Les topsites

Une idée d'event ?
▻ Propose la ! ◅


vivre à New York des paillettes plein les yeux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les S.A.P.E. et les SKIV sont en sous-effectif !
Si tu peux, intéresse toi ces crews-là ! ce serait tip-top ! ♥ ♥ ♥
(mais si non, on t'aime quand même)
➳ Olalala, ça manque de mâles par ici ! N'hésite pas à jouer un garçon !

Partagez | 
 

 (Terminé) Siam II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
SBTRKT
avatar
Silas S. Ederman

▼ Date d'inscription : 24/10/2015
▼ Messages : 205
▼ Avatar : Mathias Lauridsen
▼ Crédits : faut-absolument-que-je-crédite



MessageSujet: (Terminé) Siam II   Dim 29 Nov - 21:19
Bittersweet Symphony
 

La dernière fois qu’ils s’étaient vus, Priam lui avait expliqué qu’elle n’avait pas de quoi être flattée étant donné qu’il ne mentait sur leur relation que pour se faire du crédit. Elle n’avait pas tord d’une certaine manière, mais après un baiser qui était loin d’être sage, il avait plus envie de coucher avec elle plutôt qu’avec n’importe quelle autre fille de Columbia. Il avait sentit une vague de satisfaction l’envahir quand elle avait dit qu’elle penserait à lui. Et maintenant, il espérait sincèrement que ça avait été le cas, car du coup, ça ne faisait qu’attiser un peu plus son propre désir, en partie parce qu’il commençait à s’imaginer des scènes de plus en plus obscènes.
Gardant ses pensées pour lui, il l’avait regardé siroter sa flasque de vodka, ce qui, pour le coup lui donnait encore plus envie de baiser. Pas le fait de la voir boire la flasque à proprement parler (sans quoi une bonne centaine d’étudiants masculins de l’université de Columbia se verrait bien emmerdé), mais plutôt de savoir que quand même, elle était tout sauf commode. Manquerait plus qu’elle lui dise qu’elle se drogue et ce serait le graal, enfin, façon de parler. Taquine, la principale intéressée, finit par partir en s’engouffrant dans la première bouche de métro.
Il s’écoula un peu de temps avant qu’ils ne se croisent à nouveau. Columbia était une université énorme et chacun avait ses propres préoccupations. Celle de Silas, quand il ne s’agissait pas d’être dans les problèmes, se résumait principalement au travail. Autant il était indiscipliné, menteur, inconscient, autant il consacrait un temps dingue à ses études. Il ne voulait pas devenir une personne quelconque. Il voulait être reconnu pour son parcours, son travail, son acharnement à vouloir s’élever de lui-même alors qu’il ne venait que d’un milieu banal, voir même à la limite de la pauvreté. Mais surtout, pire que son besoin de reconnaissance, il voulait mettre toutes les chances de son coté pour ne jamais ressembler à son père. Jamais. C’est dans cette optique qu’il avait enchainé les heures de travail à la bibliothèque. Il était 20h30 quand il la quitta, lassé lui-même de son propre travail. D’habitude il ne s’arrêtait qu’à vingt-trois heures, ce qui n’était pas mal étant donné que la bibliothèque était ouverte 24 heures sur 24, mais aujourd’hui il était un peu plus fatigué et il devait rejoindre un ami qui finissait un cour. Sortant de son lieu de travail, il longea quelques bâtiments avant de rentrer dans celui correspondant à son lieu de rendez-vous. Il patienta quelques minutes devant un amphi, puis vit un étudiant en sortir, l’air blasé. Les cours se poursuivaient même à cette heure. Curieux, il poussa la porte et entra dans le sas qui le séparait du reste de l’amphi. Il appuya son épaule contre le mur et regarda la centaine d’étudiants prenant notes. Son regard survola toutes les têtes qui lui tournaient le dos, jusqu’à reconnaitre l’une d’entre elles. Il redressa la tête et plissa des yeux pour voir s’il ne se trompait pas. Non, c’était bien Priam. Il replaça son sac sur son épaule, et descendit les marches une à une avant de se mettre juste derrière elle, la rangée la précédent. Il la regarda prendre note avec concentration. Elle semblait être plus studieuse que lui. Silas suivait rarement les cours en amphi. Il était plutôt du genre à travailler des heures chez lui ou à la bibliothèque.
Silas approcha son visage près de son oreille. « Te voir aussi concentrée ça m’excite » chuchota-t’il tout en regardant indifféremment le maitre de conférence qui, de son estrade, continuait son cours, ne se doutant pas une seule seconde de l’élément perturbateur qui venait d’entrer dans son amphi-théâtre. « J’aimerais qu’on baise ici. » ajouta-t’il ensuite dans un sourire. « Remarque, j’aimerais qu’on baise tout court » finit-il dans un rire avant de baisser la tête pour cacher son visage amusé d’un étudiant, qui la rangée de devant s’était retourné en l’invitant silencieusement à se taire, ne se doutant pas des paroles obscènes qu’il venait de dire à sa voisine.
© GASMASK
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR SBTRKT
avatar
Priam B. Vasylchenko

▼ Date d'inscription : 25/10/2015
▼ Messages : 370
▼ Avatar : Lera
▼ Crédits : SOHA



MessageSujet: Re: (Terminé) Siam II   Lun 30 Nov - 0:21
BITTERSWEET SYMPHONY
Elle avait été amusée par sa rencontre avec Silas, c'était pourtant pas gagné d'avance étant donné l’énervement qu'elle avait ressenti en apercevant sa figure dans le bar à bières artisanales; quand elle repensait au mensonge qu'il avait monté sur son compte. Peut-être que reprendre le "dessus" de la situation avait suffit à la remettre de bonne humeur, peut-être que voir Silas troquer sa mine réjouie et fière par une mine de chien battu l'avait satisfaite, en un sens. C'était tellement rare.. Hahin.
En le quittant, la brunette pensait réellement s'aider du baiser pour "alimenter ses rêves", mais le cours de sa soirée eut vite fait d'effacer cette "anecdote", et la suite de la semaine aussi, notamment avec Charlie qui était venue se pointer chez elle. Mais c'était encore une autre histoire.

Il était bientôt neuf heures du soir quand Priam se frotta un œil, lâchant un bref soupir avant de se concentrer à nouveau sur le discours du professeur. Les horaires étaient impossibles parfois, mais le cours se terminerait bientôt, et pour éviter de retrouver sa soeur et ses remarques pénibles après avoir chauffé son cerveau pendant quatre heures d'affilée, elle irait au studio de danse pour décompresser. Pour aller vite, Priam portait un large pull, un short en jean taille haute et des bas en laine gris(clique clique); il lui suffirait d'ôter ses baskets, retravailler quelques chorégraphies puis rentrer. Mais pour éviter d'y penser, et d'avoir quelques musiques en tête, la grande brune se redressa, il ne lui restait plus beaucoup de minutes avant la fin. Les mots, complexes, précis, se suivaient. Puis d'autres s'immisçaient soudainement, sans demander : ça m’excite, baise ici, j’aimerais qu’on baise tout court.. La jeune femme se redressa rapidement et tourna la tête, l'air semi scandalisée, semi perplexe. C'était quoi ce bordel ? Encore lui ? Really Silas ? QUOI ? répondit-elle vivement mais chuchotant néanmoins. Mais qu'est-ce que.. rha, tais toi. Priam se réinstalla correctement face au professeur, se réjouissant de ne pas s'être installée vers le devant, n'ayant pas envie de se faire remarquer à cause de ses fréquentations (elle aurait bien dit que c'était la seule fréquentation qui lui posait problème, mais en repensant à Charlie elle imaginait que, finalement, Andy aussi posait problème, Charlie elle-même aussi, puis l'ex qui l'avait plaquée pour Kira aussi. Bon, en somme, peut-être que Priam choisissait bizarrement ses fréquentations, mais en général ça restait HORS des cours). Ecoute, je bosse là, alors même si ta proposition est sympathique.. elle plaça sa main à un niveau : Mon futur.. , elle plaça sa main plus bas : Ta bite. , pouffant légèrement face à sa propre phrase, cette fois-ci l'Ukrainienne se réinstalla vraiment, espérant pouvoir terminer de noter son cours.
(c) AMIANTE

♡............................................................ ♥


HEY YOU YOU'RE LOOSING, YOUR VITAMIN C
© okinnel
Voir le profil de l'utilisateur
SBTRKT
avatar
Silas S. Ederman

▼ Date d'inscription : 24/10/2015
▼ Messages : 205
▼ Avatar : Mathias Lauridsen
▼ Crédits : faut-absolument-que-je-crédite



MessageSujet: Re: (Terminé) Siam II   Lun 30 Nov - 20:35
Bittersweet symphony
 


La jeune femme se redressa rapidement, surprise. Elle avait toutes les raison de l’être à vrai dire. Il s’était approché silencieusement et avait réussi à se glisser dans la rangée sans faire trop de bruit ce qui n’était pas mal vu sa grande dégaine. Priam tourna la tête vers lui, peut-être pour s’assurer que c’était bien Silas et pas un autre plaisantin, quoi qu’il doutait sincèrement qu’un individu langda puisse faire des allusions aussi douteuses dans un lieu public. La brune le regarda et il lui fit un petit sourire charmeur. Voir son visage le rassura un peu:  le comble aurait été qu’il se soit trompé en tombant sur une toute autre demoiselle qui aurait sans doute eu très peur de rentrer seule chez elle par la suite. « Quoi ? Mais qu'est-ce que.. rha, tais toi. » chuchota Priam en se tournant à nouveau, reprenant son sérieux. Silas s’accouda à da table et jeta un oeil blasé sur les notes de la jeune femme, bien structurées. Il y mettrait le bordel dès qu’il en aurait l’occasion. « Ecoute, je bosse là, alors même si ta proposition est sympathique… Mon futur.. Ta bite… » dit Priam en pouffant. Les yeux de Silas avaient suivis son geste avec attention. Il ne lui donnait que raison, lui-même était assez pointilleux concernant son travail, mais quand il s’agissait des autres c’était une autre histoire… Très différente même. On ne l’appelait pas « l’égoïste » pour rien. Il sourit et prit la main de Priam. « Tes études… » il plaça cette dernière à un niveau, « Ma bite… » Il guida l’autre main à coté de la seconde, faisant une égalité. Il lui sourit, lui donnant un faux air de jeune homme respectable. Nul doute que si un jour il avait une belle famille elle le trouverait charmant, dans quel cas il valait mieux qu’elle ne creuse pas d’avantage sur son sujet. C’est vrai qu’avec ses yeux de filles et ses cheveux clairs en batailles, on aurait dit un gosse de bonne famille assez bohème. « Tu noteras que j’ai eu la modestie de placer ma bite au même niveau que tes études, même si selon moi c’est un sujet qui dépasse largement le travail. » dit-il avec humour. Il se recula un peu et jeta un oeil au professeur qui continuait son discours sans fin. Pendant quelques secondes il écouta d’une oreille distraite ce qu’il racontait et fit quelques liens avec ses propres matières avant de finalement soupirer bruyamment pour marquer son ennui, en particulier à Priam. Il tourna lentement les yeux vers elle, et détailla son profil. Sans prévenir il se pencha et embrassa son oreille d’une manière lascive, loin d’être romantique. Sensuel aurait peut-être été juste s’il n’avait pas rit en s’arrêtant, cette fois éveillant la curiosité des étudiants les plus proches. Silas se calma,   mais son sourire le trahissait. « Je pense que je vais me rapprocher pour discuter avec toi, sinon ça fait du bruit ça dérange les autres » mentit-il alors que son sourire s’étirait de plus en plus. Il n’en avait rien à faire des autres étudiants, mais ça le faisait marrer de trouver des excuses bidons. Il fit passer son sac devant et rejoint Priam en prenant place à coté d’elle. Il lui fit un sourire et l’observa sans rien dire, avant de lui montrer du regard le professeur, comme s’il lui disait de ne pas faire attention à sa propre personne, ce qui, évidemment, était faux. « Je préfère quand t’es concentrée ça me donne de l’imagination » chuchota-t’il en s’accoudant à la table pour mieux l’observer; De tout l’amphi, c’était bien le seul qui ne regardait pas soit son écran d’ordinateur, soit le professeur. Silas la détailla de haut en bas. Il vit sa peau entre l’espace des chaussettes hautes et le short. Quelle idée de s’habiller aussi légèrement alors qu’il caillait dehors ? Il adorait cette fille. Il se pencha vers son oreille et glissa sa main à l’intérieur de sa cuisse, tirant le tissu gris vers le bas pendant que son autre main passait en dessous de son pull remontant dangereusement vers sa poitrine. « Faut rester concentrée Priam » dit-il d’une voix moqueuse alors que clairement, il faisait tout pour l’éloigner de son cours.

© GASMASK
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR SBTRKT
avatar
Priam B. Vasylchenko

▼ Date d'inscription : 25/10/2015
▼ Messages : 370
▼ Avatar : Lera
▼ Crédits : SOHA



MessageSujet: Re: (Terminé) Siam II   Lun 30 Nov - 21:49
BITTERSWEET SYMPHONY
Levant les yeux au ciel, Priam accorde tout de même de son temps à Silas. A partir du moment où il reprend ses propres formules, elle s'attend déjà à une connerie, elle fait la blasée en soupirant et secouant la tête mais fini par rire un peu, car avec ses gros sabots il a quelque chose de drôle Silas. Grossier et drôle sous ses airs délicats, c'était toujours comme ça : les plus gros bougres sous les plus belles carrosseries. Mais n'im-porte-quoi toi.. répond Priam sans qu'il soit évident de comprendre si elle rit encore ou est vraiment outrée, son expression semblant tout de même un peu plus moralisatrice que précédemment. Ah ouais largement ? En longueur ou en largeur d'ailleurs ? Commence-t-elle alors, cette fois, sans aucun doute, très sérieuse. En apparence du moins. Non parce que j'espère que tu t'en es assez servi pour être conscient qu'une longue tige ça sert à rien.  Après quoi, elle réunit ses forces pour se concentrer, trop peu de temps avant que le grand blond ne se manifeste à nouveau avec son long soupir qui lui vaut des regards de travers de la part des camarades de classe de Priam. Ces derniers reportant petit à petit leurs regards de travers vers elle d'ailleurs, ce qui commence à la mettre mal à l'aise. Ahahahin. Fait la grande brune en grimaçant lorsque Silas parle de se rapprocher. Plus prêt pour plus la faire chier ouais.. Priam se concentre sur ses notes, elle précise certaines choses qu'elle surligne sur ses fiches avant de noter sur pc, enregistrant à chaque fois qu'elle termine de taper une phrase. C'était déjà difficile pour elle de rester concentrée sur ce cours en général, encore plus quand elle savait que seules trente minutes restaient, alors avec Silas en perturbateur professionnel c'était fini : Priam avait une oreille pour le prof' et une oreille pour son "ami", qu'elle ne le veuille ou non; elle a un mouvement de recul quand il s'attaque à celle-ci, et tourne la tête vers lui, le regardant avec de gros yeux, hallucinée par son audace et son acharnement. Priam se met à rire légèrement jaune à la réflexion de ce Silas, tout en se frottant l'oreille,  elle répond en murmurant toujours : Eh bah, on dirait que c'est toi qui est à mes pieds alors., reprenant les termes qu'ils avaient employés lors de leur dernière rencontre; sans détacher ses yeux de ses cours, sans arrêter de noter d'ailleurs, tentant de faire abstraction de la présence du chieur qu'elle devine la fixer. Et malgré tout, l'Ukrainienne a un léger sursaut en sentant la main - puis les mains- de Silas se faire indiscrètes. A ce moment précis, elle ne sait plus vraiment ce qui la dérange le plus, le comportement sans gêne, limite goujat de Silas ou le fait qu'elle y trouve une part d'excitation ? Malgré elle, Priam a un léger mouvement de cambrure, regardant son professeur, interrompue dans ses notes, les débuts de caresses du New Yorkais sont efficaces.
Putain pas avec des gens qui ont tendance à la penser pas sérieuse !
D'un coup, Priam se lève et rassemble ses feuilles, range son mac et attrape ses livres. Elle ne marque aucun temps d'arrêt avant de donner un coup dans la tête de Silas avec ses cahiers, livres et autres affaires : sans un mot, pour seule violence son coup, franc; après quoi elle attrape son long manteau de sa main libre et sort de sa rangée puis de son amphithéâtre.
(c) AMIANTE

♡............................................................ ♥


HEY YOU YOU'RE LOOSING, YOUR VITAMIN C
© okinnel
Voir le profil de l'utilisateur
SBTRKT
avatar
Silas S. Ederman

▼ Date d'inscription : 24/10/2015
▼ Messages : 205
▼ Avatar : Mathias Lauridsen
▼ Crédits : faut-absolument-que-je-crédite



MessageSujet: Re: (Terminé) Siam II   Lun 30 Nov - 23:16
Bittersweet symphony
 

« Ah ouais largement ? En longueur ou en largeur d'ailleurs ? Non parce que j'espère que tu t'en es assez servi pour être conscient qu'une longue tige ça sert à rien » dit Priam, de manière un peu plus sérieuse, tentant sans doute de passer outre toutes ses remarques salaces. Il sourit un peu, la voyant fixer à nouveau le professeur. « Tu le sauras bientôt de toute façon. » dit-il simplement, comme si c’était une affirmation, une prévision certaine de l’avenir. Si Priam avait oublié à quel point il était sûr de lui, elle ne pouvait avoir là qu’un piqure de rappel de comment il était. D’ailleurs, fidèle à lui-même, le jeune homme ne résista pas à l’envie de se rapprocher à nouveau. Toujours plus près, toujours plus provoquant, c’était à se demander s’il y aurait une fin. Silas n’avait pas envie que ça se termine. Enfin, pas maintenant. Il s’arrêterait quand il en aurait marre. La regardant travailler, il lui fit part de son imagination pour le moins débordante. « Eh bah, on dirait que c'est toi qui est à mes pieds alors » répondit la jeune femme, assez calmement. « Tu trouves ? Qu'est-ce qui te fais dire ça ? » demanda-t’il avec un intérêt qu’il ne cachait pas. Silas avait l’impression qu’elle était plus froide qu’à l’ordinaire. Il fit un rapide va et viens entre elle et le professeur. Ce n’était pas le moment. Elle voulait vraiment travailler. Il n’en fallut pas plus que Silas brise cette « léthargie ». Glissant ses mains sur le corps de la jeune femme, il ne sentit pas sa légère cambrure, peut-être trop brève alors. En revanche, il fut surpris qu’elle se lève aussi subitement, faisant du bruit par la même occasion et tourner quelques têtes véritablement agacées cette fois. Priam ne sembla pas y faire attention et prit toutes ses affaires d’un trait, cahier compris avant de lui donner volontairement un coup avec. Il fronça les sourcils en souriant, ne sachant pas vraiment ce que ça voulait dire. Il la suivit du regard, avant de prendre son sac et de partir pour la rattraper sortant de l’amphi. La porte claqua derrière lui quand il passa dans l’immense hall du bâtiment. Il tourna la tête à gauche, puis à droite. « Priam ! » l’appela-t’il avant de la rattraper. Il lui barra le chemin, mettant sa tête en biais comme pour analyser son visage, puis s’avança vers elle: « Ça t’as pas plu ce que j’ai fais ? » demanda-t’il. Il souriait un peu, ses yeux faisant des vas et viens sur le corps de la jeune femme. « Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? » dit-il d’une voix clairement provocatrice. Il regarda pardessus la tête de Priam, puis jeta un oeil derrière son épaule. Un étudiant les regardait discrètement, genre ni vu ni connu. Silas regarda Priam dans les yeux. Ses lèvres bougèrent mais aucun son n’en sortit. Il mima néanmoins très bien les mots qu’il voulait dire: en effet, « te-bai-ser » était très facilement identifiable malgré son extinction de voix soudaine. Il eut un rire après ça, amusé lui-même de la situation. « Je vais t’aider à porter tes affaires » dit-il ensuite d’une voix calme et sereine, totalement à l’opposé du ton provocateur qu’il avait utilisé avant son jeu de mime. N’importe quelle personne l’entendant n’y verrait aucun mal, mais ce brusque changement d’expres​sion(passer de la provocation claire et nette à une voix simple et bien élevée) ne pouvait être que suspect. Il se pencha pour prendre les quelques cahiers de Priam, laissant un main baladeuse courir discrètement jusqu’à ses fesses, l’air de rien avant de prendre son sac. « Je te raccompagne ? » demanda-t’il dans un petit sourire. Puis il mima de nouveau « bai-ser » avec ses lèvres, avant de sourire, amusé de la situation.

© GASMASK
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR SBTRKT
avatar
Priam B. Vasylchenko

▼ Date d'inscription : 25/10/2015
▼ Messages : 370
▼ Avatar : Lera
▼ Crédits : SOHA



MessageSujet: Re: (Terminé) Siam II   Mar 1 Déc - 18:04
BITTERSWEET SYMPHONY
Après avoir frappé Silas, Priam ne s'est pas retourné un seul instant. Aucune attention pour le professeur, pour les autres étudiants ou pour Silas lui-même. Juste de l'agacement. Son humour, si on pouvait appeler cela ainsi, ne la choquait pas réellement, quoi que les gestes étaient peut-être de trop; mais elle avait commencé en l'embrassant Ce qui la dérangeait vraiment c'était le cadre. Trop de garçons ne la prenait pas au sérieux car c'était une fille, une jolie fille féminine, qui sort et s'intéresse aux fringues, coincés dans leur mentalité des années 50 ils la prenaient pour une pimbêche égarée qui ne comprenait rien au cours. Et les quelques filles du diplôme préféraient en majorité penser comme eux afin de faire de Priam une "ennemie commune" et elles, passer pour les filles sérieuses et intelligentes. Priam ne laisserait pas son combat tomber à l'eau pour les délires lubriques de son .. "ami".
Décidée à quitter les lieux, la jeune femme ne ralentit pas lorsqu'elle entendit la voix de Silas l'appeler, mais elle fût bientôt contrainte de le faire puisqu'il venait de lui passer devant. Priam s'arrêta alors, tête penchée, mine sérieuse, fixant Silas. C'est pas le lieux, je suis ici pour bosser moi pas pour fricoter avec ces merdeux de bourgeois. Répondit-elle alors. Je rigole pas avec mes études moi Silas. Il continuait sur ses histoires de "bon chemins", l'Ukrainienne soupira, avant de froncer les sourcils en le voyant faire, puis arquer un sourcil plus haut que l'autre quand elle comprit ce qu'il disait.. sans rien dire. Mais t'es vraiment.. commença-t-elle, chaque fois "bluffée" par le culot du jeune homme, baissant la tête pour le regarder récupérer ses affaires avant d'enfiler correctement son manteau quand elle senti sa main sur sa fesse. Instantanément, Priam poussa Silas avant de lui prendre les affaires des mains, comme une gamine à qui on volait ses doudous et qui les récupérait avec colère. NON tu me ne me ramène pas ! Et détrompe-toi, si il doit se passer quelque chose un jour.. elle eut un léger rire, C'est moi qui te baiserais. conclut-elle en serrant ses affaires contre elle, pensant que Silas s'en irait enfin.
(c) AMIANTE

♡............................................................ ♥


HEY YOU YOU'RE LOOSING, YOUR VITAMIN C
© okinnel
Voir le profil de l'utilisateur
SBTRKT
avatar
Silas S. Ederman

▼ Date d'inscription : 24/10/2015
▼ Messages : 205
▼ Avatar : Mathias Lauridsen
▼ Crédits : faut-absolument-que-je-crédite



MessageSujet: Re: (Terminé) Siam II   Mar 1 Déc - 20:35
Bittersweet symphony
 

« C'est pas le lieux, je suis ici pour bosser moi pas pour fricoter avec ces merdeux de bourgeois. » dit Priam en prenant un ton sérieux. Silas acquiesça, mais son regard n’était pas accordé à sa réaction. Comme d’habitude, le corps agissait, mais les pensées disaient tout le contraire, comme si la vie entière était un jeu de comédie. Ceci dit, que fallait-il attendre de plus d’un tel menteur ? « Je suis un merdeux bourgeois ? » dit-il en haussant un sourcil. Il insistait surtout sur le mot merdeux car bourgeois, il savait pertinemment qu’il ne l’était pas. Silas l’avait prit pour lui, mais peut-être avait-il tord. Il n’était pas susceptible pour deux sous, mais ce n’était jamais agréable de se faire remballer dans la sorte. « Je rigole pas avec mes études moi Silas. » dit-elle ensuite. Le jeune homme prit un visage étonné. « Moi non plus » répondit-il assez sérieusement cette fois. Il savait que sa méthode de travail paraissait assez suspecte, mais personne ne lui en tenait jamais rigueur et pour une raison bien particulière: il réussissait tous ses examens du premier coups et avec des notes excellentes. Même s’il cherchait à faire croire le contraire, il travaillait énormément car, malheureusement, il ne faisait pas parti de ceux qui n’avaient pas besoin de s’investir pour réussir. Bien sûr il avait quelques facilités par rapport à la moyenne nationale, mais ici, à Columbia, il n’en était qu’un parmi d’autres. Un étudiant qui devait travailler dur pour réussir. Si Priam devait faire des recommandations à quelqu'un pour son manque d’assiduité aux cours, ce n’était certainement pas à lui qu’il fallait s’adresser. Silas prit une inspiration et passa outre en reprenant son humour habituel. Il sourit un peu en voyant sa réaction lorsqu’il lui souffla les mots déplacés qu’il avait en tête. Elle semblait de son absence de pudeur totale envers la question. Au moins elle pouvait se venter de connaitre le « vrai » Silas. « Mais t'es vraiment… » commença Priam alors qu’il ramassait ses affaires. Il sourit un peu en entendant son début de phrase qui ne devait signifier qu’une réaction surprise de la part de cette franchise plus que vulgaire. Il en profita pour la toucher et sa réaction spontanée le prit à nouveau de court. Elle s’empara de ses affaires, lui arrachant celle qu’il s’était permis de prendre pour « l’aider ». « NON tu me ne me ramène pas ! Et détrompe-toi, si il doit se passer quelque chose un jour… C'est moi qui te baiserais. » dit-elle dans un rire. Il y eut un moment où il ne réagit pas, plutôt étonné d’une telle réponse, mais il se rattrapa largement en un seul regard: ses yeux s’illuminèrent avant qu’un voile malsain ne passe devant. Il eut un sourire énigmatique. « J’aimerais beaucoup connaître ça. » dit-il en la regardant d’un air plus sérieux. S’il avait sentit dans l’amphi qu’elle avait réagit favorablement à ses débuts de caresses, il l’aurait sans doute remballée en disant que jusque là, c’était plutôt lui qui risquait de la baiser que l’inverse, mais comme il l’ignorait, il pensait qu’elle avait peut-être raison, et cette idée ne lui déplaisait pas. Dans tous les cas ça envisageait forcément un rapport sexuel, et ça, ça n’était pas négligeable. « Qu’est-ce que tu ferais si ça se produisait ? » lui demanda-t’il en croisant les bras, curieux de savoir ce qu’elle allait dire par la suite.

© GASMASK
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR SBTRKT
avatar
Priam B. Vasylchenko

▼ Date d'inscription : 25/10/2015
▼ Messages : 370
▼ Avatar : Lera
▼ Crédits : SOHA



MessageSujet: Re: (Terminé) Siam II   Mar 1 Déc - 23:55
BITTERSWEET SYMPHONY
La question de Silas la laisse un peu sur le cul. Elle parlait pas spécialement de lui en disant "merdeux bourgeois", maintenant qu'il lui demandait.. elle savait pas trop. Peut-être ? Étant étudiant à Columbia, avec son comportement, il pourrait aisément être les deux, mais Priam ne s'était jamais posé la question, elle le trouvait un peu chiant, carrément pervers, trop espiègle, mais si il était vraiment l'un de ces merdeux bourgeois qu'elle ne supportait pas, Priam l'aurait déjà rejeté pour de vrai. Ce qui ressemblerait à tout à fait autre chose, bien qu'elle avait hésité un instant face aux mains baladeuses du grand blond. J'en sais rien. répondit-elle seulement, rapidement, en haussant les épaules, un peu comme si ça n'avait aucune importance pour elle. Ce qui était un peu le cas, les états d'âmes de Silas quant à son opinion à son propos était le cadet de ses soucis actuellement. Lorsqu'il répondit du tac au tac ne pas non plus rigoler avec ses études, Priam plissa un peu les yeux. Elle se moquait des hommes studieux, elle les choisissait pas pour ça (en fait elle choisissait premièrement des hommes à qui elle plaisait, et avisait ensuite); la preuve avec Andy : c'était pas vraiment les sciences ou les études qui les avaient rapprochés, mais l'idée qu'un énergumène pitre et insupportable comme Silas puisse être sérieux.. Ok, elle venait peut-être de comprendre l'excitation qu'il avait pu ressentir (si il n'avait pas menti) en la voyant travailler.
Priam s'était remise à marcher, et Silas à la suivre. Elle annonçait que si il devait se passer quelque chose un jour ce serait elle qui viendrait à "le baiser" (je te baise, tu me baise, par la barbichette... non ? ok), quand le grand blond eut comme un moment d'hésitation, ou de surprise peut-être, elle savait pas trop, mais le sentiment de lui avoir fermé le clapet la contenta. Assez brièvement ceci dit, car il repartait de plus belle. Sa question la stoppa net; la grande brune s'arrêta de marcher et se retourna vers Silas. Un moment d'hésitation ou de réflexion avant d'avoir un léger sourire en coin : Priam se rapprocha de son "compagnon". Je peux pas te le dire. Ça gâcherait la surprise.. débuta-t-elle alors, d'un ton légèrement sensuel, la voix basse, avant d'ajouter en reprenant sa voix normale : Mais je t'épuiserais. C'est certain. sur ces mots la jeune femme haussa la épaules. Bon j'ai vraiment besoin d'y aller là, donc t'as fini ton cirque maintenant ? C'est bon ?
(c) AMIANTE

♡............................................................ ♥


HEY YOU YOU'RE LOOSING, YOUR VITAMIN C
© okinnel
Voir le profil de l'utilisateur
SBTRKT
avatar
Silas S. Ederman

▼ Date d'inscription : 24/10/2015
▼ Messages : 205
▼ Avatar : Mathias Lauridsen
▼ Crédits : faut-absolument-que-je-crédite



MessageSujet: Re: (Terminé) Siam II   Mer 2 Déc - 1:45
Bittersweet symphony
 



« J’en sais rien » répondit-elle en haussant les épaules, comme si c’était quelque chose d’anodin. Peut-être qu’elle s’en fumait vraiment après tout. Silas imita son air en haussant également les épaules, exagérant le coté prétentieux et féminin. C’était sa façon à lui de se défendre quand quelque chose lui plaisait. Il prenait tout avec humour ce qui pouvait parfois s’avérer dangereux. Il ne savait jamais vraiment quand ça s’arrêter ce qui exaspérait son entourage. Il prenait tout à la légère, excepté ses études. D’ailleurs il le fit assez bien remarquer à Priam par une réponse plus froide que d’ordinaire. Elle plissa les yeux en le fixant. Il se demandait bien à quoi elle pouvait penser. La jeune femme se remit à marcher et il la suivit. Continuant leur jeu, peut-être stupide, mais en attendant très distrayant, il lui demanda ce qu’elle comptait faire. Priam s’arrêta et il lui fonça dedans. Elle se tourna, hésitante. Je peux pas te le dire. « Ça gâcherait la surprise… Mais je t'épuiserais. C'est certain. » dit-elle d’une voix basse et sensuelle, mettant son accent de l’est en valeur. Il fronça les sourcil et mit sa tête en biais, prenant un air suspect. Sérieusement Priam ? C’était tellement facile de dire ça, pensa-t’il alors qu’il regardait son visage prendre une mine satisfaite. Quand il la regardait, il savait que ce n’était pas la fille la plus sexy ou la plus belle de tout Columbia, mais il y avait quelque chose d’autre qui lui plaisait. Un truc qui faisait que même la blonde mannequin chez Victoria’s Secret qui était avec lui en éco n’arrivait pas à surpasser. Il ne savait pas pourquoi. Une histoire de gout sans doute. « Tsss… Regardez-là comment elle se vante. On dirait un vrai petit mec. J’attends de voir pour juger. » se moqua-t’il ouvertement. La façon dont elle parlait de tout ça paraissait si lointaine que tout à coup il ne le vit plus comme une éventualité. Il n’était pas du genre à patienter des mois: s’il se rendait compte que ça n’allait pas il passait assez vite à autre chose. Il verrait ce que ça donnerait, mais si au bout d’un moment tout ce jeu le lassait et bien… Tant pis. « Bon j'ai vraiment besoin d'y aller là, donc t'as fini ton cirque maintenant ? C'est bon ? » dit Priam. Silas acquiesça et fit un pas de coté. Mais avant qu’elle ne puisse passer, il plissa les yeux et la regarda bizarrement. « Priam… T’as quelque chose » dit-il en prenant un ton hésitant. « Attends, ne bouge pas » lui dit-il en se mettant à nouveau face à elle. Il retira quelque chose de ses cheveux. « Regarde » lui montra-t’il en mettant sa main sous son regard. Pendant qu’elle regardait il se pencha, tira son visage vers lui et l’embrassa assez durement, laissant son baiser s’approfondir sans son consentement et ses mains glisser sur son corps, appréciant les formes qu’elles découvraient.

© GASMASK
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR SBTRKT
avatar
Priam B. Vasylchenko

▼ Date d'inscription : 25/10/2015
▼ Messages : 370
▼ Avatar : Lera
▼ Crédits : SOHA



MessageSujet: Re: (Terminé) Siam II   Mer 2 Déc - 2:14
BITTERSWEET SYMPHONY
Il avait totalement raison, Priam faisait son prince, et leur jeu ressemblait à un vrai combat de petit coq, bien que Silas semblait enfin s'épuiser. Toujours au moment où Priam finissait par se laisser prendre au jeu. Décidément.
D'habitude, elle était flattée par l'attirance des hommes, elle l'était d'ailleurs de l'attirance manifeste de Silas même si celle-ci semblait comme sortie de nulle part; mais il était si.. "brusque" que Priam avait beaucoup plus de facilité à le "rejeter" et ce, malgré l'attirance qui était évidemment (pour elle) réciproque. Habituée à être critiquée par sa sœur, et doucement "conseillée" par son frère, la jeune femme essayait de faire un peu attention depuis qu'on l'avait plaquée pour sa sœur ou depuis qu'Andy l'avait "jetée" comme une malpropre suite à un adultère qui, dans un ménage à trois, ne lui semblait presque plus en être un : n'était-il pas le premier à avoir fauté le soir où ils s'étaient rencontrés alors qu'il sortait avec Charlie ? Faites ce que je dis, pas ce que je fais n'est-ce pas.. Tu seras pas déçu. répondit Priam, amusée, perdant de vue les résolutions qu'elle voulait tenir, mêmes résolutions qui la frustraient un peu : pourquoi devait-elle être désolée d'être ce qu'elle était ? Car il lui arrivait de pleurer si on la larguait ou si un type "parfait" ne la rappelait pas ? Et alors ?
Observant l'heure sur son téléphone la grande brune ne voulait pas passer outre sa séance de danse, c'est pourquoi lorsque Silas ne réagit pas desuite quand elle songea à partir, la jeune femme reprit sa route avant d'être, une seconde fois, appelée. Observant Silas, l'air interrogatif, Priam se recula légèrement lorsqu'il redescendit sa main, appréhendant déjà ce qu'il avait trouvé dans ses cheveux, une araignée ?
Rien.
A peine le temps de relever la tête pour lui demander à quoi il jouait encore que le grand blond tenait encore à faire de son désir un fait et ce sans demander quoi que ce soit à Priam. Les coups lui faisaient-il perdre trop de neurones pour se rappeler que c'était ces comportements qui l'avaient agacée ? La jeune femme était premièrement crispée et, attrapant le col de la chemise de Silas, elle le décolla un peu d'elle-même, sans le lâcher néanmoins. Mais t'es un petit enfoiré toi ! Tu sais que je peux porter plainte pour agression et harcèlement ? pesta-t-elle, très sérieuse. Mais, sans lui laisser le temps de répondre, l'Ukrainienne le tira par le col qu'elle n'avait pas lâché pour renouveler le baiser avec une certaine ardeur, une ardeur qu'ils se découvraient de la manière la plus aromantique possible : entre cahiers, coups et "engueulades". Ok. T'embrasse bien. rit-elle brièvement avant de passer ses bras autour du cou de Silas. Faible.
(c) AMIANTE

♡............................................................ ♥


HEY YOU YOU'RE LOOSING, YOUR VITAMIN C
© okinnel
Voir le profil de l'utilisateur
SBTRKT
avatar
Silas S. Ederman

▼ Date d'inscription : 24/10/2015
▼ Messages : 205
▼ Avatar : Mathias Lauridsen
▼ Crédits : faut-absolument-que-je-crédite



MessageSujet: Re: (Terminé) Siam II   Mer 2 Déc - 15:40
Bittersweet symphony
 



Silas était amusé de sa réponse. On aurait dit un mec se ventant de ses capacités sexuelles, mais plus rien ne l’étonnait. C’était Priam après tout, et tout le monde savait qu’elle était un peu bizarre. Enfin tout le monde, c’était un grand mot. Lui le savait. Il ne s’était pas encore interrogé sur ce qu’on disait d’elle à Columbia. Quoi que, de ce qu’il étendait ça et là, elle avait plutôt la réputation d’une fille légère. Ceci dit, il apportait peu de crédits aux dires des autres, en particuliers ceux venant des étudiants de Columbia. Ce n’était que des mots tirés de dizaine de personnes s’enchainant à la manière du téléphone arabe. Le mieux était d’avoir connaissance des sources, et il préférait se faire sa propre opinion. « Tu seras pas déçu. » dit Priam en regardant l’heure sur son téléphone. Silas se rappela immédiatement que son ami ne devait pas tarder à terminer son cours (peut-être était-il dans le même amphi que Priam ?), mais il préférait lui poser un lapin, une mauvaise habitude qu’il avait depuis toujours. C’était un opportuniste et il faisait toujours la comparaison entre deux situations pour choisir la meilleure. Ici, il avait fait son choix et il s’appelait Priam Vasylchenko. Il l’interpella une nouvelle fois alors qu’elle s’éloignait, feignant de trouver quelque chose dans ses cheveux, puis l’embrassa. Il la sentit tendue au début, carrément crispée même. Ses mains vinrent chercher son col de chemise et elle l’éloigna d’elle. Il ferma un oeil par reflex, s’attendant à recevoir un autre coup, puis ne sentant rien venir il ouvrit les yeux pour regarder les sien. Elle semblait être en colère. « Mais t'es un petit enfoiré toi ! Tu sais que je peux porter plainte pour agression et harcèlement ? » dit-elle avec sérieux. Il haussa un sourcil réprobateur. SI ça venait d’une autre fille il aurait comprit que c’était une plaisanterie, mais comme Priam n’entrait pas dans les codes de la normalité, il ne savait pas comment le prendre. « Tu ne ferais p… » commença-t’il en riant, mais elle le coupa en le tirant vers elle et en lui rendant son baiser, plus ardent, plus brûlant, peut-être tout simplement plus violent que le dernier. Ce n’était pas romantique, juste un apriori de ce qui allait se passer ensuite. « Ok. T'embrasse bien. » dit Priam en passant un bras derrière sa nuque. Silas eut un sourire victorieux. C’était toujours agréable d’avoir un compliment et il ne cachait pas facilement sa fierté. Il aurait été tout à fait capable de lancer juste derrière un « je sais » très prétentieux. « Content que ça ait finit par te décider » dit-il simplement avant de reprendre le baiser là où il s’étaient arrêtés, passant sa main sous son pull. Il se félicita que personne ne soit dans le hall pendant que ses doigts caressaient sa peau et remontait de plus en plus en haut, mais il s’arrêta et prit ses épaules entre ses mains avant de la forcer à reculer. « Ni vu ni connu » chuchota-t’il en souriant alors qu’il la forçait à rentrer quelque part. La porte se rabattit derrière eux, et les lumières automatiques du plafond s’éclairèrent. N’y avait-il pas plus romantique comme lieu que les toilettes ? Elles étaient néanmoins plus excitantes que les autres… Celles-ci étaient à Columbia, juste à coté d’un amphi. Il jeta un oeil au sol pour voir si des pieds dépassaient d’une des cabines puis se tourna vers Priam. « Comme je suis galant, je te laisse choisir laquelle », dit-il en lui jetant un regard très fière, comme s’il lui montrait une demeure absolument géniale. « Et tu vas pouvoir m’épuiser » dit-il ensuite en l’attirant ver lui à l’aide de son pull.

© GASMASK
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR SBTRKT
avatar
Priam B. Vasylchenko

▼ Date d'inscription : 25/10/2015
▼ Messages : 370
▼ Avatar : Lera
▼ Crédits : SOHA



MessageSujet: Re: (Terminé) Siam II   Mer 2 Déc - 16:12
BITTERSWEET SYMPHONY
La réponse de Silas la fit sourire mais la rendit aussi perplexe. Est-ce que ça l'avait décidé ? Oui, un peu quand même. Soyons honnête. Mais pas pour la suite à laquelle pensait le grand blond. Priam était en effet finalement très intéressée par la connexion qu'il y avait entre eux, mais quelque chose clochait encore. Elle ne savait pas précisément quoi jusqu'à ce que Silas la pousse dans les WC. La première réaction de la jeune femme fût de rire en observant les lieux. C'était toujours mieux que les chiottes d'un pub, quoi qu'en général suivant le pub les chiottes avaient un certain charisme : l'angoisse des gens qui pouvaient attendre, les décorations recherchées, la musique, les rires. Là c'était.. différent. Secouant la tête, dépitée à son propre propos concernant son "analyse des chiottes idéales", Priam se mordit la lèvre quand Silas l'attira à lui. Elle le fixait, se demandant ce qui pouvait lui passer par la tête pour agir de la sorte avant de froncer un peu les sourcils, sans pour autant cesser de sourire. Non. repoussant la main de Silas qui tenait encore son pull, Priam referma son manteau. Primo, je dois y aller, ce qui laisse assez peu de temps à l'épuisement. commença-t-elle sur un ton légèrement humoristique et en même temps légèrement sérieux. Secundo, c'est pas le libre service ici, apprend à être patient, tu veux ? rit-elle un peu avant de s'avancer vers lui, jouant un rôle, s'amusant de la situation, prenant petit à petit la situation pour un jeu plus qu'autre chose. Tertio.. je serais curieuse de voir ce que sais faire d'autre, avec ta langue. Avant que je ne m'engage à prendre soin de toi. , haussant les sourcils d'un air interrogatif, comme pour s'assurer qu'il avait bien reçu le message Priam remit le sac sur son épaule. Mais ce sera toujours pas ce soir Ederman.
(c) AMIANTE

♡............................................................ ♥


HEY YOU YOU'RE LOOSING, YOUR VITAMIN C
© okinnel
Voir le profil de l'utilisateur
SBTRKT
avatar
Silas S. Ederman

▼ Date d'inscription : 24/10/2015
▼ Messages : 205
▼ Avatar : Mathias Lauridsen
▼ Crédits : faut-absolument-que-je-crédite



MessageSujet: Re: (Terminé) Siam II   Mer 2 Déc - 17:22
Bittersweet symphony
 

Silas l’attira en tirant son pull, son regard s’illuminant d’une lueur étrange, placé sans doute entre le désir, l’excitation et l’amusement. Mais ses espérances furent de courte durée. « Non. » dit-elle en refermant son manteau. « Quoi non ? » demanda-t’il en pensant sur le moment qu’elle parlait du lieu et non de l’acte en lui-même. Il lui jeta un coup d’oeil et sa bonne humeur s’effaça instantanément. Il l’observa sans rien dire au début, une expression neutre sur le visage, puis voyant que ce n’était pas une feinte il leva les yeux au ciel avant de se détourner en lâchant un juron, ne cachant pas son exaspération du moment. « Primo… » commença-t’elle, et il détourna vivement la tête d’un air réprobateur. Parce qu’il y avait des conditions ?! Les règles, encore des règles. Il en avait suffisamment dans sa vie pour en avoir aussi au lit. Suffisait de voir la charte de Columbia pour comprendre à quel point cela pouvait s’avérer exaspérant. « …je dois y aller, ce qui laisse assez peu de temps à l’épuisement. » reprit-elle sans doute amusée de son petit jeu pervers. Silas ne souriait plus. Ça ne le faisait pas rire et il n’avait pas honte de le montrer. Pour une fois, il n’était pas en tord. « Secundo, c'est pas le libre service ici, apprend à être patient, tu veux ? » Il ne répondit pas. Ça l’énervait assez à vrai dire. Il n’était pas mauvais joueur, mais il trouvait que ce qu’elle venait de faire n’était pas correct. Pas du tout même, et il le digérait assez mal. Elle s’approcha assez lentement, le regardant. Il ne sourit toujours pas et balaya sa silhouette d'un regard froid. Il finit même par regarder la sortie, tellement tout ça l’agaçait. « Tertio.. je serais curieuse de voir ce que tu sais faire d'autre, avec ta langue. Avant que je ne m'engage à prendre soin de toi. Mais ce sera pas pour ce soir » dit-elle en haussant les sourcils. Il la regarda. Message reçu. Elle mit son sac sur son épaule prête à partir. Il se pencha vers elle pour approcher son visage du sien. « Ma langue sait faire autre chose que d’embrasser ces lèvres là » dit-il en caressant de son pouce la bouche de la jeune femme. Cette fois ce fut à son tour d’hausser les sourcils pour voir si elle avait bien reçu son message. Il sourit et l’embrassa, puisque de toute façon il ne pouvait faire que ça (dernier recours pour al convaincre), mais ce fut plus fort que lui et il approcha son corps du sien. « Je vais prendre aussi soin de toi que tu prendras soin de moi » dit-il entre deux baisers, alors que doucement, très lentement il reculait vers l’une des portes des toilettes, ne la brusquant pas, mais faisant tout pour qu’elle le suive. Il commença à quitter ses lèvres puis embrasser le creux de son cou. Il faisait tout pour gagner en proximité, aussi et surtout, tout pour qu’elle le suive et pour qu’elle sente sa peau qui, même elle, la désirait. Sa main commença à descendre vers le bassin de la jeune femme et il pria pour que ce geste ne la sorte pas de cette ambiance toute particulière.
© GASMASK
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR SBTRKT
avatar
Priam B. Vasylchenko

▼ Date d'inscription : 25/10/2015
▼ Messages : 370
▼ Avatar : Lera
▼ Crédits : SOHA



MessageSujet: Re: (Terminé) Siam II   Mer 2 Déc - 20:26
BITTERSWEET SYMPHONY
C'était changeant de le voir sérieux, voire frustré, on aurait dit un gamin à qui on refusait une friandise. Ce qui en fait était plus ou moins le cas. Mais son "tertio" le réveille , ils se fixent droit dans les yeux le temps que Silas réagit, et là Priam ne peut s'empêcher d'exploser de rire. On en pouvait pas faire plus beauf comme réplique; une chance que la proposition était, sans mauvais jeu de mots, alléchante. C'était sans doute pour cela que la jeune femme tendait de moins en moins à repousser Silas, se contentant de tendre un peu le cou lorsque le jeune homme allait pour l'embrasser, décidant que le plaisir était "un petit prix à payer face à la culpabilité", culpabilité de quoi au juste ? De se faire plaisir avec une personne au caractère, certes pénible, mais que l'on désirait néanmoins ? Les remparts de la pseudo-forteresse Priam tombaient uns à uns, et les arguments qu'elle avait sorti pour lui reprocher son mensonge ne tiendraient bientôt plus la route. Mais en soit, ça n'était pas important. Il n'y avait pas d'enjeu et question principes... la jeune femme n'en n'avait pas. Pas de ceux-la du moins. Alors elle répondait sans pudeur au baiser du grand blond, se contentant de rire un peu lorsqu'il ajouta une phrase, elle eut un frisson quand il s'aventura dans son cou. Son premier réflexe fut de pencher la tête comme pour "fermer" l'accès à cette partie sensible, mais elle se ravisa petit à petit tout en resserrant l'étreinte qu'ils partageaient, se laissant aller à la fougue, au plaisir mutuel. Très honnêtement, l'étudiante aurait été capable de laisser tomber manteau et pudeur à cet instant précis, lorsque la main de Silas lui arracha un frisson. Mais ce frissons la rappela à l'ordre : l'ordre de ses jeux. Et l'ordre de ses priorités.
La danse.
Se reculant brusquement, Priam referma son manteau à nouveau, elle se demandait combien de fois en si peu de temps Silas avait-il réussit à glisser ses mains où il ne fallait pas. Pas ce soir. répondit-elle comme moralisatrice bien que la manière qu'elle avait de se mordiller la lèvre contredisait sa détermination.
Rattrapant ses affaires, Priam se décida à être un peu plus claire : elle quitta les toilettes et parti, sans se retourner, pressant le pas, pour rejoindre sa salle de danse.
(c) AMIANTE

♡............................................................ ♥


HEY YOU YOU'RE LOOSING, YOUR VITAMIN C
© okinnel
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Terminé) Siam II   
 

(Terminé) Siam II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] SIAM ➳ La fille du coupeur de joints
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALAD DAYS :: new york, new york ! :: Manhattan :: Columbia University-