Les topsites

Une idée d'event ?
▻ Propose la ! ◅


vivre à New York des paillettes plein les yeux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les S.A.P.E. et les SKIV sont en sous-effectif !
Si tu peux, intéresse toi ces crews-là ! ce serait tip-top ! ♥️ ♥️ ♥️
(mais si non, on t'aime quand même)
➳ Olalala, ça manque de mâles par ici ! N'hésite pas à jouer un garçon !

Partagez | 
 

 degré zéro /ABSOLEM & FRANCES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
SKILL
avatar
Frances St-Clair

▼ Date d'inscription : 21/09/2016
▼ Messages : 73
▼ Avatar : Ashley Smith
▼ Crédits : Herjuliwiii



MessageSujet: degré zéro /ABSOLEM & FRANCES   Lun 26 Sep - 21:36
Nous y voilà.
Frances ne voulait pas, pourtant. Elle s'était promis d'attendre. Attendre on ne sait pas bien quoi ; qu'il la recontacte, qu'il veuille la voir, qu'il lui propose d'aller boire un verre. Il ne l'avait pas fait, et elle ne pouvait pas s'empêcher d'avoir envie de le voir.
Elle avait décidé il n'y a pas si longtemps qu'elle n'allait plus se contorsionner l'esprit, et quand elle avait envie de quelque chose, elle le ferait. Et c'était donc ce qui allait se passer avec Absolem. Depuis qu'il lui avait parlé de Nico - et surtout, depuis qu'elle l'avait vue - Frances ne pouvait s'empêcher de penser à elle. Sa façon de se mouvoir, le rouge sur ses lèvres, son chignon parfaitement relevé dont seule une mèche semblait tenter de s'échapper sans vraiment y parvenir.

Maintenant, toutes ces pensées se bousculent dans la tête de Frances quand elle se trouve devant la vitrine. Derrière son reflet, elle distingue la large silhouette d'Absolem. Elle se dit qu'il n'est pas vraiment beau - mais ça ne l'empêche pas de lui plaire. Au contraire.
Elle se regarde, elle-même, un petit moment. Elle se trouve bien fade, en se comparant avec Nico. Un comble, pour celle qui faisait fantasmer les hommes à travers des clips vidéos. Alors qu'elle remet ses cheveux en place, d'un geste trop cinématographique pour être naturel, elle croise le regard d'Absolem et s'interrompt. Frances se décide finalement à franchir le pas de la porte.

Salut ! Lui lance-t-elle de loin avec son large sourire qui dévoile ses dents du bonheur. Je te ramène deux trois trucs. Dit-elle, posant son sac à dos sur le comptoir et commençant à déballer. Un, deux, puis trois DVDs. Un documentaire sur la planète Mars, une mini-série d'anticipation et un film de science-fiction tout droit venu des années quatre-vingt. Le kitch absolu.
Elle lui tend les films. J'ai bien aimé celui-là, elle dit innocemment en montrant la mini-série. Ca s'appelle Twenty two hours et c'est probablement le DVD le moins emprunté de toute la boutique. Des effets spéciaux incroyables. Elle balance, non sans un petit rire. Frances sait qu'Absolem désapprouve très certainement ses propos, puisqu'il semble tenir à réduire (légitimement, certainement) tous les films qu'elle apprécie en miettes. Mais elle, ça l'amuse, ce regard dépité dès qu'elle ose émettre un avis sur ce qu'elle a vu.
Rien que pour voir cet air dans ces yeux, elle ne regrette pas d'être venue.

♡............................................................ ♥



Rien ne distingue les souvenirs
des autres moments :
ce n'est que plus tard qu'ils se font
reconnaître, à leurs cicatrices.
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR SE7EN
avatar
Absolem G. Whitlock

▼ Date d'inscription : 02/06/2016
▼ Messages : 119
▼ Avatar : adam the lord
▼ Crédits : astoria



MessageSujet: Re: degré zéro /ABSOLEM & FRANCES   Mar 27 Sep - 0:14
J’traîne un sourire bancal
Marlon & Frances
You know how people say that you can't run away from your problems? Well, I moved away from mine. And it worked. So people are so wrong so much of the time.

c'est vraiment des enculés ces whitlock. à part Némésis yen a pas un pour rattraper l'autre, c'est une malédiction mythologique ou quoi ? il sort d'où le bordel qui a dit "tout les membres de ta famille seront des enflures". et elle, elle. pouvait-elle faire pire ? sur tout les imbéciles à bite de la terre, pourquoi son frère ? pour son physique de lâche ? ses cheveux à la bellatrix lestrange ? ses tatouages de fiotte ? depuis son retour des enfers de North Fork, Absolem n'adresse quasiment pas à la parole à Rose. au fond il sait qu'il n'était pas mal intentionné. il devine les idées romantiques puériles qui ont put animer ce morveux faussement dissident, en fait il devrait le remercier ouais, au fond il lui en veut pas vraiment. sans ça il aurait peut-être été capable de se pointer chez Nico, tambouriner à sa porte comme un dératé pour lui dire qu'elle va se perdre sans lui et crever d'une overdose dans un des recoins impossibles de sa baraque de mémé. quoiqu'il y pensait un peu moins ces derniers temps. ou un peu plus. il sait pas vraiment. Frances a semé le trouble. rien d'important, ni de conséquent, quoique récupérer une vie sexuelle soit mieux qu'un Noël d'enfant, elle a des faux airs à Nico. plus faux que vrais. elle n'a pas la même symétrie, ni son allure de sirène. ses seins sont plus gros, elle a son sourire chanceux et là où Terrence-Nicola a des airs de panthère calme et dangereuse perchée sur sa branche, Frances a des airs de chatons qui se bataille avec une pelote de laine. il ne sait pas si sa présence dans sa vie le rattache au souvenir de celle qui lui a brisé le cœur ou l'aide à passer à autre chose. mais avec la révélation du MIMI Festival, il est temps de passer à autre chose.
comme un écho à ses pensées, le grand brun se redresse et croit halluciner. elle est là, comme un fantôme derrière la vitre avant de se matérialiser par la porte. son sourire est contagieux : Absolem sourit légèrement. puis elle se met à parler. rien à voir avec Nico. et pour la première fois, c'est un compliment. il lâche un sourire sonore face à son déballage de navets. jamais tu regarde de vrais films ? répond-t-il dans sa taquinerie habituelle avant d'attraper les boîtiers et les ouvrir pour vérifier que les disques étaient bien dedans. tu veux voir un film de merde avec une belle blonde en héroïne avec moi ce soir ?  il regarde son ordinateur pour entrer les retours. promis c'est pas un de tes films. l'humour à la Whitlock.
Made by Neon Demon

♡............................................................ ♥


Voir le profil de l'utilisateur
SKILL
avatar
Frances St-Clair

▼ Date d'inscription : 21/09/2016
▼ Messages : 73
▼ Avatar : Ashley Smith
▼ Crédits : Herjuliwiii



MessageSujet: Re: degré zéro /ABSOLEM & FRANCES   Mar 27 Sep - 11:41
Jamais tu regardes de vrais films ? Demande Absolem d'un ton qu'il voudrait peut-être méprisant mais avec un sourire dans la voix. Parfois, Frances a l'impression qu'il aimerait être bien plus dur qu'il ne l'est réellement. Qu'il se donne ce personnage de type un peu taciturne, un peu ours, alors qu'en réalité il n'est qu'un Teddy Bear qui n'assume pas. Peut-être qu'elle projette un peu d'elle-même sur lui, aussi ; certainement. Elle l'imagine comme elle le veut, laisse sa volonté modeler son image, peut-être fausse.

Tu veux voir un film de merde avec une belle blonde en héroïne avec moi ce soir ? Voilà une invitation bien au delà des attentes de Frances en venant ici. Elle pensait discuter ou boire un café - la voilà invitée pour un film. Elle ne va pas s'en plaindre, c'est encore mieux que ce qu'elle espérait, et a certainement envie de passer du temps avec Absolem. L'occasion rêvée.
Ca dépend, la blonde est accompagnée d'un beau gosse, dans le film ? Quand il parle de belle blonde, Frances ne peut s'empêcher de voir Nico. Elle voit déjà l'affiche du film : l'ex d'Absolem en détresse dans les mains d'un ersatz de King Kong, et un preux chevalier venant la sauver. Un preux chevalier du genre, à tout hasard, d'Absolem.

Il la taquine encore un peu sur ses choix cinématographiques et elle fronce les sourcils pour de faux. Ils sont très bien mes films, c'est toi qu'a aucun goût. Elle réplique de sa moue faussement boudeuse à laquelle personne n'aurait pu croire. D'autant qu'elle se sait un peu en tort, mais qu'importe.

♡............................................................ ♥



Rien ne distingue les souvenirs
des autres moments :
ce n'est que plus tard qu'ils se font
reconnaître, à leurs cicatrices.
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR SE7EN
avatar
Absolem G. Whitlock

▼ Date d'inscription : 02/06/2016
▼ Messages : 119
▼ Avatar : adam the lord
▼ Crédits : astoria



MessageSujet: Re: degré zéro /ABSOLEM & FRANCES   Ven 14 Oct - 1:59
J’traîne un sourire bancal
Marlon & Frances
You know how people say that you can't run away from your problems? Well, I moved away from mine. And it worked. So people are so wrong so much of the time.

Il fronce les sourcils et redresse les yeux vers Frances au sourire manqué. La répartie féminine il a du mal à la saisir parfois, il rit un peu en secouant la tête. Nan, y'en a que pour elle. Il ré-arrange sa petite pile de DVD, machinalement, et se recule pour se mettre sur le départ du rangement, mais la réponse de Frances l'arrête en chemin. Il a alors un de ces airs doux qu'il n'a que rarement, souvent la naïveté de la blondinette l'agace, mais à force de côtoyer la perversion des autres blondes, quenottes écartées n'en paraît que plus pure. Une belle blonde dans un film de merde, il espérait la chambrer sur ses anciens films pornographiques et elle, plongée dans sa passion délirante pour les films à effets spéciaux avait simplement glissée sur la remarque avec brio, dans un autre contexte, ou dans un autre mood, cela aurait été un pur bide pour Absolem. Là, il se contentait de contempler.
Oui, ça doit être ça oui. Répond-t-il seulement avant de disparaître dans son couloir à dvd pour les remettre chacun à leur place.
Depuis l'enculerie du siècle, Absolem tendait à prendre les choses comme un signe divin, un coup du karma, en ce jour Frances incarnait un bonbon sucré dont les délires sonnaient de façon inédite comme un réconfort. Elle n'était pas Nico, il en avait souvent été déçu, mais aujourd'hui, rien que pour aujourd'hui, c'était une bénédiction. Elle n'avait pas l'air blasée constamment, elle n'avait pas l'air de toujours vouloir lui casser la gueule, elle n'avait pas sa voix grave, son sarcasme, ses soupirs, son acidité, sa maturité, sa peine glauque et pesante. Et si il l'avait déjà mentalement condamnée autrefois pour n'avoir pas été tout cela, aujourd'hui il l'en remerciait. Toujours mentalement ceci dit.
Revenant au comptoir, le grand brun s'accoude. Et je parie que tu crois à ces délires d'invasion extra-terrestre ?
Made by Neon Demon

♡............................................................ ♥


Voir le profil de l'utilisateur
SKILL
avatar
Frances St-Clair

▼ Date d'inscription : 21/09/2016
▼ Messages : 73
▼ Avatar : Ashley Smith
▼ Crédits : Herjuliwiii



MessageSujet: Re: degré zéro /ABSOLEM & FRANCES   Lun 17 Oct - 18:23
Absolem répond vaguement à la remarque de Frances. Ca ne ressemble pas selon elle à de l'agacement, ou de l'ennui. Seulement à une espèce de nonchalance qu'il traîne partout et toujours, dans le sillage de sa grande silhouette. Frances se dit que ça lui va bien, ce côté toujours un peu distant. A l'inverse d'elle, avec son air perpétuel d'enfant émerveillé, que son sourire du bonheur et son petit visage fin ne font qu'accentuer.
Il se retourne et la laisse un instant, quittant Frances pour la réserve. Elle observe son dos et se rappelle de lui, torse nu dans son appartement, cherchant un t-shirt égaré. Aisément distraite, elle se laisse aller à ses pensées sans trop en avoir conscience. Elle pense au film qu'ils ont regardé ensemble la dernière fois. C'était lui qui l'avait choisi, et elle avait beaucoup aimé, mais elle était très loin d'être un public difficile. C'était mot pour mot ce qu'il lui avait dit quand elle s'était enthousiasmée à la fin du film ; elle s'emballait d'un rien, pour tout, et surtout souvent.

Absolem revient vers elle. Et je parie que tu crois à ces délires d'invasion extraterrestre ? Il balance, et les yeux de Frances s'arrondissent comme des billes. Où il parlait de délires, elle parlait de faits.
Non mais attends, y'a plein de choses qui le prouvent. Et t'as jamais vu les émissions sur les phénomènes surnaturels ? Allez. Je peux pas le croire.
Frances fait mine de réfléchir un instant. Tu sais, je commence à penser que tu viens toi aussi d'une autre planète. Maintenant que j'y réfléchis, je ne sais pas si je suis très rassurée à l'idée de regarder un film avec toi...

Elle lui adresse un sourire dévoilant toutes ses dents. L'humour de Frances, c'était parfois un peu du niveau des blagues de tonton à l'apéro : on sourit, parce qu'on sait que ça lui fait plaisir.

Et sinon, tu finis à quelle heure ? Relance-t-elle, comme une tentative de ramener Absolem au plan initial.

♡............................................................ ♥



Rien ne distingue les souvenirs
des autres moments :
ce n'est que plus tard qu'ils se font
reconnaître, à leurs cicatrices.
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR SE7EN
avatar
Absolem G. Whitlock

▼ Date d'inscription : 02/06/2016
▼ Messages : 119
▼ Avatar : adam the lord
▼ Crédits : astoria



MessageSujet: Re: degré zéro /ABSOLEM & FRANCES   Mer 21 Déc - 12:10
J’traîne un sourire bancal
Marlon & Frances
You know how people say that you can't run away from your problems? Well, I moved away from mine. And it worked. So people are so wrong so much of the time.

Il la regarde, partagé entre l'amusement et le dépassement, mais qu'est-ce qu'elle raconte ? C'est parfois lourd, presque gamin, puérile, immature. Et en même temps attachant, presque touchant et du coup peut-être amusant. Nan je regarde pas ces conneries, j'regarde pas la télé. Qu'il répond avant de redresser son regard vers celui de Frances. C'est plus fort que lui, mais le sourire qu'il affiche discrètement affirme une certaine affection. Momentanée ou durable ?
Le grand brun s'accoude à son petit comptoir. Je finis à 20h, je peux venir chez toi avec un film quand je finis et je te laisse choisir ce que tu vas me faire à manger ?, taquin.
Made by Neon Demon

♡............................................................ ♥


Voir le profil de l'utilisateur
SKILL
avatar
Frances St-Clair

▼ Date d'inscription : 21/09/2016
▼ Messages : 73
▼ Avatar : Ashley Smith
▼ Crédits : Herjuliwiii



MessageSujet: Re: degré zéro /ABSOLEM & FRANCES   Mar 10 Jan - 18:59
Nan je regarde pas ces conneries, j'regarde pas la télé. Qu'il répond avec son air blasé. Frances n'est pas le genre de personnes que ce genre de répliques déstabilise : pour la simple et bonne raison qu'elle n'a que guère conscience du ton parfois condescendant que peuvent parfois prendre ses interlocuteurs.
Elle lève les yeux au ciel sans se départir de son sempiternel sourire, et limite vaguement, accompagnant ses gestes d'un nianiania moqueur. Douze ans d'âge mental. Il affiche un léger sourire qui suffit à satisfaire la blonde.

Il l'invite - ou plutôt, il s'invite - et elle savoure un instant la réponse, plaisante. C'est comme ça que tu t'imposes chez les gens et que tu te fais payer à manger ? Tu crois que ça marche avec moi ?
Bien sûr, que ça marche. Elle est déjà en train de planifier son passage à l'épicerie, et de définir le menu de la soirée.
Des allergies ou intolérances alimentaires à signaler ? Le questionne-t-elle, avec un sourire amusé.

♡............................................................ ♥



Rien ne distingue les souvenirs
des autres moments :
ce n'est que plus tard qu'ils se font
reconnaître, à leurs cicatrices.
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR SE7EN
avatar
Absolem G. Whitlock

▼ Date d'inscription : 02/06/2016
▼ Messages : 119
▼ Avatar : adam the lord
▼ Crédits : astoria



MessageSujet: Re: degré zéro /ABSOLEM & FRANCES   Sam 21 Jan - 21:40
J’traîne un sourire bancal
Marlon & Frances
You know how people say that you can't run away from your problems? Well, I moved away from mine. And it worked. So people are so wrong so much of the time.

Il rit légèrement mais bien sincèrement face à la réaction puérile de Frances. Un peu de légèreté n'est pas pour lui déplaire. Peut-être est-il temps de conjurer le mauvais sort, adieu vieille sorcière briseuse de coeur, bonjour Alice au pays des Merveilles au chemin du bonheur droit vers les nuages des non-questions et du plaisir simple. Il n'a jamais pût lâcher prise depuis sa rupture qu'avec cette blondinette. Pourquoi la rejeter ? Pourquoi la rabaisser ? Peut-être pour mieux exprimer l'estime qu'il construit peu à peu à son égard, sans jamais vouloir l'admettre.
Absolem sourit fièrement comme un grand enfant, et répond sans honte : Oui ! à la jeune femme qui semble pas vraiment ennuyée par son auto-invitation. Aucune, j'bouffe tout, du moment que c'est bon bien sûr. Je ferais même l'effort d'apporter de l'alcool, un désir à ce propos mademoiselle ? répondit-il, jouant le jeu de l'aimable serveur comme elle venait de le faire avec lui.
Made by Neon Demon

♡............................................................ ♥


Voir le profil de l'utilisateur
SKILL
avatar
Frances St-Clair

▼ Date d'inscription : 21/09/2016
▼ Messages : 73
▼ Avatar : Ashley Smith
▼ Crédits : Herjuliwiii



MessageSujet: Re: degré zéro /ABSOLEM & FRANCES   Lun 23 Jan - 16:38
Il répond à la première question de Frances par un "oui" fier et franc, auquel elle réagit par un rire. Elle aime sa façon d'être franc, un peu ours parfois. Elle se dit qu'il n'est pas le genre de personne à se forcer à faire quoique ce soit dont il n'aurait pas envie, et ça lui plaît.
Concernant le repas, elle réplique non sans un sourire moqueur. "Bon, alors si monsieur aime tout, ce sera coquillettes au beurre." Frances lui adresse un regard malicieux avant de reprendre. "Je plaisante, tu verras bien ! Pour l'alcool... Du vin ? Peu m'importe lequel. Tant que c'est bon bien sûr." Finit-elle dans une parfaite imitation des précédents propos d'Absolem.

Frances récupère ses affaires, les fourre dans son sac. La perspective de cette soirée la réjouit, et cela fait bien longtemps qu'elle ne s'est pas sentie aussi enthousiaste. "Je t'envoie mon adresse par texto," déclare-t-elle en agitant son téléphone portable. Elle lui adresse un sourire final avant de se diriger vers la sortie. "A tout à l'heure !" Et puis elle s'éclipse derrière la porte, quitte les lieux et se dirige vers son appartement, sans se départir d'un stupide sourire.

♡............................................................ ♥



Rien ne distingue les souvenirs
des autres moments :
ce n'est que plus tard qu'ils se font
reconnaître, à leurs cicatrices.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: degré zéro /ABSOLEM & FRANCES   
 

degré zéro /ABSOLEM & FRANCES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'antre du démon {pv Zarathos}
» Degré de cliché de vos perso.
» Corruption et démocatie.
» Un virage à 90 degres.
» Un visage familier (Pv Ethele)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALAD DAYS :: new york, new york ! :: Brooklyn-