Les topsites

Une idée d'event ?
▻ Propose la ! ◅


vivre à New York des paillettes plein les yeux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les S.A.P.E. et les SKIV sont en sous-effectif !
Si tu peux, intéresse toi ces crews-là ! ce serait tip-top ! ♥️ ♥️ ♥️
(mais si non, on t'aime quand même)
➳ Olalala, ça manque de mâles par ici ! N'hésite pas à jouer un garçon !

Partagez | 
 

 I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
SUITS
avatar
Asriel Von Llewellyn

▼ Date d'inscription : 05/01/2017
▼ Messages : 34
▼ Avatar : harvey Newton Haydon.
▼ Crédits : flappy bird.



MessageSujet: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Jeu 12 Jan - 21:21


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
Le " Majestätisch", Hotel particulier de Günther Von Llewellyn ; 21h57. Asriel était furieux. Descendant quatre à quatre l'escalier de service de l’hôtel particulier de son père, il se refaisait sa journée dans la tête. Plus tôt, en début d'après midi son cœur avait loupé un battement au moment où le nom de son père était apparu sur son téléphone portable. Günther Von Llewellyn n'a jamais été le genre d'homme à prendre des nouvelles, ni a parler pour ne rien dire. S'il appelait son fils, ce ne serait certainement pas pour le convier au brunch familial du dimanche. Sans nul doute que l'objet de cet appel n'était autre qu'une histoire d'affaire qui n'allait pas réjouir le jeune homme, il en était certain.

Et à en croire la manière dont Asriel dévalait présentement les marches en courant, bien décidé à se défouler, c'est que son appréhension s'était révélée exacte. Cela faisait des mois qu'il faisait des courbettes à son père, mais Günther l'avait mené en bateau, l'accablant de nombreuses tâches ingrates, lui promettant un poste important au sein de l'Hotel afin qu'il puisse ensuite, prendre la relève avant la fin de l'année. Seulement, Günther venait de lui annoncer qu'il avait changé d'avis concernant le fait de lui céder la gestion de l’hôtel. Lui annonçant avec froideur, qu'il le trouvait encore bien trop immature et irresponsable pour une telle responsabilité et qu'il doutait sérieusement qu'il aurait un jour les épaules nécessaire pour prendre sa place. Par ses mots, Asriel eut le sentiment de se ramasser la raclée de sa vie. Lui qui était aussi sérieux et impitoyable en affaire que son père pouvait l'espérer. Lui, qui s'était plié en quatre pour répondre aux moindres de ses désirs sans jamais rechigner pour quoi que ce soit. Il était déçu, et blessé. Mais après tout il aurait dû s'en douter, si Günther Von Llewellyn était un homme de parole, cela se saurait depuis bien longtemps.

Alors qu'il avait dévalé la moitié de l'hôtel, il entreprit de se poser deux seconde dans la cage d'escalier, reprenant son souffle lorsqu'il entendit cogner contre la porte. Les sourcils froncés, il s'avança doucement vers la porte et tendit oreille " Sale petit merdeux, tu devrais déjà t'estimer heureux de ce que je t'ai payé ! " Asriel se demandait bien de quoi il pouvait s'agir, il s'était arrêté à l'étage où vivaient certains " amis " de son père. De riches hommes d'affaires, qui comme lui, faisait des courbettes Günther en espérant entrer dans ses bonnes grâces. " Maintenant dégages d'ici, avant que je te fasse sortir de force ! " puis un nouveau coup frappa violemment contre la porte. Cette fois-ci, Asriel ne put résister, sous l'impulsion du moment il poussa la porte et fût témoin d'un horrible spectacle. L'homme qu'il avait entendu parler était entrain de s'en prendre physiquement de façon violente à un homme bien plus jeune. Un joli blond, bloqué sous l'emprise de l'ignoble homme d'affaire en costume. Le blondinet saignait à la lèvre et son poignet était écrasé par la poigne ferme de l'autre homme. Asriel, pourtant le genre d'homme à tourner la tête dans ce genre de situation indigne de son rang, pensait-il. Se rua tout de même vers l'homme en costume, l’attrapa par le col pour l'écarter du blond, lui permettant ainsi de s'extirper plus facilement. " C'est toi qui va dégager d'ici, je te le garanti. " L'homme surpris, dévisagea le jeune Von Llewellyn. " Tu ne sais pas à qui tu parles gamin, je te conseille de ma lâcher rapidement. " aussitôt, le brun répliqua " C'est l'hôtel de ma famille ici, alors baisses d'un ton. " mais sur le visage de l'homme, l'expression n'était pas celle à laquelle Asriel s'attendait " C'est toi le rejeton de Günther, indigne de reprendre la place de son papa ? dit-il un sourire mauvais, narquois au coin des lèvres. Ni une, ni deux. Asriel ne prit pas le temps de réfléchir d'avantage et vint écraser son poing sur la face de l'homme avant de souffler entre ses dents serrées " Connard. " Une fois l'homme au sol, il se tourna vers le blond qui ne semblait pas s'être enfuis en courant, étrange. " Bon, t'es qui toi ? " 

MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Gabriel Lewis

▼ Date d'inscription : 09/01/2017
▼ Messages : 43
▼ Avatar : Sam Harwood
▼ Crédits : Bazzart



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Ven 13 Jan - 0:14


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
200$. Ce client était le premier de la soirée pour Gabriel et il avait eu le droit à la totale. C'était un client régulier du jeune escort mais malgré son compte en banque assez énorme il avait du mal à débourser plus de 300$ à chaque fois. Ce soir là c'est 200$ qu'il avait tendu au jeune homme qui avait donc ricané doucement avant de tendre une nouvelle fois sa main. L'homme le dévisageait d'un air condescendant. « J'ai que ça sur moi aujourd'hui maintenant dégage avant de te faire remarquer » Gabriel fronçait les sourcils et lui répondit méchamment « Tu te fous de ma gueule ? T'es plein au as, me fais pas croire que t'as que 200$ sur toi » Le plus vieux commençait à s'impatienter mais l'autre continuait de lui tenir tête, il insistait pour ne pas quitter la pièce avant d'avoir obtenu ce qui d'après lui, lui était du. Le ton augmenta fortement de volume lorsque l'homme devenu violent, il envoya son poing dans la mâchoire du blond, le plaqua contre la porte puis contre le mur, ses mains serrant ses poignets. Gabriel fut surpris d'entendre à ce moment là la porte s'écraser contre le mur et de voir un deuxième homme passer l'entrée. Ce dernier était grand, brun, classe, plutôt beaugoss et ressemblait au gosse de riche dont avait horreur le jeune escort. La voix qui grondait entre les murs de la chambre et le regard glacial que le blond percevais l'hypnotisait à un tel point qu'il ne pouvais penser à autre chose. Il fut de plus bel impressionné quand il vu ce gosse de riche mettre son client à terre en un coup. Mais il reprit vraiment conscience de ce qui se passait quand ce nouvel arrivant détourna son regard vers lui. « Bon t'es qui toi ? ». Ni une, ni deux, Gabriel prit un ton aussi insolent qu'il était possible de l'être et fit face à son interlocuteur. « Ce vieux porc me doit au moins 200$, parce que je suis sympa » Celui qui était apparemment le fils du grand patron n'avais plus l'air de se préoccuper de l'homme qu'il avait mit au tapis et pourtant ce dernier n'avait pas beaucoup apprécié l'insulte qu'il venait d'entendre à son sujet. « De qui tu parles comme ça toi espèce de petite... » Pas le temps de finir sa phrase, me brun venait de se retourner pour fusiller l'homme d'affaire du regard. Gabriel amusé par la situation en profitait « Bon tu vas l'obliger à mes rendre mon argent oui ou non ? »  

MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Asriel Von Llewellyn

▼ Date d'inscription : 05/01/2017
▼ Messages : 34
▼ Avatar : harvey Newton Haydon.
▼ Crédits : flappy bird.



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Ven 13 Jan - 0:35


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
Lorsque le blond ouvrit la bouche, Asriel resta un peu dubitatif. Qui aurait pu croire qu'un si petit blondinet pouvait avoir autant de répondant ?  Et puis il n'avait toujours pas répondu à sa question d'ailleurs.  " Je t'ai pas demandé combien il te devait, je t'ai demandé qui tu es. " Le blond n'eut pas le temps de répondre que le vieux étalé sur le sol entreprit d'ouvrir la bouche, un seul regard de ma part et il se ravisa aussitôt. Attrapant de nouveau l'homme d'affaire par le col, Asriel le remit sur ses pieds, lui réajustant sa chemise avec un air moqueur  " Bon t'as entendu la jolie blonde, 200$ pour le service et 100$ de plus pour dérangement. " l'homme s'apprêta à protester de nouveau, mais le brun était déjà entrain de farfouiller son costume hors de prix pour en sortir trois billets de 100$. " Merci bien mon bon monsieur et je vous souhaite un agréable séjour parmi nous. " dit-il avec un sourire sarcastique alors qu'il tapotait l'épaule du pauvre homme en rangeant les trois billets dans sa poche tout en s'apprêtant à quitter la pièce, faisant mine d'ignorer le blond alors qu'il se dirigeait vers l’ascenseur du couloir, lançant haut et fort sans prendre la peine de se retourner : " Tu viens boucle d'or ? "

MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Gabriel Lewis

▼ Date d'inscription : 09/01/2017
▼ Messages : 43
▼ Avatar : Sam Harwood
▼ Crédits : Bazzart



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Ven 13 Jan - 17:05


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
Gabriel avait regardé la scène avec ce sourire narquois qu'il affichait à longueur de temps sans même s'en rendre compte. Il avait louché sur ses 300$ qui étaient passé d'une poche à l'autre, il avait rit à certains moments et avait été vexé quand il avait entendu la façon dont cet homme inconnu parlait de lui. Mais il n'avait pourtant pas ouvert la bouche une seule fois. Lorsqu'il vu le brun quitter la pièce avec son argent sans même le regarder, il décida de le rattraper rapidement mais avant, il voulait avoir le mot de la fin pour son ancien client qui avait l'air assez déboussolé. "Au fait plus la peine de me chercher, faudra que tu trouves autre chose pour te vider mon gros cochon" lui dit-il sur un ton mesquin et arrogant. Puis il rejoint son sauveur juste avant que les portes de l’ascenseur s'ouvrent. "Par contre superman ! Moi c'est Gabriel donc tes petits surnoms à la con tu les garde pour tes petits copains en costume cravate ok ?" Les deux hommes entraient dans l'ascenseur et le blond, ne laissant pas le temps à l'autre de lui répondre appuya sur le bouton pour rejoindre le rez-de-chausser en enchaînant. "D'ailleurs, je veux ma thune, tout de suite" Puis il tendu sa main sous le nez de son ainé, un air faussement autoritaire sur le visage"  

MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Asriel Von Llewellyn

▼ Date d'inscription : 05/01/2017
▼ Messages : 34
▼ Avatar : harvey Newton Haydon.
▼ Crédits : flappy bird.



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Ven 13 Jan - 21:13


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
Dans l’ascenseur, Asriel avait un sourire en coin. Muet, il écoutait le blond s'exprimer avec cette arrogance et cette confiance en lui qui semblait bien différente de l'attitude qu'il arborait il y a quelques minutes, avant qu'il n'intervienne dans cette altercation. Lorsque ce jeune homme, visiblement prénommé Gabriel fit la remarque concernant les petits surnoms qu'Asriel venait de lui donner, ce dernier reposa les yeux sur lui, amusé, un sourcil arqué. " Enchanté, boucle d'or. " précisait-il en insistant volontaire sur ce petit surnom qui semblait irriter Gabriel. Puis lorsque ce dernier tendis sa main sous son nez, réclamant son dû. Asriel ricana doucement en secouant la tête, dubitatif. " Pour ta gouverne petit, les gens en costard cravate comme tu dis, n'ont pas d'amis. Et se donne encore moins des surnoms entre eux. " Sur ces mots, les portes de l’ascenseur s'ouvrirent au rez-de-chaussée de l’Hôtel. Le brun ne lança qu'un regarde à l’hôtesse de l’accueille et aussitôt on pu l'entendre murmurer au téléphone : Veuillez prévenir le chauffeur de Monsieur Asriel Von Llewellyn. Le brun ne voulait pas rester une seule seconde de plus dans cet endroit remplis de sbires de son père. Il avait passé des mois à lui lécher les bottes, se comportant comme un véritable connard, un requin de la finance. Pour au final se faire berner par son propre père, il était furieux et traversait à grande vitesse le grand hall d'entrée comme s'il était seul. Il ne voulait qu'une chose, rentrer dans son appartement. Et étant donné que son père venait sûrement de prendre sa réaction comme une démission, il n'avait plus aucune obligation pour le moment. Gabriel serait son occupation, pour l'instant. Ce beau petit blond au visage abîmé et au répondant piquant, intriguait le brun. Et cela n'était pas arrivé depuis bien longtemps. Puis.. Il avait besoin de compagnie de ce soir, même s'il l’avouerait jamais. Puis en plus, ce qu'il venait de dire dans l’ascenseur n'était pas tout à fait faux. Il n'avait pas d'amis, du moins il n'en avait plus vraiment. Et garder ce gamin en otage était la seule chose qu'il pouvait faire pour se changer les idées et échanger ne serait-ce que quelques mots avec quelqu'un. C'était ridicule d'en être arrivé là. Une fois dehors, son chauffeur ouvrit la porte de sa voiture aux vitres teintées. Puis il reposa enfin les yeux sur Gabriel " Allez, montes. "


MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Gabriel Lewis

▼ Date d'inscription : 09/01/2017
▼ Messages : 43
▼ Avatar : Sam Harwood
▼ Crédits : Bazzart



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Ven 13 Jan - 22:22


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
Gabriel ne voyait en ce gosse de riche que ses 300$ qu'il attendait toujours. 300$ ce n'est pas énorme, ça ne risquait pas de payer le loyer de son appartement et puis c'était beaucoup moins que ce qu'il aurait pu gagner en allant rejoindre le client avec qui il avait rendez-vous au moment même où il suivait cet homme. Il le suivait pour l'argent évidemment mais aussi parce que voir son argent durement gagné partir avec un inconnu narcissique qui se croit au dessus de tout le monde parce que Monsieur est le fils du grand patron ça non, Gabriel ne pouvait pas laisser faire ça. C'est donc sans gêne qu'il suivit l'autre à la trace en lui répétant une dizaine de fois qu'il voulait ces billets immédiatement. Tout ce que lui disait cet insupportable fils à papa n'avait aucune espèce d'importance pour lui, il répondait donc par de petit « Ouais d'accord monsieur le héro, maintenant ma thune » chose à la quelle il n'avait encore et toujours pas de réponse. Lorsque le plus vieux lui demanda de monter dans cette voiture, il se dit que de toute façon s'il voulais obtenir ce qui lui était du, il devrait le suivre et le lui rabâcher jusqu'à ce qu'il l'obtienne. Il lui lança un dernier regard en répondant « Je sais pas ce que tu cherches exactement mais je veux cet argent et je l'aurai. Peu importe que tu sois le fils de Barack Obama ou qui que ce soit d'autre moi j'en ai rien à taper et si tu refuses de me le rendre je l'obtiendrai par la force. » Puis il entrait dans la voiture un peu mal à l'aise, il se mordait les lèvres mais à peine installé il se pencha rapidement pour parler au chauffeur. « Excusez moi, on peut fumer dans votre voiture ? »  

MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Asriel Von Llewellyn

▼ Date d'inscription : 05/01/2017
▼ Messages : 34
▼ Avatar : harvey Newton Haydon.
▼ Crédits : flappy bird.



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Dim 15 Jan - 20:19


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
Asriel était déjà dans la voiture, attendant que Gabriel daigne enfin monter dans la voiture. Il était certain que cet inconnu monterait, et c'est ce qu'il voulait vraiment. Après tout, vu l'énième déception qu'il avait connu avec son père aujourd'hui, Asriel n'avait plus vraiment d'obligations. Et l'idée de renouer avec ses vieilles habitudes l'effleura à peine avant d'être inconsciemment balayée par son subconscient qui rendit sa déglutition difficile." Montes dans cette voiture et tu l'auras ton argent. " Puis il se mit à rire malgré lui à pleine dents. Par la force ? Vu la scène à laquelle il venait d’assister, Asriel ne craignait pas vraiment une quelconque provocation physique de la part de Gabriel. " Par la force hein ? T'es presque aussi marrant que chiant, tout compte fait. " 

Maintenant que le blond avait cédé à monter dans le véhicule. Asriel s'adressa à son chauffeur qui le regardait dans le rétroviseur central. " Ramenez-moi chez moi, et ce sera tout pour ce soir. " aussitôt le chauffeur démarra la voiture de luxe aux vitres teinté et s'engagea habillement sur la chaussée en répondant " Très bien Monsieur. " Attaché, immobile à l'arrière du véhicule à côté du blond, Asriel le détaillait du regard. Il semblait nerveux, et cela l'amusait beaucoup en réalisé. Son assurance paraissait presque surjouée, particulièrement lorsqu'il se pencha pour demander au chauffeur s'il pouvait fumer à l'intérieur. Asriel se pencha pour attraper habillement la cigarette du beau blond. " Hop hop hop. On ne fume pas dans la voiture, tu risquerais d’abîmer les sièges avec ta cendre. " Il garda la cigarette entre ses doigts, la faisant taper nerveusement sur son genou. " Tu fumeras en arrivant, quand je me serais occupé de ta gueule. " dit-il sur un ton presque dur, alors qu'il ne parlait ici en réalité, que de le soigner.

Ils ne tardèrent pas à arriver chez Asriel. Un appartement magnifique en plein centre de l'Upper East Side. Un magnifique loft style industriel. Entièrement conçu par un architecte d'intérieur renommé. Tout y était parfaitement clean et méticuleusement rangé. " Assieds-toi sur le divan, je reviens. " dit-il sans attendre de réponse alors qu'il disparu dans sa salle de bain, laissant sans appréhension le blond seul dans son séjour pendant ce temps. Quelques minutes plus tard il entra à nouveau dans la pièce, les yeux baissés sur la trousse de secours qu'il tenait entre ses mains. " Je suis pas médecin, mais je suis sûr que je peux t'éviter de devoir te mettre en arrêt de travail. " dit-il en souriant. Evidemment, sa belle gueule semblait être un de ses principaux outils de travails. Bien qu'Asriel n'était pas certain de cela.. Quoi qu'il arrive, il allait bientôt en savoir d'avantage, en tout cas : il l'espérait.    

MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Gabriel Lewis

▼ Date d'inscription : 09/01/2017
▼ Messages : 43
▼ Avatar : Sam Harwood
▼ Crédits : Bazzart



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Dim 15 Jan - 21:44
Gabriel Lewis a écrit:


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
Ignorant moqueries et regards insistant Gabriel avait légèrement dévisagé celui dont il ne connaissait toujours pas le nom lorsqu'il celui-ci lui avait prit sa cigarette mais au final il resta bien assis au fond de son siège sans rien dire. Lorsque l'autre avait parlé de s'occuper de sa gueule, le blond avait imaginé un million de scénario qui n'aurait pas suffit à le faire trembler. Cependant il se mordait les lèvres sans quitter la route des yeux, il ne voulait pas croiser le regard de qui que ce soit et encore moins celui de l'homme assis à ses côtés. Arrivé à l'appartement Gabriel regardait tout autour de lui, il observait chaque meuble, chaque objet parfaitement bien rangés à leur place et à cette vue, le jeune homme n'avait qu'une envie : partir le plus vite possible. Mais il n'oubliait pas son argent, il ne repartirai pas sans. Au moment ou le brun entra dans la pièce, Gabriel le regarda en répondant, un sourire mesquin aux lèvres « Je me serai pas mit en arrêt de travail pour si peu. Puis il y en a qui aime tu sais. » Il le regardait fouiller dans sa trousse de secours plutôt amusé. Celui qui d'apparence était dur et froid allait soigner le tout petit bobo du blond et ça le faisait marrer, il attendait le visage tendu vers l'avant et ne tarda pas à retrouver la parole. « Mais en fait, je connais toujours pas ton nom. Hors de question que je me laisse toucher par un fils à papa qui se prends pour le roi du monde sans même connaître son nom. Puis ça pourrait peut-être faire augmenter mon taux de popularité, d'avoir traîné avec toi. D'ailleurs, tu pourrais me faire de la pub ! Tu dois en avoir des potes plein au as si cet hôtel appartient vraiment à ton père. Quoi que apparemment t'es pas si populaire parmi les richtons de ton genre » Le plus jeune avait rit après avoir terminé sa phrase, il attendait avec impatience une réponse car il savait que ça ne lui plairait sûrement pas et ça l'amusait énormément.  

MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Asriel Von Llewellyn

▼ Date d'inscription : 05/01/2017
▼ Messages : 34
▼ Avatar : harvey Newton Haydon.
▼ Crédits : flappy bird.



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Dim 15 Jan - 22:03


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
Asriel avait pris place sur sa table basse de salon. Une table au plateau de marbre signée du grand designer Fabrice Berrux. Il restait là, assis face au blondinet, un coton dans une main et de l'alcool dans l'autre. Il leva les yeux sur Gabriel, amusé. " Je m'appelle Asriel. " Mais cette réponse passa presque inaperçu dans le monologue du blond qui semblait ne plus pouvoir s'arrêter. Le petit sourire en coin s'effaça presque alors que Gabriel parlait de son père, et du fait qu'il n'était pas très apprécié parmi les riches hommes d'affaires de l'hôtel.

Il sorti de sa poche l'un des billets de 100$ qu'il posa sur les genoux de Gabriel, pour le faire taire puis il commença à désinfecter son visage. Posant sans douceur le côté imbibé d'alcool sur la petite plait de son visage. " Laisses-toi faire si tu veux pas que ça fasse mal. " Il s'apprêtait à remettre de l'alcool sur le coton alors qu'il répondit à nouveau blond " Tu n'écoutes jamais ce qu'on te dit hein ? Les richtons.. " dit-il en prenant bien soin d'insister sur ce terme avec ironie " ..dans mon genre, n'ont pas d'amis. Puis si je te fais de la bonne pub, moi tu risques de m'en faire de la mauvaise. " dit-il avec un petit rictus à peine perceptible, il se pinçait à peine les lèvres. Visiblement, il venait seulement d'y penser. Le comportement d'Asriel depuis cette altercation au sein de l’hôtel allait surement en faire jaser plus d'un. Il resta phaser sur Gabriel un petit moment, le regardant attentivement, détaillant son visage alors qu'il carrait lui-même la mâchoire, serrant les dents. Visiblement un peu tendu, il soupira : " Tu veux ton argent ? Ce sera 50$ par question. Tu me réponds, je te donne de l'argent, c'est simple non ? " Puis à nouveau, il reposa son coton sur le visage du blondinet. 

MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Gabriel Lewis

▼ Date d'inscription : 09/01/2017
▼ Messages : 43
▼ Avatar : Sam Harwood
▼ Crédits : Bazzart



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Dim 15 Jan - 22:42


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
Asriel.. Gabriel avait évidemment entendu son nom lorsqu'il le lui avait dit mais il avait déjà commencé à parler et on ne l'arrête pas quand il parle. Mais malgré le fait qu'il l'est entendu alors que lui même parlait, le blond l'avait retenu et savait qu'il s'en souviendrait longtemps. Pourquoi ? Aucune idée. Dés que le billet de 100$ avait été déposer sur ses genoux, le jeune homme ne pu s'empêcher de s'en emparé pour le glisser rapidement dans sa poche, comme s'il avait peur de se le faire voler. Chaque fois que le coton imbibé d'alcool tamponnait le plus tout à fait petit bobo sur le visage de Gabriel, celui ci grimaçait un peu en répétant « Hé, ça pique » et pourtant il savait que l'autre s'en foutait complètement. « Moi je vais te faire de la mauvaise pub ? Ben pourquoi ? Grâce à moi t'as été un héro ce soir je te rappelle. Tout le monde va parler du gentil Asriel venu au secours d'un jeune et bel homme, disponible tout les soirs peu importe l'heure, qui se faisait violenter par un vieux cochon plein thunes. Tu vas être la star de la journée. » Gabriel lui avait dit ça sur le ton de l'humour mais il ne comprenait vraiment pas le fait qu'il puisse faire de la mauvaise pub à cet homme. Puis il vu le regard qu'Asriel posait sur lui, il ne savait comment réagir, quoi faire alors il détourna le regard en faisant ce qu'il savait faire de mieux « Puis en plus franchement t'as pas été très méchant ça va. Tu lui as mit un petit coup, tu lui as fait comprendre que c'était pas bien.. » et il continua de parler sans arrêt jusqu'à ce qu'il entende le brun lui faire cette proposition. Gabriel se la répété dans sa tête et n'en croyait pas ses oreilles. Ce mec voulait lui donner de l'argent pour qu'il réponde à ses questions, c'est de l'argent encore plus que se faire sauter dans une chambre d'hotel par un vieux porc. Et le plus jeune ne peut simplement pas résister à de l'argent facile.  

MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Asriel Von Llewellyn

▼ Date d'inscription : 05/01/2017
▼ Messages : 34
▼ Avatar : harvey Newton Haydon.
▼ Crédits : flappy bird.



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Lun 16 Jan - 20:17


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
Asriel souriait en coin, ignorant les manifestations répétitives du jeune homme. " Fragile va .. " dit-il alors d'une petite voix tandis qu'il tapotait la blessure de Gabriel pour la dernière fois. Il ria un peu plus fort à la réflexion de Gabriel qui ne semblait visiblement pas comprendre en quoi il pouvait lui faire de la mauvaise pub. Alors, tandis qu'il rangeait le matériel de soin. Il tenta de lui expliquer : " C'est comme ça que toi tu le vois. Eux il verra le fils Von Llewellyn qui pète les plombs dans l'hôtel son père, frappant une humble et riche homme d'affaire avant de s'enfuir en limousine avec un jeune homme à la profession.. Douteuse. " dit-il en hésitant avant d'insister longuement sur ce dernier mot.

Puis, posant ses coudes sur ses genoux sans bouger de place, son menton posé sur ses mains jointes, il observait le blond avec une grande attention. " Alors, pour 100$.. Dis-moi, t'es quoi ? Pute ? Escort ? " Il se voulait piquant, mais pas sûr que cela fonctionne. Le blond semblait être du genre à toujours tout assumer. " Et pourquoi tu fais ça ? " Cela le répugnait presque d'imaginer ce vieil homme dégueulasse poser ses mains sur ce petit blond sans défense, quoi que avec beaucoup de répondant, tout de même.

MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Gabriel Lewis

▼ Date d'inscription : 09/01/2017
▼ Messages : 43
▼ Avatar : Sam Harwood
▼ Crédits : Bazzart



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Lun 16 Jan - 20:57


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
Gabriel regardait son infirmier improvisé ranger son matériels de soin tout en essayant de rester concentrer sur son explication ce qui était plus compliqué que ça en avait l'air. Compliqué parce que le plus jeune était hypnotisé par la voix de son aîné comme. Il l'observait sous tout les angles, il scrutait la moindre petite parcelle de peau qui dépassait de son costume ultra cher, il contempler chaque détail de son visage, ses yeux dans les quels il se perdait si souvent depuis leur rencontre et ses lèvres qu'il trouvait plus qu’attirante, il ne pouvait s'empêcher de regarder ses lèvres. Mais il avait quand même réussi à suivre le raisonnement d'Asriel afin de pouvoir lui répondre sur le ton de l'humour « Et ben, si ses gens là connaissaient ces soit disant humble homme d'affaires comme moi je les connais ils en auraient des choses à dire mais pas sur toi tu vois » Gabriel le regarder avec un petit sourire en coin et lorsque l'autre lui avait posé sa question il n'avait pas hésité une seconde à lui dire la vérité et rien que la vérité, après tout pour 100$...  «  Officiellement je suis escort mais si je peux gagner plus de blé juste en me faisant des vieux dégeu, je peux pas refuser » Une fois de plus le jeune blond se perdait dans les yeux d'Asriel qui le regardait attentivement. « Pourquoi je fais ça ? Ben pour la thune, quelle question » Il rit légèrement avant de passer une main dans ses cheveux et de tendre sa main vers le brun. « Aller, 100$ superman » 

MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Asriel Von Llewellyn

▼ Date d'inscription : 05/01/2017
▼ Messages : 34
▼ Avatar : harvey Newton Haydon.
▼ Crédits : flappy bird.



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Mar 17 Jan - 22:18


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
Asriel avait le regard dans le vide tandis qu'il faisait face au brun. Il avait été déconnecté, l'espace d'un instant. Tellement troublé par les événements qui venaient de se succéder aussi rapidement. Comme si son cerveau s'était mis sur pause.. Mais la voix du blond le ramena à l'instant présent aussi vite qu'il était partis. Reposant les yeux sur lui, le détaillant alors que sa voix résonnait dans sa tête. Il était beau, malgré cette marque sur son visage. Comment pouvait-on s'en prendre à un si beau visage. D'accord, dès qu'il ouvrait la bouche, il pouvait sembler être la plus insupportable créature qui existe sur cette Terre. Mais dès lors qu'il était calme, posé et qu'Asriel se contentait de le regarder.. Il le trouvait vraiment beau. Mais qu'importe.

" Mais malheureusement il est assez riche et intelligent pour que les gens fermes les yeux. C'est comme ça, c'est la loi du marché. " Puis l'instant d'après, alors que Gabriel s'étalait un peu plus concernant son métier, dirons-nous.. Asriel fronça les sourcils, puis dans un geste défensif, se redressa en croisant les bras sur son torse. Probablement une réaction dû à son conditionnement qui l'obligeait à réagir négativement à l'idée d'un comportement déviant ou socialement dérangeant. " Comment tu peux dire ça avec autant de détachement ? L'amour propre, tu sais ce que c'est ? " Plus il y réfléchissait, plus il sentait la colère monter en lui sans trop savoir pourquoi, il commençait déjà à respirer plus fort.. " Tu sais qu'il y a d'autres moyens de gagner de l'argent ? Le travail, je veux dire le vrai. Tu connais ? " puis ignorant la main tendu du blond réclamant son argent, il se leva de la table basse pour aller se servir un verre de sky. Il avait clairement besoin d'un petit remontant. Il déposa un deuxième verre sur la table basse, comme sous-verre : le fameux deuxième billet de 100$ tant attendu apparemment par le blondinet. Puis s'asseyant sur le fauteuil en cuire en face du divan de où trônait Gabriel, Asriel désigna l'étagère où il venait de se servir à boire " Sers-toi, si t'as soif. " Et sur ces mots, il avala une longue gorgée. Cela lui arrivait souvent, de boire, lorsqu'il sentait l'angoisse montée au sujet de son passé. " Questions suivantes.. " il fit mine de réfléchir quelques secondes, alors qui essayait de se calmer. " A l'origine, t'avais bien d'autres ambitions dans la vie que de simplement te faire baiser, non ? "




MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Gabriel Lewis

▼ Date d'inscription : 09/01/2017
▼ Messages : 43
▼ Avatar : Sam Harwood
▼ Crédits : Bazzart



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Mar 17 Jan - 22:56


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
Gabriel reposa sa main sur son genoux lorsqu'il vu le brun l'ignorer et quitter la table basse. Il regardait son aîné se servir un verre alors qu'il lui paraissait assez tendu, le plus jeune essaya donc de se justifier sans prendre de pincette, évidemment. « C'est toi qui parles d'amour propre ? Je crois que si quelqu'un ne peut pas se voir en peinture ici c'est bien toi. Tu te prends pour un super héro mais je vois sur ton visage que tu peux même plus te regarder dans une glace. J'ai besoin d'argent et j'ai pas envie de travailler. » Le blond attrapa le billet de 100$ que l'autre lui avait posé sous son verre et l'ignorait quand il lui proposa de se servir à boire pour continuer son monologue. « Pourquoi je devrais travailler dur, me faire chier à trouver un boulot, à me lever tout les matins pour faire un truc chiant alors que je peux gagner bien plus en faisant juste ce que je fais là ? C'est débile »

Gabriel fronçait les sourcils après avoir entendu la question d'Asriel. Il savait qu'il le juger intérieurement, il sentait la haine qu'il pouvait ressentir à son égard mais il ne se démontait pas. Pour qui il se prends ce fils à papa pour se permettre de lui faire la morale? Pourquoi est-ce que tout d'un coup il devenait encore plus froid et détestable qu'il pouvait l'être avant ? Gabriel n'aimait pas le ton qu'Asriel prenait, ça l'agaçait mais jamais il ne le laisserai paraître. Il préférait prendre un ton ironique pour lui répondre. « Non j'ai jamais eu envie de faire quoi que ce soit d'autre que de faire plaisir tout en gagnant de l'argent. Parce que moi pendant que Monsieur vit sur le dos de papa, je bosse pour de vrai. Puis c'est un peu comme être dans l'aide à la personne, j'accompagne des gens seuls et j'en suis fier » Il avait comprit que le brun était très agacé de le savoir fier de lui et aimait en jouer.

Tout juste avait-il terminé sa phrase qu'il se leva et se dirigea vers l'étagère pour se servir un verre de whisky sans lâcher le plus vieux du regard. Après tout il avait prouver qu'il pouvait être violent et il était hors de question qu'il abîme encore le visage de Gabriel. Son verre à la main, il restait debout prêt de l'étagère et commençait à décaler quelques bouteilles, il marchait doucement vers la jolie décoration pour s'amuser à trifouiller un peu quand il eu une illumination. « Ah au fait, ma cigarette ! » Le blond venait presque de crier tout en tapant assez fort sur l'épaule d'Asriel.

MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Asriel Von Llewellyn

▼ Date d'inscription : 05/01/2017
▼ Messages : 34
▼ Avatar : harvey Newton Haydon.
▼ Crédits : flappy bird.



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Mer 18 Jan - 16:50


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
Si les mots de Gabriel pouvaient prendre forme physique, il était évident qu'Asriel venait de se prendre une gifle. Comment ce gamin qu'il connaissait à peine pouvait-il voir ce qu'il s'efforçait d'oublier, de faire abstraction. Ce qu'il tentait de cacher aux autres, mais à lui-même également. Oui, il ne pouvait plus se regarder dans une glace. Soit il y voyait le gamin d'autrefois qui vivait pour s'amuser, excessivement certes, mais pour s'amuser tout de même. Pour profiter de la vie et des vices qu'elle avait à offrir. Et cette image le répugnait à cause de son conditionnement. Ou bien, il voyait l'homme d'affaire avare et impitoyable qu'il était devenu pour coller aux idéaux de sa famille, et cette image le débectait tout autant. Mais comment était-il possible que Gabriel s'en soit rendu compte, et si lui le pouvait, peut-être que d'autre l'avait vu aussi. " Non, ce n'est pas débile. Tu peux pas me dire que tu es ravis de gagner de l'argent en servant de vide couille à de vieux dégueulasses. " son ton devenait plus agressif, et il était bien trop vulgaire dans son langage qu'il ne l'était habituellement.

Il observait le blond se lever et errer dans la pièce. Asriel, le suivait du regard en lui répondait alors que Gabriel continuait de faire monter la pression en lui " Je ne vis pas sur le dos de mon père. J'ai peut-être commencer dans la vie avec son argent, mais c'est mon travail qui m'a permis d'en gagner d'avantage. Et tout ceci en gardant un minimum de fierté, ce n'est pas le cas de tout le monde apparemment. " Et comme si tout cet agacement ne suffisait pas, il fallait que Gabriel se mettait à déplacer les affaires d'Asriel. Lui qui avait renvoyé un nombre incalculable de femme de ménager avant de réaliser que de toute façon, rien ne serait ranger réellement comme il le voulait tant qu'il ne ferait pas le ménage lui-même. Lorsque que cela lui prenait, il pouvait se mettre à tout ranger, au millimètre près. Et voir ce petit insolent foutre en vrac cette perfection omniprésente et rassurante, l'angoissait au plus haut point.

Il se leva brusquement et attrapa le blond par le poignet, parlant d'un calme olympien alors que ses yeux se plongeait dans ceux du blond, à quelques centimètre de son visage, une colère au brûlante au fond de ses prunelles. " Je t'ai dis que tu pouvais te servir un verre, pas saccager mon appartement. " puis après un long soupire, il le relâcha, farfouillant dans sa poche pour lui rendre la cigarette qu'il lui avait confisqué un peu plus tôt. " Tu fumes à la fenêtre, si tu fais tomber une seule cendre sur le parquet, j'te jure que je le lustre avec ta petite tête blonde "  

MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Gabriel Lewis

▼ Date d'inscription : 09/01/2017
▼ Messages : 43
▼ Avatar : Sam Harwood
▼ Crédits : Bazzart



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Mer 18 Jan - 18:06


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
Gabriel tremblait presque lorsque Asriel avait attrapé brutalement son poignet pour plonger son regard noir dans les siens mais il ne baissa pas les yeux, il avait soutenu son regard sans flancher malgré que cela ait été difficile. Puis quand le brun lâcha enfin son poignet pour lui tendre sa cigarette, le blond l'attrapa rapidement et l’amena à sa bouche, la tenant entre ses lèvres en se déplaçant vers la fenêtre. « Pourtant c'est le cas, servir de vide couilles à des vieux dégueulasses c'est pas si mal, ça gagne plus que tu ne le pense et c'est pas si fatiguant. » Le jeune homme avait baissé d'un ton et parlait maintenant d'une plus petite voix beaucoup moins confiante qu'avant. « Donc si t'en es là aujourd'hui c'est bien grâce à la thunes de ton père. C'est bien beau de faire de jolie discours quand on a été plus que pistonné. Sans ton père c'est clair que tu serais pas là où tu en es aujourd'hui. Tout le monde n'a pas cette chance tu vois. »

Gabriel chercha son briquet dans la poche arrière de son jean pour allumer sa cigarette juste après avoir bien ouvert la fenêtre et avoir posé son verre sur le rebord. Il s’essaya sur le bord de celle-ci pour fumer tout en poursuivant la conversation entre deux lattes. « Saccager ton appartements ? Je le rends juste plus joyeux, c'est tellement triste ici, suffit de voir ton appartement pour se rendre compte que t'es loin d'être un boute-en-train. Tu dois te faire tellement chier » Il avait volontairement accentuer l'avant dernier mot de sa phrase en regardant Asriel avec un petit sourire moqueur.

Il avait l'air calme et posé mais des tas de questions se bousculaient dans sa tête.C'était rare que cela arrive, il avait prit l'habitude de vivre la vie comme elle vient et de ne surtout pas penser mais la nouvelle rencontre qu'il avait fait ce soir là l'obligeait à réfléchir, il ne pouvait s'en empêcher. Il se demandait pourquoi cet homme qui paraissait ne pas avoir envie de coucher avec lui s’intéressait à ses activités. Peut-être qu'il le faisait juste pour rabaisser Gabriel ou pour lui faire la morale parce qu'il le dégoûte. Oui, il se demandait si ce qu'il voyait dans les yeux d'Asriel était du dégoût ou de la pitié, si il allait finir par lui demander ses services ou continuer à le payer pour répondre à ses questions. Cette question qui venait de lui parcourir l'esprit lui rappela surtout que le plus vieux lui devait encore de l'argent. « J'attends mon argent en fait, j'ai encore répondu à une de tes questions »

MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Asriel Von Llewellyn

▼ Date d'inscription : 05/01/2017
▼ Messages : 34
▼ Avatar : harvey Newton Haydon.
▼ Crédits : flappy bird.



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Jeu 19 Jan - 14:59


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
Asriel regrettait déjà son geste impulsif envers le jeune blond. Mais il fallait avouer pour sa défense, que le jeune Gabriel était particulièrement irritable, appuyant toujours à chacune de ses phrases, là où il ferait mal à Asriel, sans le savoir. D'ailleurs lorsque le jeune homme continua d'insister sur la chance d'Asriel d'avoir le père qu'il a, ce dernier soupire marmonnant à lui-même : " Effectivement, quelle chance.. " dit-il avant d'ironiser sa phrase avec un petit rire forcé.

Il porta à nouveau son verre à ses lèvres. En se baladant dans l'appartement pour remettre en place ce que Gabriel avait déplacé, tandis que ce dernier fumait tranquillement à la fenêtre. Le simple fait de remettre de l'ordre suffisait à le calmer. Replaçant chaque objets à sa place initiale, au millimètre près. " Il n'y a rien de triste dans le fait d'être ordonné. C'est simple agréable et rassurant de savoir que chaque chose est très exactement à la place où elle doit être. " il avait dit cela d'une voix incroyablement calme. Et lorsqu'il eu dit ses mots, il réalisa à quel point ceci faisait partis de son conditionnement. On l'avait torturé, on lui avait fait vivre l'enfer pour qu'il apprenne quel était sa place et quel était son rang pour ne jamais en sortir. Il était un individu déviant, une tare pour sa famille et il avait du retrouver le droit chemin par la force. Le bon chemin, le seul qui vaille la peine d'être emprunter. C'est ce qu'on lui avait encré dans son subconscient à tel point que ce rejet de la déviance l'avait toujours guidé depuis lors jusqu'à aujourd'hui. " Je ne me fais pas chier. Mon travaille me prends beaucoup de temps et ce qu'il me reste de libre, je l'emploie à sortir. Dans des galas, des réceptions privées, au théâtre, aux expositions.. Il y a pleins de choses divertissantes dans la vie qui ne nécessite pas de se retrouver à poil. "

Asriel pensait qu'il venait réellement de débuter un véritable échange entre eux. Mais visiblement le blond n'oubliait pas la raison principalement de cette discussion. Cette conversation, comme toutes celles qu'Asriel entretenait : avait un lien avec l'argent. Cette pensée l'incita à ordonner à Gabriel de partir. Mais.. En réalité, il ne voulait pas se retrouver seul. Et aussi triste que cela puisse paraître, malgré le fait qu'il devait payer Gabriel pour qu'il discute avec lui, ce dernier était probablement le moins intéressé de toutes ses connaissances. Quel triste constat... Il se dirigea alors vers le blond à sa fenêtre. Farfouillant dans son porte-feuille avant d'en sortir 900$ en espèce. " T'as le choix. 100$ pour avoir répondu à mes dernières questions, et tu prends la porte. Ou bien 900$ pour passer la soirée avec moi et ne plus me réclamer d'argent. " Il trouvait ça triste de devoir le payer, mais d'une certain façon cela ne changeait pas grand chose, avec ses autres connaissances, cela était simplement plus subtile. Ici au moins, les choses étaient claires et Gabriel ne jugeait pas utile de s'encombrer d'hypocrisie. " Mais que les choses soient claires, je veux simplement discuter. "  

MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Gabriel Lewis

▼ Date d'inscription : 09/01/2017
▼ Messages : 43
▼ Avatar : Sam Harwood
▼ Crédits : Bazzart



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Jeu 19 Jan - 18:03
Gabriel Lewis a écrit:


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
Gabriel regardait Asriel replacer chaque chose qu'il avait déplacé avant à sa place et ça l'ennuyait beaucoup. Il se demandait comment on pouvait aimer que tout soit aussi droit, aussi propre parce que lui détestait cette vue là, il trouvait qu'un appartement comme celui là faisait froid dans le dos. « Ben moi je trouve pas ça rassurant du tout. J'aime pas. C'est tout ce que tu fais de ta vie ? Travailler et ranger ? Comment tu peux dire que c'est pas triste. C'est horriblement triste. » Le blond ne pouvait vraiment pas comprendre ça. D'après lui Asriel devait avoir une vie si triste si elle se limitait à ça. De toute façon ça se voyait dans son regard, dans sa façon de parler, de marcher.. ça se voyait tout de suite qu'il avait une vie de merde au fond. Oui parce que bien sur il était plein de thune, bien sur il avait un bel appartement et les moyens de subvenir à ses besoins et plus encore. Mais en regardant son appartement et en sachant qu'il travaillait énormément on pouvait se demander quand est-ce qu'il avait le temps de passer du bon temps. Cette idée dégoûtait Gabriel, pour lui vivre une vie dans laquelle on ne s'amuse pas le moins du monde ça ne sert à rien. Mais il n'avait pas envie d'expliquer tout ça à cet homme qui lui avait l'air très sur de ses idées, il se rendait bien compte que ce dernier ne changerais pas d'avis.

Et lorsque Asriel lui parla de ses « sorties » théâtre, galas, réceptions privées etc... il faillit lui vomir sur le parquet mais il se retenu, écrasa sa clope sur le bord de la fenêtre et reprit son verre à la main. « Attends attends... » Il riait presque au éclats. « Toi quand tu veux t'amuser tu vas à des galas ou au théâtres ? Mais arrête un peu, y a rien de plus amusant. Et pour votre gouverne Monsieur le héro, je suis pas toujours à poils » Il avait fini sa phrase avec un grand sourire pour son aîné et avait reprit sur le même ton provocateur. « Si tu veux, je peux te montrer comment on s'amuse, d'après moi ? » Gabriel fit un clin d’œil à Asriel juste avant que ce dernier s'approche de lui avec 900$ dans la main. Évidemment le plus jeune avait immédiatement louché dessus, ne lâchant pas les billet du regard puis il avait attentivement écouté la proposition du brun pour lui répondre rapidement sans même réfléchir une seconde. « Je prends les 900$, si tu savais ce que j'ai besoin de faire d'habitude pour gagner autant. C'est la première fois de ma vie qu'on me paye pour parler, généralement on me paye pour que je me taise alors, je peux pas refuser ça » Malgré l'ironie dans sa voix Gabriel pensait vraiment ce qu'il venait de dire et la proposition du plus vieux le touchait presque malgré qu'il soit tout de même un peu vexé de voir qu'il ne l'attirait pas du tout. On ne lui avait jamais demandé de juste discuter et il avait fini par croire qu'il n'était bon qu'à faire le beau et servir de jouet sexuel. Il appréciait le fait que Asriel lui demande seulement de lui tenir compagnie. C'est ce qu'il faisait tout les soirs, tenir compagnie, mais la plus part du temps si ce n'était pas avec des gens qui comptait le ramener à l’hôtel alors c'était des vielles ou des vieux. Ça n'était jamais arrivé qu'un homme aussi jeune et classe que celui qui était sous ses yeux ce soir lui propose juste de discuter surtout que lui avait l'air pourtant vachement agacé par les propos que tenait le blond.

Gabriel écrasa alors sa cigarette sur le bord de la fenêtre et reprit son verre en main pour se tenir debout, face à Asriel. Il le regardait dans les yeux et lui souriait tout en prenant discrètement l'argent qu'il tenait en main puis il bu cul sec le reste de whisky qu'il lui restait. « Merci, Asriel. T'auras pas quelque chose à manger ? Je meurs de faim » Il avait approché son visage très près de celui de son interlocuteur pour se lécher les lèvres, en espérant secrètement le rendre mal à l'aise parce qu'il adorait ça.

MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Asriel Von Llewellyn

▼ Date d'inscription : 05/01/2017
▼ Messages : 34
▼ Avatar : harvey Newton Haydon.
▼ Crédits : flappy bird.



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Jeu 19 Jan - 20:15


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
Asriel s'était senti mal à l'aise à la remarque du blond. Effectivement Gabriel avait probablement une autre vision de ce qu'était le divertissement, la vie et l'amusement. Mais ce qu'il ignorait, c'est qu'Asriel aussi avait connu cette vie là, auparavant. " Je ne doute pas de tes capacités à t'amuser.. " dit-il en mimant des guillemets sur ce dernier mot. " .. Mais ce n'est pas pour moi. " Evidemment, comme le brun s'en était douté, Gabriel choisit l'option la plus intéressante financière parlant. Et après tout, c'était bien ce qu'espérait Asriel même s'il ignorait pourquoi il tenait tant à avoir le blond à ses côtés ce soir. " Et tu pourrais te faire bien plus d'argent encore, en trouvant un vrai travaille. M'enfin bon, je crois que c'est un débat insoluble. "

Gabriel le taquinait, il s'était retrouvé si proche de lui en l'aguichant avec sa langue qui caressait ses lèvres.. Mais la vérité, ce n'était pas tant le comportement en lui-même de Gabriel qui l'avait gêné, mais plutôt le fait que son conditionnement lui rappela que ceci était un comportement déviant et que donc, il n'avait pas le droit d'y succomber. Sa gorge s'était serrée, et il avait instinctivement porté sa main à son cou. L'espace d'un instant, il avait baissé sa garde et s'était imaginer succomber aux charmes si accessibles du jeune blond. Mais immédiatement, son subconscient lui avait envoyé un message, une décharge, comme un coup de collier étrangleur qu'on donnerait à un chien. L'horreur passa un instant à travers ses prunelles brunes, ceci ne dura pas longtemps, il lui a suffit de faire taire cette envie, de fermer les yeux une secondes et de secouer la tête imperceptiblement. S'écartant du jeune blond pour se saisir de son téléphone dans la poche arrière de son pantalon.

" Tu veux manger quoi ? Français, Chinois, Japonais, Mexicain ? "Il s'efforça d'afficher un petit sourire en tendant son téléphone à son interlocuteur, à l'écran : une application avec une liste de restaurant gastronomique qui livre pourtant à domicile pour les riches New-Yorkais. " Je suis désolé, la cuisine est décorative. Je n'ai rien dans les placards. " dit-il en riant doucement avant de finir son verre cul sec et de le remplir, resservant le blond également, sans lui demander.
 

MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Gabriel Lewis

▼ Date d'inscription : 09/01/2017
▼ Messages : 43
▼ Avatar : Sam Harwood
▼ Crédits : Bazzart



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Jeu 19 Jan - 22:00


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
A la remarque du brun sur le débat sois-disant insoluble Gabriel leva les yeux au ciel en l'imitant d'une voix complètement gaga puis il souffla, désespéré par la détermination de son aîné à lui faire comprendre qu'il devait travailler pour gagner plus. Le blond avait bien vu qu'il avait mit Asriel plus que mal à l'aise alors il s'était quelque peu écarté car malgré le fait que ça l'amusait beaucoup le jeune homme n'oubliait pas qu'il venait de recevoir plus de 900$ et que l'autre n'aurait aucun mal à les récupérer s'il devenait trop insupportable. Sachant qu'il avait mit un lapin à tout les clients qu'il aurait du rejoindre ce soir, il ne fallait surtout pas qu'il perde cet argent sinon il n'aurait pas l'occasion d'en regagner pour aujourd'hui. Gabriel ouvrit grand la bouche lorsqu'il vu les applications sur le portable d'Asriel et se mit à rire légèrement. « Mais j'ai pas ça moi ! Bon faut croire que ça vaut peut-être un tout petit peu le coup de se faire chier dans la vie » Puis il entendu le plus parler de sa cuisine et rire. Il détourna son regard du téléphone pour le poser sur le visage d'Asriel. Il était surpris de le voir rire mais il aimait bien alors il lui sourit à son tour en faisant mine de réfléchir. « Français évidemment ! » Non pas que la cuisine gastronomique française lui manquait, ce n'est pas comme si il avait souvent eu l'occasion d'y goûter quand il était en France mais son pays lui manquait.

Son verre rempli pour la seconde fois, Gabriel se vautra dans le canapé pour venir l'attraper et boire deux trois gorgés. Il passait sa main dans ses cheveux et s'installa confortablement, ses pieds sur la table basse et tout ça en regardant Asriel avec un petit sourire en coin. « Dis moi, est-ce que je peux te poser une question sérieuse moi aussi ? Bon je te donnerai pas 100$ je te le dit tout de suite. Mais faut bien faire la conversation un peu » Il étira ses lèvres dans un grand sourire sincère. C'était assez rare que son sourire soit sincère. Le plus souvent quand il travailler, quand il était avec des clients, il souriait pour avoir l'air bien, pour avoir l'air d'être quelqu'un d'agréable. Mais en ce moment même il souriait parce qu'il était réellement bien là, assis sur le canapé de cet homme qu'il ne connaissait même pas avant ce soir, cet homme qui pourtant était tout son opposé. Il ne pensait pas comme lui, il ne vivait pas comme lui, ne parlait pas comme lui, ne mangeait même pas comme lui.. Pourtant, bizarrement, Gabriel se sentait vraiment bien.

MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Asriel Von Llewellyn

▼ Date d'inscription : 05/01/2017
▼ Messages : 34
▼ Avatar : harvey Newton Haydon.
▼ Crédits : flappy bird.



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Ven 20 Jan - 16:43


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel

" Vas pour un français alors ! " dit Asriel avec un sourire triomphal au coin des lèvres alors qu'il récupéra son téléphone pour composer sa commande. Il exigea d'être livré dans moins d'une heure, plusieurs plats et desserts. Sans oublié du personnel pour s'occuper de la mise en place de la table. Lorsque ceci fût fait, il rangea son téléphone dans la poche arrière de son pantalon, et bu son verre d'un trait avant de s'en servir un autre.

Asriel se mit à rire, de bon cœur. Il aimait penser que, même si Gabriel disait ne vouloir parler - que - pour faire la conversation. Ce pour quoi il avait été payé, soit dit en passant, il espérait quand même qu'il prenait d'une certaine façon plaisir à cet échange.  " Sans vouloir te vexer boucle d'or, de toute façon, qu'est-ce que je pourrais bien faire de tes 100$ même si tu me les proposais. " après avoir finis de ricaner, il s’essaya de nouveau sur la table basse, tourné vers le blond. " Allez, poses-moi ta question ! Je t'écoute. " Puis avant que Gabriel n'est le temps de parler il l'arrêta net d'un geste de la main : " Par contre si ta question consistait à me demander mon numéro de carte gold, saches que tu peux toujours courir. " un sourire mesquin aux lèvres, il porta son verre à sa bouche. Attendant la question du blond, il s'empara furtivement de sa télécommande qui trônait sur sa table basse et mit de la musique. De la musique classique, de toute évidence. Les yeux fermés, il bu encore une gorgée. Le goût amer du whisky lui chatouillait les papilles, et lorsque ses paupières étaient closes, il pouvait presque sentir la pièce devenir intangible autour de lui. Était-ce les effets de l'alcool ? Il y avait tellement longtemps qu'il ne les avait pas sentis qu'il en doutait..


MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Gabriel Lewis

▼ Date d'inscription : 09/01/2017
▼ Messages : 43
▼ Avatar : Sam Harwood
▼ Crédits : Bazzart



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Ven 20 Jan - 19:37


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
Lorsque le brun eu fini de commander à manger, Gabriel bu son verre en une traite et le reposa assez fort sur la table basse en espérant qu'Asriel comprenne qu'il devait le resservir et très vite. Puis il ouvrit la bouche pour poser sa fameuse question mais il s'arrêta net au moment ou le plus vieux l'avait comme ordonné d'un simple geste. Après avoir entendu la réflexion sur le numéro de carte gold de Asriel, le blond ria en tapant gentiment le genoux de ce dernier puis il le regarda avec un petit sourire en coin. « Non c'est pas ça même si ça aurait valu le coup que je tente au moins mais bref. Non je voulais juste te demander si tu te rappelais de la dernière fois où tu t'étais vraiment amusé. Et quand je dit amusé je parle pas de tes galas d'hypocrites ni de nuit de folie avec la femme la plus belle du quartier non plus. Je parle d'une fois où t'as vraiment souris parce que tu pouvais juste pas t'en empêcher, une fois où t'avais l'impression d'être heureux pour de vrai. » Gabriel parlait à cet instant très sérieusement. Au final il appréciait assez Asriel et il avait envie, sans même s'en rendre compte, d'en apprendre plus sur lui.

Gabriel commençait à sentir la chaleur monter à cause de l'alcool, il avait l'habitude mais quand ça devenait pas supportable alors ce n'était pas supportable. Il entreprit sans gêne de retirer la moitié de ses vêtements, se retrouvant torse nu sur le canapé. Puis il se leva et parti se rasseoir sur le bord de la fenêtre, s'allumant une nouvelle cigarette pour la fumer en gardant toujours un œil sur son interlocuteur, sa tête posé contre l'encadrement de la fenêtre. Il lui venu alors l'idée que peut-être Asriel aussi voulait fumer et tendu donc son paquet dans sa direction. « T'en veux une superman ? »

MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Asriel Von Llewellyn

▼ Date d'inscription : 05/01/2017
▼ Messages : 34
▼ Avatar : harvey Newton Haydon.
▼ Crédits : flappy bird.



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Lun 23 Jan - 22:23


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel

Lorsque le blond fit claquer le verre en cristal contre la table basse, Asriel ne broncha même pas. Preuve que l'alcool commençait sérieusement à influencer son jugement, en temps normal il aurait hurlé de peur d’abîmer ce verre hors de prix et pire encore : cette table basse unique de créateur. Là, il s'en fichait royalement. Il s'était contenter de rire doucement en remplissant le verre du blondinet juste après me sien. "Eh béh, tu as une sacrée descente petit. "

La question de Gabriel avait quelque peu déstabilisé Asriel, pourtant il essayait tant bien que mal de ne rien laisser paraître. Quand s'était-il amusé pour la dernière fois ? Il ne s'en souvenait pas.. Enfin si. Mais ces souvenirs, dès qu'ils remontaient à la surface lui coupait la respiration. Il souffrait de ce souvenir de cette période de sa vie. D'ailleurs cette réponse n'aurait pas suffit à répondre entièrement à la question de Gabriel. Car même si on pouvait dire qu'Asriel s'était amusé étant adolescent, il n'avait pas été heureux pour autant. L'avait-il seulement déjà été une fois dans sa vie ? Rien n'était moins sûr.. C'est donc avec une voix bien moins affirmée qu'il répondit à mi-mot :  " Je sais pas trop.. Je ne m'en souviens plus. " Le blond s'était mit torse nu et Asriel ouvrit grands les yeux. Qu'est-ce qu'il était entrain de faire ? " Tu .. " il bafouilla quelque peu, surpris. Il déglutis difficilement tentant de réprimer sa gène. " Tu as un peu trop chaud, peut-être ? " il esquissa un petit sourire, décontenancé. Mais en voyant le blond ainsi à l'aise, il s'autorisa à se décontracter également. Remontant les manches de sa chemise et déboutonnant quelques boutons pour ouvrir le colle de sa chemise. C'était déjà beaucoup pour cet homme d'habitude toujours parfaitement lisse en présence d'autrui. Il rejoignit le blond à la fenêtre quand ce dernier lui tendis une cigarette. Sous les effets de l'alcool, Asriel s'en empara et resta de longue seconde observer la tige de nicotine comme s'il était un aborigène à qui on venait de présenter le dernier iPhone. A en croire l'expression sur son visage, on aurait pas été étonné de le voir l'allumer à l'envers. Et pourtant, il avait fumé bien d'autres choses dans sa jeunesse. Non, il était simplement choqué, de tenir une cigarette qu'il allait fumer aux côtés d'un jeune escort à moitié nu à sa fenêtre et tout cela sans aucun flash ou sensations désagréables provenant de son conditionnement. Comme si son cerveau s'était mis sur pause pour lui laisser un instant de répit. Il ne semblait ressentir qu'une chose : l'ivresse. Et un sentiment réconfortant, chaleureux que lui apportait la présence de Gabriel.

Il tenta d'allumer la cigarette à plusieurs reprise : en vain. Il soupira fortement en regardant le blond, désespéré, la cigarette entre ses lèvres " Soit je suis vraiment nul, soit ton briquet est tombé en panne d'essence exprès pour m'envoyer un signe. C'est pas hyper distinguer de cloper. " dit-il en arquant un sourcil à l'intention du blond, souriant autant que possible avec la clope entre ses lèvres avant de s'approcher de Gabriel pour allumer sa clope avec la sienne. L'équilibre lui manquait, l'alcool était bien plus présent qu'il ne voulait se l'avouer et il prit appuie sur l'épaule du jeune homme, se retrouvant à quelques centimètres à peine de son visage alors qu'il recracha la fumée de sa première bouffée de nicotine " Milles excuses boucle d'or. "

MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Gabriel Lewis

▼ Date d'inscription : 09/01/2017
▼ Messages : 43
▼ Avatar : Sam Harwood
▼ Crédits : Bazzart



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Mar 24 Jan - 17:18


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel
Gabriel éclata de rire à la remarque du brun. Il avait l'habitude de boire alors forcément il avait fini par apprécier de sentir sa gorge brûlé par l'alcool et avoir la tête qui tourne lui faisait ni chaud ni froid, ou presque puisqu'il sentait quand même la chaleur lui chauffer tout le corps. Puis il se reprit pour répondre sans trop réfléchir. « Hé je suis pas petit moi ! » avant de reprendre son verre en main pour boire un peu moins vite, voulant éviter d'autre remarque du genre.

Le jeune homme regardait l'autre en attendant sa réponse avec impatience et il souriait car il sentait bien que sa question avait dérangé. Une fois qu'il eu enfin une réponse il soupira. « T'es sérieux ? Tu te souviens même pas d'une fois ou t'as été heureux ? Tu vois j'avais raison ! T'as vraiment une vie de merde quoi » Il riait sachant bien que son interlocuteur lui, n'allait pas faire de même, alors il leva les yeux au ciel comme pour réfléchir. « Tu devrais peut-être te trouver une passion, une vraie passion je veux dire. T'aime rien en particulier ? » Il regardait Asriel et essayait de lire dans ses pensées ou plutôt, dans ses gestes, ses mimiques. Il voyait bien qu'il le rendait mal à l'aise et peut-être même qu'il observait chez cet inconnu de la tristesse. Il avait beau dire ce qu'il voulait, Gabriel était sur de lui, il était persuadé que Asriel savait pertinemment qu'il avait une vie de merde. Il sourit lorsque le plus vieux lui demanda s'il avait chaud « Ça se voit pas peut-être ?  Si t'étais pas aussi coincé je serai déjà à poils, complètement à poils. » Il pouffa de rire une fois de plus. Sûrement l'alcool qui le faisait rire autant. L’alcool et son interlocuteur évidemment. Non pas qu'il était extrêmement drôle mais c'est ses réactions imprévisibles qui le faisait marrer. C'est vrai, Gabriel avait toujours eu le rire facile mais voir les expressions sur ce visage si sérieux lui plaisait énormément. Il voyait qu'il le déstabilisait et il aimait ça encore plus. Malgré ça il voulu se rattraper pour ne pas le bloquer, pour éviter qu'il ait même juste envie de le mettre dehors. « Non mais ça va je plaisante. T'inquiète j'ai bien comprit que tu voulais rien de plus que parler. »

Gabriel fixait Asriel qui s'approchait de la fenêtre pour le rejoindre. Il le voyait hésiter à prendre la cigarette qu'il lui tendait mais il fut heureux de voir sa proposition accepté. Il sourit à la vue de cette scène ridicule pendant laquelle l'autre galérait à allumer sa cigarette. « Oui à mon avis c'est un signe, mon briquet te dit de ne surtout pas faire ça si tu veux continuer à te faire chier dans ta petite vie de merde » Sa cigarette entre les lèvres, le blond fut surpris de le voir approcher aussi près de son visage, il regardait ses yeux, sa bouche, qu'il n'avait jamais vu de si près jusqu'ici et il les trouvait encore plus beaux. Lorsqu'il lui souffla la fumée en pleine face, Gabriel ferma les yeux, recula de quelques centimètres et secoua la tête, reprenant ses esprits. « Je t'ai déjà dit de pas m'appeler comme ça. C'est pas parce que papa est plein de au as que tu peux tout te permettre chéri. » Il avait dit ça en pointant son index vers le brun et en fronçant les sourcils pour essayer d'avoir l'air fâché juste avant de reporter sa clope à ses lèvres. Sa tête toujours basculé en arrière, contre l'encadrement de la fenêtre, il regardait son aîné fumer en passant sa main libre dans ses cheveux. Il appréciait de le voir un peu plus décontracté et se rendait compte qu'il était loin d'être le fils à papa ennuyeux qu'il imaginait. Il le croyait coincé mais finalement c'était peut-être juste un blocage ou probablement qu'il était hétéro à 200%. Le blond ne croyait pas trop à cette hypothèse, combien de fois il avait fait succomber des hommes mariés depuis vingt, trente ans ? Assurément plus de vingt à trente fois. Puis il ne se sentait pas d'être insistant avec Asriel non plus et pourtant, rare était les personnes qui donnaient réellement envie au jeune homme..


MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
SUITS
avatar
Asriel Von Llewellyn

▼ Date d'inscription : 05/01/2017
▼ Messages : 34
▼ Avatar : harvey Newton Haydon.
▼ Crédits : flappy bird.



MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   Jeu 26 Jan - 21:05


 
I can't save you if you don't want it.

Asriel
&
Gabriel

Asriel, semblait flancher petit à petit. L'alcool avait définitivement fait tomber ses infranchissables barrières mentales, et par conséquent : il ressentait à présent chacun des tacles du jeune blond. Effectivement, il n'avait jamais été heureux, effectivement il se faisait chier dans sa vie, effectivement il était indéniablement attiré par cet insolent gamin. Et on aurait pu continuer comme ça encore longtemps..

" Je te trouve bien prétentieux tout de même de qualifier ma vie - de merde - parce que tu vois, au moins moi j'ai la possibilité de changer de vie, si je le voulais. J'ai assez d'argent pour avoir le choix. Alors que toi.. T'es obligé de subir ta vie, c'est peut-être pour ça que tu l'as défends autant, parce que tu n'as pas d'autre alternative, alors t'essayes de te persuader toi-même. " En pleins milieux de la discussion, Asriel était allé brièvement ouvrir la porte pour que le personnel du traiteur français viennent installer la nourriture, d'un geste de la main, sans un merci, le brun les avaient congédié.


" Et d'ailleurs si je me permet de t'appeler comme je veux, petit. C'est pas parce que papa est pleins aux as comme tu dis, mais parce qu'en un seul mois je touche suffisamment de rentes pour pouvoir m'offrir tes services pendant toute une année si je le voulais. " dit-il l'air taquin, un sourire au coin des lèvres avant de tirer une fois encore sur ce bâton de nicotine. " .. Et crois moi que vu ton petit caractère de merde, c'est très loin d'être ce que je veux. " dit-il en riant vraiment, un vrai rire alors qu'il jetait son mégot par la fenêtre avant d'adresser un petit clin d’œil au blond qu'il venait de tacler avec plaisir, lui assénant une petite pichenette sur le front.

" Allez, à table blondinet.  " Asriel, fronça les yeux alors qu'il tentait d'avancer d'un pas le plus assuré possible vers la grande table recouverte de plats français. La vérité, c'est que la pièce tournait un peu autour de lui.. Il observait toute cette nourriture, sa vision vacillait et la chaleur montait encore, il finit par déboutonner complètement sa chemise. Visiblement, l'alcool avait complètement levée ses inhibitions dû à son conditionnement. Il s'approcha de Gabriel, une verrine à la main avec une petite cuillère, la portant à sa bouche avant d'émettre un bruit de plaisir intense, à peine exagéré " .. Tu dois absolument goûter ce truc, c'est une tuerie. "

Ses pensées continuaient d'allées et venir dans son esprit sans être violemment réprimées par son subconscient.. C'était la première fois depuis son retour d'Allemagne. Ce qu'il voyait dans son esprit actuellement ? Un dessert français de haute gastronomie, composé d'une belle chevelure blonde, d'un sourire à se damner et d'une répartie sanglante.

MAY


 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel   
 

I can't save you if you don't want it - Asriel&Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Lena& Carmelia ♦ save me ~
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» [Mécanisme] Système de fichiers save et MAJ du jeu
» Save the last Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALAD DAYS :: new york, new york ! :: Manhattan-