juste celui de Priam. Elle se redressa et se mit à embrasser son cou, le mordillant par endroit. Il la laissa faire, laissant volontairement son corps à sa merci. Son pouls s’accéléra, sa peau se réchauffa quand elle se mit sur lui, se penchant pour l’embrasser avec envie, tant dis que les mains du blond passèrent sous son t-shirt sans aucune pudeur cette fois. « Merci ». Silas ouvrit les yeux. Il ne s’était même pas rendu compte qu’il les avait fermé. Au-dessus de lui, elle sourit. Il fronça un peu les sourcils et lui sourit, se sentant tout à coup très con, mais ne sachant pas encore pourquoi. C’était un peu le visage qu’on faisait à un ami qui vient de nous faire une blague qu’on ne saisit pas: certes je souris, mais je ne comprends rien à ma vie. Priam se releva et renfila sa jupe. Se fut au tour de Silas de se redresser sur les coudes, et il le fit si rapidement que les draps firent un bon en arrière. « Tu fais quoi ? Tu t’en vas ? » demanda-t’il en la regardant renfiler sa jupe. Il connaissait déjà la réponse au fond de lui, mais il espérait avoir faux sur toute la ligne. Tout à coup, il se sentit très con d’avoir cédé à ses attentes. Elle était entrain de faire exactement la même chose qu’à Columbia. « Merde » dit-il en se redressant complément pour s’assoir à l’opposé du lit, dos à elle, se rendant compte pleinement de la situation. Il passa ses mains sur son visage. Là, vraiment, il ne l’aimait pas. Il se leva. « Laisse tomber, j’en ai marre de ton petit jeu, si tu veux pas coucher avec moi, dis-le moi maintenant que je ne perde pas mon temps » dit-il en se levant. Il passe à coté d’elle sans la regarder. Il ne peut pas faire semblant que ça lui est égal alors qu’il a une fois de plus la sensation d’être pris pour le dernier des imbéciles.
© GASMASK
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR SBTRKT
avatar
Priam B. Vasylchenko

▼ Date d'inscription : 25/10/2015
▼ Messages : 370
▼ Avatar : Lera
▼ Crédits : SOHA



MessageSujet: Re: (Terminé) SIAM III - La fille aux cheveux de soie   Lun 25 Jan - 12:36
LA FILLE AUX CHEVEUX DE SOIE
Priam tourna rapidement la tête vers Silas lorsqu'il lui demanda si elle comptait partir. Elle eut un léger sourire avant de se redresser sans détacher son regard du jeune homme, sans répondre non plus, se contentant d'abord d'un sourire sonore avant d'avoir un mouvement de recul surprit, arquant un sourcil lorsque le blondinet se mit à jurer. Priam pouvait comprendre la frustration, mais elle ne s'attendait pas à ce que ça prenne ce genre de proportions. Sur le cul, la brunette le regarde passer, prise de court par l'évident agacement de Silas, elle finit par le suivre et lui attrape le bras. Hey.. se positionnant face à Silas, Priam fourre son t-shirt dans sa jupe avant de relever la tête vers lui tout en essayant d'assembler sa robe et son t-shirt à lui. Si tu ne couche pas avec moi tu perds ton temps alors ? C'est ça ? demanda-t-elle d'abord tout en le fixant avant de doucement secouer la tête après avoir lentement cligné des yeux. J'ai envie, j'en ai envie, de faire ça avec toi. Surtout après ce matin. elle termine sa phrase en riant un peu avant de baisser la tête. Je pensais pas que c'était tout ce qui t'intéressais chez moi. J'ai été naïve. sur ces mots l'Hongro-ukrainienne se détourne et retourne dans la chambre avant de dézipper sa jupe. Allé, viens, faisons ce qu'on a à faire et je m'en vais. elle se sentait drôle, pas dans un sens amusant, juste.. dans un sens bizarre. Ça lui faisait drôle, peut-être qu'à faire semblant de prendre Silas pour un con c'était elle qui se prenait pour une conne, à espérer une complicité réelle alors qu'il ne désirait finalement que ce qu'il avait réclamé depuis le début, rien d'autre.

(c) AMIANTE

♡............................................................ ♥


HEY YOU YOU'RE LOOSING, YOUR VITAMIN C
©️ okinnel
Voir le profil de l'utilisateur
SBTRKT
avatar
Silas S. Ederman

▼ Date d'inscription : 24/10/2015
▼ Messages : 205
▼ Avatar : Mathias Lauridsen
▼ Crédits : faut-absolument-que-je-crédite



MessageSujet: Re: (Terminé) SIAM III - La fille aux cheveux de soie   Mar 26 Jan - 0:20
La fille aux cheveux de soie
 

 « Si tu ne couches pas avec moi tu perds ton temps alors ? C'est ça ? » demanda Priam en continuant à s’apprêter. Elle l’avait retenu par le bras et se tenait maintenant devant lui. Le blond avait l’air de sortir de nulle part avec ses cheveux bataille. Il la regarda sans savoir quoi dire, ne pouvant qu’admettre que c’est ce que sa phrase voulait bien signifier. Ouais, ça l’agaçait. Il n’avait pas très envie de le cacher. « Non, mais ne me fais pas espérer pour rien. Si t’as envie de discuter, ne te mets pas à moitié nue sur moi » répondit-il d’un ton distant. Il était calme, comme d’habitude, mais il n’y avait plus cette note humoristique qu’il utilisait d’ordinaire. D’ailleurs il ne souriait pas. « J'ai envie, j'en ai envie, de faire ça avec toi. Surtout après ce matin. Je pensais pas que c'était tout ce qui t'intéressais chez moi. J'ai été naïve. » dit elle en baisant la tête et en riant légèrement, comme déçue. Silas ouvrit la bouche une première fois pour répondre, mais s’interrompit dans son geste. Ça lui plaisait d’entendre ça de sa bouche, de savoir qu’elle aussi voulait coucher avec lui, mais il ne s’attendait pas à la suite de sa phrase. C’est vrai qu’il n’avait pas été fin dans sa manière de s’expliquer, mais il ne pensait pas non plus avoir dit quelque chose de blessant en étant honnête. C’est vrai que Priam lui plaisait, carrément même (il en parlait à tout son groupe), mais il ne voyait pas vraiment ce qu’elle voulait dire par: je ne pensais pas que c’était tout ce qui t’intéressais chez moi. Il la trouvait marrante, il la trouvait simple, il l’appréciait, mais coucher avec elle était un plus sur lequel il ne crachait pas non plus. Il n’allait tout de même pas le nier quand même ? « Je peux coucher et m’intéresser à toi. Je connais tout de toi et même ton emploi du temps par coeur à force de te filer dans les couloirs. » répondit-il, sentant étrangement sa bonne humeur revenir. Nul doute que les précédentes révélations de la jeune femme y étaient pour quelque chose. Pour ce qui était de la filer dans les couloirs, c’était complètement faux, mais il savait à force d’entendre des discussions sur son compte à quoi pouvaient bien ressembler ses journées. « Allé, viens, faisons ce qu'on a à faire et je m'en vais. » dit Priam qui était revenue jusque dans sa chambre pour retirer à nouveau sa jupe. Silas perdit son sourire. « Tu m’en veux ? » demanda-t’il en la suivant. Il dit ça d'une voix soucieuse. Il n’avait pas envie de la décevoir d’une certaine manière, mais en même temps, il ne comprenait pas vraiment en quoi ça aurait pu être le cas. Il n’avait rien fait de mal. Tout ce qu’il voulait c’était mettre fin à cette attente frustrante qu’elle lui imposait à chaque fois alors qu’il n’en voyait clairement pas l’intérêt. Pourquoi repousser sans cesse ? « En fait, c’est toi qui est vierge » dit-il en plissant les yeux tout en souriant. La vérité c’est qu’il aurait tellement voulu que ce soit le cas qu’il en aurait presque croisé les doigts. Il s’approcha de la brune en reprenant un peu son sérieux, même si le sourire n’était jamais très loin. « Ça fait tellement longtemps que je te veux que je n'ai pas envie d’attendre. Mais si c’est pour que tu te casses juste après pour ne plus jamais me parler alors je n’en vois pas l’intérêt. » dit-il en haussant les épaules. « Si tu le fais, je te pourchasserai jusque chez toi » ajouta-t’il, se disant qu'elle aurait peut être tout a fait capable de l'ignorer. Il se voyait bien la coller jusqu’à l’épuisement, lui foutre la honte en lui suppliant de ne pas le larguer (vu qu’ils étaient censés être ensemble), et faire le psychopathe à coté d’elle en amphi. Il sourit en pensant à ça, le regard ailleurs, puis se pencha pour l’embrasser, car il aimait ça, juste ce geste. Il retira quelque mèches brunes de son visage, puis se recula. « En plus tu comptais partir avec mon t-shirt. C’est du vol ». Il l’embrassa une nouvelle fois en réponse, mais avec plus d’ardeur, laissant ses bras entourer son corps mince. Pendant qu’il faisait ça, il n’avait que la phrase de Priam qui raisonnait dans sa tête: « J’en ai envie ». Elle n’aurait pas pu le faire sentir mieux à cet instant, ou cette période où tout lui paraissait bien sombre dans sa vie, entre sa "famille", Columbia et ses examens.
© GASMASK
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR SBTRKT
avatar
Priam B. Vasylchenko

▼ Date d'inscription : 25/10/2015
▼ Messages : 370
▼ Avatar : Lera
▼ Crédits : SOHA



MessageSujet: Re: (Terminé) SIAM III - La fille aux cheveux de soie   Mar 26 Jan - 1:22
LA FILLE AUX CHEVEUX DE SOIE
Priam pouffe lorsque Silas lui parle de discuter et du fait d'être à moitié nue sur lui. Elle le comprenait, mais râlerait bien pour la forme, en disant qu'il venait tout de même de l'embrasser plutôt au sud, que c'était une façon de faire l'amour en soit, mais elle n'a étrangement plus trop l'esprit à vouloir répondre et jouer de son corps et de son esprit. Elle s'éloigne et secoue un peu la tête en écoutant la réponse de Silas. Ça m'étonne pas de toi. plaisante-t-elle vite fait, tout en se disant mentalement qu'il devait être assez loin de tout connaître d'elle. Priam fuit alors son regard, elle lui dit de venir pour coucher, sans plus aucune intimité, presque machinalement, presque pour lui donner tort, se "débarrasser" et passer à autre chose, et malgré les pitreries qu'il exerce à répétition, Silas saisi que quelque chose n'est pas normal. Alors quand il lui demande si elle lui en veux, la brunette relève les yeux vers lui. Elle rit un peu quand il lui dit qu'elle est vierge, elle répond : C'est ça. sans préciser si elle répond à "tu m'en veux ?" ou à la virginité, sans qu'il soit clairement visible qu'elle rigole ou pas.
Les mots du grand blond avaient une saveur étrange dans sa tête. Elle avait toujours minimisé l'intérêt que Silas lui portait, considérant qu'il était peut-être guidé par son pénis ou quelque chose comme ça, rien de plus. Qu'il s'inventait une vie, sans grande raison, mais qu'au fond rien n'était sérieux ni important. Pourtant, lorsqu'il lui dit à ce moment précis qu'il la veut depuis si "longtemps", elle ne peut s'empêcher de tiquer un peu. A ce point ? Vraiment ? Priam le fixe sans rien dire, un léger frisson titille sa colonne vertébrale, une sensation inconnue. Inexpliquée. Et merde. Elle se hait. Elle fait tout pour distancier les choses, se sentir désirée, tenir les rennes, sentir qu'elle est l'objet du fantasme et la dominatrice, mais il en faut en fait très peu pour renverser la dynamique, et Silas y parvient peu à peu. Fait-il exprès ? Elle se sent conne, à nouveau. Elle se sent comme tout ce que décrit Kira, une idiote au cœur d'artichaut qui aurait tendance à se sentir importante aux yeux du premier garçon qui la regarde plus de trois secondes. Alors elle a un léger mouvement de recul lorsqu'il touche ses cheveux, elle a l'impression de retenir sa respiration, elle a envie de croire à ce qu'il dit, d'une belle façon, et se trouve stupide pour ça.
Ses yeux se ferment instinctivement lorsqu'il l'embrasse, alors qu'elle reste passive, elle sourit un peu quand il parle du t-shirt, et répond plus franchement à son baiser lorsqu'il réitère. La manière dont il la saisit la transporte, elle passe ses bras autour de son cou, s'emballe un peu en pressant son corps contre celui de Silas avant de se détacher en se mordillant la lèvre. J'ai envie de remettre ça à un peu plus tard. S'il te plaît. Tu seras pas déçu.. sur ces derniers mots elle rit un peu. Et je garde ton t-shirt.

(c) AMIANTE

♡............................................................ ♥


HEY YOU YOU'RE LOOSING, YOUR VITAMIN C
©️ okinnel
Voir le profil de l'utilisateur
SBTRKT
avatar
Silas S. Ederman

▼ Date d'inscription : 24/10/2015
▼ Messages : 205
▼ Avatar : Mathias Lauridsen
▼ Crédits : faut-absolument-que-je-crédite



MessageSujet: Re: (Terminé) SIAM III - La fille aux cheveux de soie   Mer 27 Jan - 15:22
La fille aux cheveux de soie
 

 « C’est ça » répondit Priam. Silas la regarda en s’interrogeant. Vierge ? Certainement pas, elle n’avait pas eu la réaction d’une vierge, bien qu’il n’ait jamais été confronté à ce genre de fille. Comme elle ne souriait pas, il en déduit qu’elle pouvait peut-être faire allusion au fait qu’elle lui en veuille, mais ça lui paraissait bizarre une telle réflexion. Il ne comprenait pas vraiment pourquoi. Pour lui, il n’avait rien fait de mal. Ils étaient amis. Des amis particuliers, mais des amis quand même. Le fait qu’ils couchent ensemble n’allait pas changer le fait qu’il continuerait de l’emmerder ou de rire avec. « Mais pourquoi ? » demanda-t’il calmement. Ça l’ennuyait de ne pas comprendre, mais surtout ça l’ennuyait d’être en conflit avec quelqu’un avec qui il s’entendait bien. Il prit une inspiration et se frotta les yeux. Il était fatigué mais Priam avait su le motiver d’une autre manière. Il s’approcha, l’air de rien, quoi q’un air de filou commençait à se dessiner sur son visage. Un vrai gosse. Il embrassa Priam une première fois, mais fut déçu qu’elle reste passive. Il avait l’impression d’être fautif et cette situation inconfortable pour lequel il estimait n’y être pour rien le gênait. Par chance, il fit une réflexion sur son t-shirt et elle rit un peu, amusée, avant qu’il ne recommence à l’embrasser. Il la sentit se presser contre lui et il resserra légèrement son étreinte, sensible à ses mains venant de se glisser derrière son cou. Quand il sentit qu’elle comptait se retirer, il tendit le cou pour garder ses lèvres le plus longtemps possible accrochées aux siennes, mais il y eut un moment où la séparation devint inévitable, et il dut s’y résoudre. « J'ai envie de remettre ça à un peu plus tard. S'il te plaît. Tu seras pas déçu… » dit-elle avec un visage qui lui parut plus doux. Silas pinça les lèvres et fit une mine embêtée. Il baissa les yeux jusqu’à son propre boxer où de toute évidence, le désir qu’avait suscité Priam quelques minutes plus tôt ne semblait pas vouloir s’en aller. « Je sais que je ne serai pas déçu, mais qu’on le fasse demain ou aujourd’hui ça changerait quoi ? T'as peur de quoi en fait ? Je comprends pas » demanda-t’il en faisant un pas en arrière. « S’il te plaît… Je ne suis qu’un homme, merde !  » dit-il en prenant un mine suppliante. Il rit un peu lui-même de sa comédie puis haussa les épaules avant de se détourner dans un soupir pour aller chercher quelque chose à manger. Autant se faire tout de suite à l’idée qu’il allait devoir se contenter de sa main droite aujourd’hui. De toute façon, il devait travailler pour les derniers examens qu’il lui restait, or, s’il avait couché avec Priam, il ne s’y serait mit que très tard et n’aurait pas su trouver la concentration qu’il espérait. Il haussa les épaules. Tous les moyens étaient bon pour qu’il oublie sa frustration, même ses études.  « Et je garde ton t-shirt » dit Priam derrière son épaule. Il ouvrit le placard de la cuisine et en sortit deux-trois médicaments qu’il prit avec un verre d’eau. « Il te plait ? » demanda-t’il en prenant les pilules. Il but quelques gorgées de son verre pour les faire passer. « Tout ce qui est à moi est à toi » répondit-il après avoir avalé. Il déposa le verre dans l’évier et se tourna vers elle. « Je comptais prendre une douche mais je suppose que tu ne veux pas me rejoindre. Dommage, tu sais pas ce que tu rates, la pression et la température de l’eau sont parfaites » dit-il dans un sourire avant d’embrasser le sommet de sa tête quand il passa à coté d’elle.  
© GASMASK
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Terminé) SIAM III - La fille aux cheveux de soie   
 

(Terminé) SIAM III - La fille aux cheveux de soie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» La jeune fille aux cheveux bleus
» [Terminé] SIAM ➳ La fille du coupeur de joints
» À fleur de peau [pv la fille aux cheveux roses]
» l'arrivée d'une fille aux cheveux rose...
» Jeune fille aux cheveux de feu, brûle le mal de tes paroles. [Yaelle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALAD DAYS :: new york, new york ! :: Brooklyn :: Williamsburg :: Artists & Fleas-