Les topsites

Une idée d'event ?
▻ Propose la ! ◅


vivre à New York des paillettes plein les yeux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les S.A.P.E. et les SKIV sont en sous-effectif !
Si tu peux, intéresse toi ces crews-là ! ce serait tip-top ! ♥ ♥ ♥
(mais si non, on t'aime quand même)
➳ Olalala, ça manque de mâles par ici ! N'hésite pas à jouer un garçon !

Partagez | 
 

 'den&staz - où va le monde ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
FONDATEUR STFU
avatar
Staz Y. Clark

▼ Date d'inscription : 06/01/2016
▼ Messages : 298
▼ Avatar : <3
▼ Crédits : LA CLEOPATRE



MessageSujet: 'den&staz - où va le monde ?   Mar 6 Sep - 20:00
neon demon w/ holden
De l'été Staz a peu pointé le bout de son nez chez Holden. La majeure partie de ses affaires y sont, d'autres sont dans un box. Souvent il débarque dans la soirée : quand Den travaille, et part avant qu'il ne revienne. Calculée ou non cette disparition en pointillés traduit la honte désagréable que le junkie éprouve quand son état le capture. Il savait que cette nana n'allait rien avoir de bon pour elle, mais comme tout bon couillon il a continué d'y aller, d'accepter juste un peu, pour commencer, avant de s'enrouler dans une spirale frénétiques lubriques et dangereuse. Tournant le dos aux filles qui le touchaient plus profondément, et aux amis qui lui avaient toujours tendus la main.
Il est persuadé d'en avoir laissé quelque part dans la poche d'un futal qu'il a eut la bêtise de laisser chez Den, il a longuement hésité entre en racheter ou consommer ce qu'il avait déjà. Mais quand un "pote" avait dit être intéressé pour lui en acheter pour la soirée à venir dans quelques heures, Staz s'était motivé à rentrer "chez lui"/chez eux, pour récupérer le futal et les petites pilules colorées. Dans son vieux t-shirt chanel et son jean "mom", Staz fourre un pantalon gris dans son sac à dos quand la porte d'entrée s'ouvre, il ne s'y attendait pas.

♡............................................................ ♥


J'ai constaté que même un silence de toi, pouvait pousser mon rire à mourir. Attends-moi, toi tu es la reine des sommets, l'orage sévit dans les plaines. Tu ne m'entends pas, je suis parasité malgré moi. Elle a su, simplement enfermer mon cœur dans son appartement. Avec ou sans toi, j'ai quelques problèmes.
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR STFU
avatar
Holden C. Reeves

▼ Date d'inscription : 27/12/2015
▼ Messages : 228
▼ Avatar : John O'Callaghan
▼ Crédits : BPurified



MessageSujet: Re: 'den&staz - où va le monde ?   Ven 7 Oct - 15:30

❝ Some days can feel like razorblades ❞Où va le monde ?L'impression d'avoir un poids monstre sur les épaules. La tête penchée vers le sol, des cernes qui trahissent une fatigue sans nom, tant physique que psychologique. Sa veste de costume est un peu froissée, veste qu'il avait pris le soin de faire repasser justement pour l'occasion. Peut-être l'a-t-il froissée quand il l'a posée négligemment sur la chaise du restaurant où il s'est retrouvé forcé d'accompagner tout le monde, alors qu'il aurait nettement préféré être seul, peut-être avec la seule compagnie d'une bouteille, ou peut-être dans les bras d'une jeune femme choisie plus ou moins au hasard, avec plus ou moins d'intérêt pour elle, juste le temps de se perdre un peu dans autre chose que ses pensées. Mais non, il avait dû, comme tout le monde, faire comme si voir toute la famille ne le dérangeait pas, comme s'il avait vraiment envie d'être là, avec eux, à "parler du bon vieux temps" dont tout le monde se contre-fout, mais qu'on aborde à chaque fois dès qu'on parle d'un mort, surement parce que c'est d'usage. Rien que d'y penser, ses tripes se serrent, tout comme sa gorge, et ses muscles se nouent dans un début de colère qu'il a du mal à contrôler.

Il passe la porte de son appartement, un air perdu peint sur le visage, et il n'aurait pas eu l'air plus mal en point s'il avait passé la nuit dehors avec une gueule de bois de tous les diables. Ce jour de l'année, il redevient brièvement ce très jeune adulte qui perd un point de repère qu'il ne pensait pas avoir. Il perd une partie de lui qu'il pensait disparue depuis bien plus longtemps, et ça le frappe comme un coup au visage, ou plutôt dans le ventre, dans son cas. Le ventre, le torse, le coeur. Ca le compresse, il aurait presque l'impression d'étouffer. Et seule son envie de se rendre sur la tombe de son père ce jour là le pousse à supporter la présence des autres, qui ne comprennent pas son besoin de ne pas partager ça, incapable qu'il est de résister à la pression de ses "proches" dans ces instants.

Quand il pose les yeux sur son ami et colocataire temporaire, il soupire profondément, les yeux de lapin pris dans les phares d'une voiture de celui-ci enfonçant le clou. Il retire sa veste, la pose sur le canapé en passant, puis glisse une main sur son visage. Ses mots débutent à moitié étouffés alors qu'il prend la parole, ses doigts toujours contre sa peau, commençant seulement à glisser à mi-phrase.

T'es là toi ? Que me vaut cet honneur ?

Son ton est froid, fatigué, presque cinglant.
© 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR STFU
avatar
Staz Y. Clark

▼ Date d'inscription : 06/01/2016
▼ Messages : 298
▼ Avatar : <3
▼ Crédits : LA CLEOPATRE



MessageSujet: Re: 'den&staz - où va le monde ?   Lun 24 Oct - 20:56
neon demon w/ holden
Tout les petits actes effectués par 'Den avant qu'il ne daigne prendre la parole suffisent à Staz pour comprendre l'état plutôt négatif dans lequel se trouve ce dernier, et ce n'est pas pour l'apaiser. Loin d'être le parti le plus arrangeant de cette pseudo colocation, le Californien se redresse et pousse un soupir. Il n'a aucune envie de se prendre la tête avec celui qu'il considère comme un frère, néanmoins il répond le plus franchement possible, presque du tac-au-tac : je récupère des affaires. et ? était-ce vraiment franc ? Pas tout à fait. Cette réponse laissait entendre qu'il tenait à se barrer de chez Holden, sans doute pas une mauvaise nouvelle.. si seulement ce n'était pas fait dans son dos; mais le présentement blondinet n'avait aucune envie de connement avouer qu'il revenait chercher de la drogue qu'il était censé avoir abandonné. Qu'il avait en fait abandonnée, mais qu'il avait retrouvé. Amanda, l'ectasy, ces conneries étaient censées ne plus faire partie de sa vie
Censées.
T'as mauvaise mine.. lâche-t-il finalement, sincèrement inquiet, espérant en bonus déjouer une conversation possiblement noueuse.  

♡............................................................ ♥


J'ai constaté que même un silence de toi, pouvait pousser mon rire à mourir. Attends-moi, toi tu es la reine des sommets, l'orage sévit dans les plaines. Tu ne m'entends pas, je suis parasité malgré moi. Elle a su, simplement enfermer mon cœur dans son appartement. Avec ou sans toi, j'ai quelques problèmes.
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR STFU
avatar
Holden C. Reeves

▼ Date d'inscription : 27/12/2015
▼ Messages : 228
▼ Avatar : John O'Callaghan
▼ Crédits : BPurified



MessageSujet: Re: 'den&staz - où va le monde ?   Lun 31 Oct - 13:41

❝ Some days can feel like razorblades ❞Où va le monde ?Il acquiesce distraitement de la tête, allant chercher un verre et de quoi le remplir, se servant alors qu'un soupir à fendre l'âme franchit ses lèvres.
T'as trouvé un endroit où aller ?
Sans être un reproche, il s'agit plutôt ici de lassitude, non liée à la situation actuelle, mais à l'ensemble de ce qu'il éprouve. Quelque chose dans ses tripes les remue, mais il tente d'étouffer tout ça alors que son whisky coule dans sa gorge, laissant une brûlure anesthésiante et une chaleur bienvenue sur son passage. C'est la deuxième fois que Staz fait un séjour chez lui, et ils savent l'un comme l'autre que c'est temporaire, pour le remettre sur pied. Le fait qu'il parte un jour n'a rien de nouveau, et il faut qu'il s'y fasse. Même si aujourd'hui n'est pas le bon jour pour ça.
Le jeune homme lui arrache un rire jaune, et Holden relève la tête pour observer un instant son reflet dans la fenêtre à côté de lui. Mauvaise mine. Le terme est faible. Il est pâle, les épaules avachies, et les traits tirés par son état mental.
Que veux-tu... Il y a des jours, comme ça.
Il en a parlé toute la journée. Toute la journée, on lui a demandé si ça allait. Si ça irait. Des années après, et toujours les mêmes questions, encore et encore. Du bruit dans sa tête, du bruit qui brouille ses pensées, qui a raison de lui, l'épuisant, l'éreintant. D'un vague geste de la main, il indique que la conversation n'a pas grand intérêt, qu'ils peuvent tout aussi bien en changer, que ça n'a pas d'importance.
Tu récupères des affaires, donc... Et tu vas où ?
Il se redresse un peu, son verre toujours à la main alors qu'il croise vaguement les bras, observant un peu ce qu'il a devant lui. Il sonne comme un grand frère protecteur, ce qu'il est un peu, en soi. Il sait que si il le veut, Staz n'a pas à lui répondre, mais ça ne l'empêche pas de poser la question.
© 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR STFU
avatar
Staz Y. Clark

▼ Date d'inscription : 06/01/2016
▼ Messages : 298
▼ Avatar : <3
▼ Crédits : LA CLEOPATRE



MessageSujet: Re: 'den&staz - où va le monde ?   Mer 21 Déc - 11:33
neon demon w/ holden
Staz le regarde sans broncher, mâchoire serrée, inquiet, perplexe, avant de finalement hausser les épaules comme pour dédramatiser la question que lui pose son colocataire par intermittence. Je récupère juste un jean. répond-t-il comme pour atténuer l'effet de "départ", parce qu'il n'y avait pas vraiment de départ, finalement. Staz vivait plus ou moins ailleurs, si on pouvait appeler ça comme ça, mais ça n'avait rien d'un logement pour quelqu'un qui se remettait sur pied. Rien d'un logement tout court en fait.
Le jeune homme laisse tomber son sac face à la mine affreuse de son ami. Il avait toujours été là pour lui, il était son pilier 80% du temps, peut-être était-ce le moment de jouer les 20% restant dans le sens inverse ? Je vais nulle part. Une manière de dire "je reste avec toi ce soir", mais est-ce que cela serait suffisant ? Le musicien errant alla se chercher une bière sans attendre de réaction particulière d'Holden, comme si tout pouvait couler et se retrouver dans l'ordre, comme ça. Juste comme ça.  

♡............................................................ ♥


J'ai constaté que même un silence de toi, pouvait pousser mon rire à mourir. Attends-moi, toi tu es la reine des sommets, l'orage sévit dans les plaines. Tu ne m'entends pas, je suis parasité malgré moi. Elle a su, simplement enfermer mon cœur dans son appartement. Avec ou sans toi, j'ai quelques problèmes.
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR STFU
avatar
Holden C. Reeves

▼ Date d'inscription : 27/12/2015
▼ Messages : 228
▼ Avatar : John O'Callaghan
▼ Crédits : BPurified



MessageSujet: Re: 'den&staz - où va le monde ?   Sam 14 Jan - 0:38

❝ Some days can feel like razorblades ❞Où va le monde ?C'est bien son genre à lui, ça. De se mettre des choses en tête sans vraiment y réfléchir, de foncer tête baissée, pour réaliser après coup qu'il se trompe largement. Cette espèce de souffle un peu moqueur qui s'échappe de son torse, de son nez, il est directement pour lui, parce qu'il réalise à quel point il est ridicule, à assumer tout ça. Il passe une main sur sa nuque, lassé, fatigué, de brèves excuses franchissant ses lèvres. C'est un peu un réflexe, il ignore s'il est vraiment désolé ou non. Et s'il l'est, auprès de qui il l'est. De Staz, pour avoir pensé qu'il serait du genre à partir sans un mot, du jour au lendemain ? De lui-même, pour l'état dans lequel il se met face à cette perspective ? Bien sûr, dans d'autres circonstances, ça ne l'aurait pas touché de la même manière; il aurait réagi autrement; il aurait pris la chose différemment; peut-être même qu'il aurait compris d'entrée que le jeune homme ne quittait pas l'appartement pour de bon, comme ça. Quel loque il fait, bon sang...
Le silence qui remplit l'appartement alors que Staz est parti se chercher à boire lui met les nerfs encore plus à fleur de peau qu'ils ne le sont déjà, et c'est presque avec agressivité qu'il se déplace jusqu'à sa table basse pour attraper la télécommande et allumer la télé. La chaîne lui importe peu, tellement peu que le son est si faible que tout bruit ressemble à un marmonnement constant. Les noeuds dans ses épaules sont douloureux sous ses doigts, et il tente d'effacer ça avec une gorgée, deux, trois, finissant son verre avant même que Staz ne soit revenu. Il entend les bruits de pas de celui-ci dans son dos peu de temps après.
Je veux pas niquer tes plans, tu sais. Tu peux sortir si tu veux, je suis pas ta mère.
Là encore, la distance s'entend dans sa voix. Elle ne lui est pas particulièrement destinée, mais ce soir, il en fera les frais, comme tout le monde. Il a l'impression d'être sur des montagnes russes, à voir son moral faire des vrilles, et il déteste ça.
© 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR STFU
avatar
Staz Y. Clark

▼ Date d'inscription : 06/01/2016
▼ Messages : 298
▼ Avatar : <3
▼ Crédits : LA CLEOPATRE



MessageSujet: Re: 'den&staz - où va le monde ?   Sam 21 Jan - 23:36
neon demon w/ holden
Revenant avec sa bière en main, ayant presque oublié ce qu'il comptait faire avant d'avoir à récupérer un reste d'ecta' dans la poche d'un jean, Staz s'affale dans un fauteuil après avoir annoncé à Holden qu'il passerait la soirée avec celui-ci. Mais ce dernier n'eut pas vraiment le genre de réaction propice à la bonne humeur. Ouais merci encore heureux qu'tu sois pas ma mère.. quoi qu'avec un tel caractère tu pourrais. Si Staz ne s'épanchait jamais sur sa mère, il était pas bien compliqué de comprendre que cette phrase n'avait rien d'un compliment. Okay avoir les burnes à l'envers c'était pas cool, mais pas une raison pour lui foutre les siennes à l'envers aussi. Pire qu'une gonzesse celui-la. Staz décapsule sa bière et prend une bonne gorgée avant de reposer la bouteille sans rien dire. A croire qu'ils imitaient un épisode de bloqués. Tu t'es fait larguer ou quoi aujourd'hui ?

♡............................................................ ♥


J'ai constaté que même un silence de toi, pouvait pousser mon rire à mourir. Attends-moi, toi tu es la reine des sommets, l'orage sévit dans les plaines. Tu ne m'entends pas, je suis parasité malgré moi. Elle a su, simplement enfermer mon cœur dans son appartement. Avec ou sans toi, j'ai quelques problèmes.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 'den&staz - où va le monde ?   
 

'den&staz - où va le monde ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La place d'Haïti dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALAD DAYS :: new york, new york ! :: Brooklyn :: Habitations-