Les topsites

Une idée d'event ?
▻ Propose la ! ◅


vivre à New York des paillettes plein les yeux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les S.A.P.E. et les SKIV sont en sous-effectif !
Si tu peux, intéresse toi ces crews-là ! ce serait tip-top ! ♥️ ♥️ ♥️
(mais si non, on t'aime quand même)
➳ Olalala, ça manque de mâles par ici ! N'hésite pas à jouer un garçon !

Partagez | 
 

 get off the bandwagon, and put down the handbook, ft. fred.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ADMIN SE7EN
avatar
Bellamy H. Cotton

▼ Date d'inscription : 12/09/2014
▼ Messages : 307
▼ Avatar : young harold.
▼ Crédits : m&tumblr.



MessageSujet: get off the bandwagon, and put down the handbook, ft. fred.   Dim 24 Juil - 16:28
those brooklyn breakfasts
L'avantage avec Fred, c'est qu'on vit dans le même quartier. Pas besoin de se déplacer à l'autre bout de New York pour se voir. Elle est juste là, je suis juste là et parfois, quand l'un ne va pas chez l'autre, ou quand je traîne pas au Égarés pour lui tenir compagnie, on se retrouve au parc.

Je quitte mon appartement, fourrant une cravate dans mon sac en grimaçant et une fois dans la rue, je marche jusqu'à la boulangerie la plus proche. Rejoins moi à P.Park pour le petit-déjeuner? J'ai un rendez-vous cet après-midi, j'ai besoin de soutien moral, j'écris du bout de mes pouces avant d'envoyer mon message et pousser la porte de la boulangerie. J'attends derrière quelques personnes qui font déjà la queue. Il y a un truc en particulier que tu veux? Croissant? Chouquettes? Tartelette au citron? je compose de nouveau avant d'envoyer. Ou un truc salé? Un bagel? Une part de pizza? je m'empresse d'écrire. Pardon pour les soixante-douze textos, j'ajoute avant d'envoyer.

J'ai pas vu Fred depuis mon départ. Donc depuis mars. J'espère que sa réaction en me voyant sera moins extrême que celle de Eva.

♡............................................................ ♥


keur
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité




MessageSujet: Re: get off the bandwagon, and put down the handbook, ft. fred.   Lun 25 Juil - 21:14
Tire toi, tire toi, tire toi. Ne cesse-t-elle de penser tout en écoutant les plaintes de l'homme d'affaire se tenant face à elle. Cela fait bien dix minutes que Fred -patiente jusqu'à l'improbable- écoute la plainte de l'homme ayant retrouvé une mouche baignant dans sa bière.
Des loufoques, Fred en croisait tous les jours néanmoins, c'était belle et bien la première fois qu'elle croisait un obsédé maniaque à ce point. Pour la millième fois, monsieur, je ne suis pas responsable si une mouche à confondue votre bière avec une piscine. Cela ne mérite en aucun cas un remboursement de votre consommation. Dans d'autres circonstances Fred lui aurait -bien entendu- remboursée la bière, elle lui en aurait même offerte une autre si l'homme ne lui avait pas tapé un scandale terrible -à la limite de l'impolitesse- venant troubler la quiétude de l'endroit. Vous n'êtes qu'une effroyable personne, je vais ruiner votre affaire, madame, sachez que vous venez de perdre une bonne centaine de clients, au bas mot. Fred arqua un sourcil et jaugea son interlocuteur d'un œil mauvais : Un costard fatigué, une chemise à peine repassée, une montre plaquée or surement achetée dans un boui-boui du coin et vous pensez me faire croire que vous posséder une quelconque affluence à New-York ? Si vous étiez l'homme que vous prétendez être vous ne seriez pas là, à consommer la bière la plus accessible de ma carte.
Fred se para de son air d'insolence, contourna le comptoir et s'approcha d'un pas si vif de l'homme que celui-ci recula précipitamment soudain inquiet de voir la jeune femme aussi combative. Maintenant soit vous sortez, soit je vous fou dehors et croyez bien que ça sera douloureux.
L'homme sembla hésiter un instant, jaugea la stature de la barmaid puis les quelques clients qui suivaient l'échange avant de battre en retraite non sans hurler qu'il aurait rapidement de ses nouvelles.
Soupirant, Fred encaissa les derniers clients qui partirent non sans la féliciter de sa patience, nettoya les quelques verres et s'apprêtait à aller consommer un vulgaire sandwich dans son bureau lorsqu'elle eut la bonne idée de vérifier son portable.

Pizza mon gars ! T'as de la chance, d'ordinaire je ne zieute jamais mon portable avant la fin de la journée. Ton soutien moral arrive.
Répondit-elle à tout allure tout en fermant la porte de son bar pour rejoindre le lieu indiqué par son ami. Celui-ci patientait lorsqu'elle se jeta à son cou -bousculant quelques clients au passage- pour venir faire claquer un énorme baiser sur sa joue. Le plus beau ! J'hésitais à te faire un scandale pour ton silence radio mais... Me payer ma part de pizza suffira comme punition. Elle sourit, daigna enfin relâcher sa prise tout en s'excusant auprès des personnes bousculées Veuillez m'excuser mais avouez qu'il est difficile de résister à pareil bouille d'amour. Fred récolta quelques sourires sympathiques et les joues rosit d'une jolie jeune fille lorgnant sur Bellamy. Bon, alors, c'est quoi ton excuse ? Et ce mystérieux rendez-vous ? Lança-t-elle plus sérieusement à Bel sans se départir de son sourire, sa bonne humeur toute retrouvée.
ADMIN SE7EN
avatar
Bellamy H. Cotton

▼ Date d'inscription : 12/09/2014
▼ Messages : 307
▼ Avatar : young harold.
▼ Crédits : m&tumblr.



MessageSujet: Re: get off the bandwagon, and put down the handbook, ft. fred.   Dim 31 Juil - 0:41
those brooklyn breakfasts
Dans une synchronisation parfaite, Fred répond à mes messages juste avant que mon tour ne vienne à la boulangerie et j'achète donc une grosse part de pizza, un bagel au poulet et deux bouteilles d'innocent, ayant oublié de lui demander si elle voulait boire quelque chose. Les innocent, c'est quand même la base. Dans le pire des cas, je me dévoue pour boire sa bouteille à sa place. Les amis c'est ça: faire des sacrifices.

Je traverse la rue, après avoir quitté la boulangerie et coupe par une rue pour me retrouver directement face au parc et passe les grilles de ce dernier en prenant une longue inspiration. Je suis nerveux. Ce rendez-vous me rend nerveux.

J'ai pas le temps d'y réfléchir davantage que Fred apparaît à travers la foule, faisant s'écarter un peu trop brusquement les gens en travers de son chemin, plutôt typique venant de la personne, pour venir m'enlacer et je ris bêtement en la l'entourant d'un bras, l'autre pris par le sachet qui contient notre déjeuner. J'embrasse la première chose qui tombe sous mes lèvres, à savoir, ses cheveux bouclés gorgés de son parfum et ressers légèrement ma prise une poignée de secondes avant de la laisser mettre de l'espace entre nous. J'ai une excuse valable, je me défends en faisant la moue avant d'ébouriffer ses cheveux, pft, tu te donnes en spectacle, je marmonne timidement à ses mots et enroule mon bras autour de son cou pour l'attirer avec moi vers le banc libre le plus proche. Tu m'as trop manqué, p'tite Lionne.

Nous prenons place à l'ombre d'un arbre et je soupire en m'asseyant avant de fouiller dans le sachet pour en sortir sa part de pizza soigneusement emballée de papier par la boulangère que je lui tends avant de poser sa bouteille d'innocent entre nous. Mon excuse est liée à la nature de mon rendez-vous, j'expose en sortant mon bagel avant de tourner la tête pour la regarder. J'ai pété les plombs, je suis parti en Europe. J'étais là-bas tout ce temps. A faire la bringue, de la musique... au départ, j'avais juste envie de me changer les idées et au final, um..., je laisse mariner en esquissant un sourire. Je meurs de faim, je murmure malicieusement en mordant dans mon bagel, regardant Fred du coin de l’œil.

♡............................................................ ♥


keur
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité




MessageSujet: Re: get off the bandwagon, and put down the handbook, ft. fred.   Dim 31 Juil - 16:43
Fred l'aurait volontiers fait tomber par terre pour se rouler sur lui si elle n'avait pas eut un minimum de tenue. Aussi, se contenta-t-elle de le serrer dans ses bras et de déposer de fastueuses baisers sur ses joues aux rondeurs de l'enfance qu'elle aimait tant. Bellamy l'accueillit de même, embrassant la barmaid furieuse comme il le pouvait tant celle-ci l'enfouissait sous un éboulis d'amour. Cet idiot lui avait manqué et, fidèle à elle-même, la barmaid ne pouvait s'empêcher de le lui faire comprendre le moins subtilement du monde. Je ne me donne pas en spectacle, je suis un spectacle. Elle éclata de rire, accentuant sa crise de mégalomanie en lui offrant son sourire le plus éblouissant qu'elle avait en réserve. Bel lui ébouriffa les cheveux et la blonde en aurait presque ronronné de plaisir tant ce geste d'affection lui avait manqué. Elle n'en eut cependant guère le temps et se fit attirer sur le banc le plus proche par Bel qui n'avait rien perdu de sa timidité. Le contraste était saisissant entre les deux amis et un oeil étranger aurait put penser que Bellamy était plus âgée que Fred qui, à côté de Bel', s'autorisait à redevenir une grande enfant. J'espère bien que je t'ai manqué ! Répliqua-t-elle sans résister à l'envie de lui planter un énième bisou sur sa douce joue.

Le calme retombe et Fred parvient enfin à contenir son excitation. Elle remercie Bel' pour la pizza et la bouteille d'innocent -dont elle bue, en premier lieu, une gorgée, avant de mordre avec gourmandise dans sa pizza. L'Europe ?! Tu ne déconnes pas quand tu fugues toi ! Lança-t-elle, légère quand bien même sentait-elle que les raisons de sa fuite n'étaient, sans doute, guère agréables. Un ?... Fred le fixait cette fois, ayant même interrompue son repas pour entendre la suite : Cesse de faire ton mystérieux Bellamy Cotton où je te jure que je te bois ta bouteille d'innocent !
Et on ne plaisantait pas avec ses choses là.
ADMIN SE7EN
avatar
Bellamy H. Cotton

▼ Date d'inscription : 12/09/2014
▼ Messages : 307
▼ Avatar : young harold.
▼ Crédits : m&tumblr.



MessageSujet: Re: get off the bandwagon, and put down the handbook, ft. fred.   Sam 20 Aoû - 0:04
those brooklyn breakfasts
Complètement barge, cette nana. Ça fait pas deux minutes qu'on est ensemble et elle est déjà hystérique. C'est la même chose pour moi, à l'intérieur. Je suis un peu moins démonstratif, un peu plus pudique, mais son extravagance me fait rire, me fait du bien. Ça m'rappelle notre passé, ça m'rappelle que je suis à la maison. J'ai beau tenir à Riley et à Eva comme à la prunelle de mes yeux, Fréderic est mon tout premier repère. Elle est là depuis le début.

Ses démonstrations d'affection me font chaud au cœur. Je maintiens ma prise autour de son cou alors que nous avançons jusqu'au banc et j'ai envie de la serrer, de laisser échapper toute la joie que je ressens maintenant qu'on s'est retrouvés, mais j'ai pas envie de la tuer. T'sais ce besoin horrible que t'as de serrer quelque chose quand tu le trouves mignon? En fait, l'être humain est tellement déstabilisé par le surplus d'affection qu'il peut ressentir face à une certaine situation que sa réaction est, immédiatement, de serrer la chose pour la tuer. Pour qu'elle arrête d'être mignonne, je déblatère sereinement avant de marquer une longue pause, durant laquelle nous restons tous les deux silencieux. J'suis pas en train de sous entendre que j'ai envie de te tuer, hein, mais j'pense que si j'voulais te montrer à quel point j'suis content qu'on déjeune ensemble, j't'aurais déjà broyé la nuque, je déclare en lui lançant un regard faussement machiavélique, resserrant sensiblement mon bras autour de son cou, me battant pour ne pas sourire trop grand.

Nous nous installons et je commence à raconter ma vie, ris bêtement à sa remarque avant de laisser planer le suspens parce que j'aime bien faire le type mystérieux et la réaction de Fred est immédiate. J'pensais pas qu'elle irait jusqu'à me faire des menaces, n'empêche.

Au final, je lance la bouche pleine, en me saisissant de ma bouteille d'Innocent pour la protéger au creux de mes bras, au final, j'ai rencontré un type, un américain. J'étais dans ce bar en France, dans le Sud de la France, tu vois? En train de jouer. Et il est venu me voir à la fin, quand je buvais une bière avec de nouveaux copains français et il m'a demandé si j'étais signé et on a échangés nos coordonnées et il m'a appelé avant que je revienne en Amérique et... j'ai rendez-vous avec lui, j'explique après avoir avalé ma bouchée, tout à l'heure. J'ai rendez-vous avec lui, tout à l'heure, je me répète, balbutiant légèrement en me mettant à rire nerveusement, ayant encore du mal à y croire. Je vais mourir de stress, F, je marmonne, reprenant soudainement mon sérieux, les yeux ronds comme des soucoupes, le regard vitreux, paniqué sous la réalisation. Tout à l'heure, je serai dans un bureau. Avec un gars. Qui tient mon rêve entre ses mains. J'ouvre ma bouteille d'Innocent pour boire les 3/4 de cette dernière d'une traite avant d'être traversé d'un long frisson. Je lève les yeux vers mon soutien moral, complètement interdit.  

♡............................................................ ♥


keur
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: get off the bandwagon, and put down the handbook, ft. fred.   
 

get off the bandwagon, and put down the handbook, ft. fred.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Et à la VBM dans tout celà !!!! à Wellen
» Le patronus de votre personnage
» TESSENDERLO (quelques photos vite fait)
» Hamont VBM
» LULU WEASLEY ♀ elle castagne les castagnettes :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALAD DAYS :: chill on the hill :: Archives RP-