Les topsites

Une idée d'event ?
▻ Propose la ! ◅


vivre à New York des paillettes plein les yeux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les S.A.P.E. et les SKIV sont en sous-effectif !
Si tu peux, intéresse toi ces crews-là ! ce serait tip-top ! ♥️ ♥️ ♥️
(mais si non, on t'aime quand même)
➳ Olalala, ça manque de mâles par ici ! N'hésite pas à jouer un garçon !

Partagez | 
 

 Mel&Nate ♦ Tu es comme une bouffée d’air frais, j’allais me noyer et tu m’as sauvée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité




MessageSujet: Mel&Nate ♦ Tu es comme une bouffée d’air frais, j’allais me noyer et tu m’as sauvée.   Mer 8 Juin - 0:45


❝Melody & Nathanaël

   ♡ Tu es comme une bouffée d’air frais, j’allais me noyer et tu m’as sauvée.


Aspirine. Voici le premier mot auquel pense Nathanaël en se réveillant. Il a dormi sur le canapé, comme depuis un mois donc n'est pas dépaysé. Il se rend dans la salle de bain pour attrapper un médoc. Sa tête tape terriblement. En passant son visage devant le miroir, il s'arrête net. Ha ouai, il a vraiment du déconné hier. Il cherche alors dans son jean d'éventuels tickets de caisse mais rien. Il s'en doutait, il paie toujours en liquide quand il sort. Sa main lui fait mal. Ha ouai, une bagarre ou un truc du genre. Il se frotte la lèvre et voit alors sa main. Sale état mais ça à l'air d'aller. Il décide de passer sous la douche afin de se mettre un coup de fouet.

De retour dans le salon, il tombe sur un bout de papier. Melody. Tout lui revient, ou presque. Le taxi, ses avances, ses confidences. Il attrape son portable mais hésite longuement. Deux cafés et une clope plus tard. Il finit par lui envoyer un message pour s'excuser de la veille et se rattraper. "J'te remercie encore pour hier. J'commence a émergé, donc si tu veux, je peux t'inviter à manger, ce soir, pour me faire pardonner ?" Après tout, ils bossent ensemble de temps en temps et ça serait bien que cette histoire ne s'ébruite pas trop. Il finit par recevoir une réponse de la jeune femme qui accepte l'invitation. Le voilà soulagé et en même temps stressé. Qu'est-ce qu'il va faire à bouffer ? Il farfouille dans les placards pour trouver une idée. Une soupe de lettres ? Des pommes dauphines en forme de sourire ? Ouai, c'est un jeune papa y'a pas de doute. Il finit par trouver du poulet et des poivrons, et décide donc de réaliser un poulet basquaise. Il passe l'après-midi a préparer le plat afin de le laisser mijoter autant que possible. En attendant ? Il comate tranquillement sur son canapé. Tout à coup, il réalise qu'il est en jogging et file s'habiller. Un pantalon noir et un polo blanc feront l'affaire. Il met la table sur la table du salon et ne cesse de consulter l'heure.

Alors qu'il remue le repas, il entend que ça sonne à la porte. Il s'approche pour ouvrir, un peu intimidé. "Hmm.. Bonsoir Melody, entre je t'en prie."


made by MISS AMAZING.
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Mel&Nate ♦ Tu es comme une bouffée d’air frais, j’allais me noyer et tu m’as sauvée.   Mer 8 Juin - 23:18
Tu es comme une bouffée d’air frais, j’allais me noyer et tu m’as sauvée.

 
La jeune femme sourit lorsqu’elle réalise que Nathanaël s’est endormi. L’alcool et le joint auront eu raison de lui et dans un sens ça n’est pas plus mal. Le plus silencieusement possible, elle se lève et rassemble ses affaires, tâtonnant à la recherche d’un papier et d’un stylo pour lui laisser un petit mot. « Je te laisse mon numéro au cas où, si jamais tu as besoin de parler n’hésites surtout pas. Bonne nuit et dans tous les cas, à bientôt à l’hôpital ! » Le taxi qu’elle appelle ensuite ne tarde pas à arriver et c’est sans encombre qu’elle rentre chez elle. Après plus de quarante-huit heures sans dormir, elle ne tarde pas à s’effondrer sur son lit et à s’endormir, sans même avoir pris le temps de se déshabiller avant.

C’est une porte qui claque qui la fait se réveiller en sursaut le lendemain et elle regarde autour d’elle, un peu affolée. Elle grimace lorsqu’elle voit sa soeur lui faire face, poing sur les hanches. Ok, elle a déconné. Du genre vraiment. Elle n’est pas rentrée et surtout, elle n’a pas pris la peine d’envoyer le moindre message depuis plus de deux jours. « Non mais c’est une blague ? Mel, c’est quatorze heure, je savais même pas que t’étais là ! Que tu t’abrutisses de travail je veux bien mais tu pourrais au moins répondre quand je t’envoie un texto ou prévenir quand tu es rentrée ! » La concernée se frotte les yeux et prend le temps de s’étirer avant d’amorcer la moindre réponse. « Je sais, je suis désolé Lucy… J’avais besoin de… Fin, fallait que je me plonge dans le boulot, et j’avais pas du tout mon téléphone sur moi du coup. » Elle se tourne quand elle entend vibrer à côté d’elle et ne retient pas un sourire devant le message de Nathanaël. Elle répond du tac au tac, faisant mine d’ignorer sa soeur qui se penche pour lire au dessus de son épaule. « J’émerge aussi j’avoue. Et ça serait avec plaisir mais ne te sens pas obligé surtout. Si tu préfères avoir ta journée pour toi, on peut faire ça à un autre moment. » Elle passe l’heure qui suit à répondre plutôt évasivement aux questions de Lucy, qui semble s’être donnée pour mission de la suivre partout dans l’appartement et de remuer le couteau dans la plaie en lui demandant comment elle tient le coup vis à vis de sa rupture avec Jonathan. Aussi, quand vient le moment de se rendre chez le jeune homme, elle doit bien avouer être carrément soulagée de sortir de là. Elle se maquille rapidement et enfile un jean et une chemise à carreau avant de prendre le métro. Elle hésite un moment mais finit par s’arrêter acheter une bouteille de vin. Vu le mal de tête qu’il doit avoir aujourd’hui, il n’en boira peut-être pas mais elle n’a pas du tout envie d’arriver les mains vide. En arrivant vers chez lui, Melody réalise qu’elle est un peu angoissée. Elle ne sait absolument pas ce dont il se souvient de leur conversation de la veille - ou plutôt du matin, vu qu’elle est arrivée chez elle à cinq heures - et surtout, elle espère qu’il ne regrettera pas de s’être confié à elle. Après tout, ils ne se connaissent pas et il pourrait très bien regretter de s’être ouvert de la sorte…

Il ne tarde pas à ouvrir après qu’elle ait sonnée et elle lui sourit, sentant qu’au final, elle n’est pas la seule à être un peu intimidée. C’est vrai que les circonstances dans lesquelles ils se sont parlés hier étaient un peu spéciale et que maintenant, les choses sont différentes. « Salut j’ai… amenée ça » dit-elle en lui tendant le petit sachet dans lequel se trouve la bouteille de vin. Après quelques secondes d’hésitation, elle se penche pour lui faire la bise. Pompier un jour, pompier toujours, son regard se porte ensuite instinctivement vers l’œil de Nathanaël qui, heureusement, n’a pas gonflé. « Comment tu te sens ? Et ta main, ça va ? » En vérité, c’est surtout pour cela qu’elle s’était inquiétée la veille. Il est médecin, l’usage de sa main lui est donc plutôt primordial. Elle le suit ensuite jusqu’à l’intérieur, sentant immédiatement l’odeur du plat qu’il a dû préparer venir jusqu’à elle. « Huuum, ça sent super bon… » Cependant, elle doit avouer qu’elle n’est pas assez fine cuisinière pour identifier ce dont il s’agit à l’odeur. « J’avoue que tu me sauves la vie, si j’avais dû rester chez moi ce soir, je crois que j’aurais fini par tuer ma sœur. Elle est plutôt du genre insupportable en ce moment… » Elle rit légèrement tout en se demandant ce qui peut bien lui prendre de lui raconter ça comme ça.  
 
© 2981 12289 0 - Lux & Timeless
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Mel&Nate ♦ Tu es comme une bouffée d’air frais, j’allais me noyer et tu m’as sauvée.   Ven 17 Juin - 1:27


❝Melody & Nathanaël

   ♡ Tu es comme une bouffée d’air frais, j’allais me noyer et tu m’as sauvée.


Il apprécie que la jeune femme n'ait pas fait de fioritures, vêtue d'un simple jean et d'un haut à carreaux, il est ravi qu'elle ait saisi qu'il n'y avait aucun sous-entendu dans ce dîner. Il sourit lorsqu'elle lui tend la bouteille de vin. "Hmm, pas sûr que ça sot une bonne idée mais merci !" Il rigole doucement avant de refermer la porte derrière elle. Il est un peu maladroit lorsqu'elle s'approche pour lui faire la bise, mais lui rend son geste tant bien que mal. Un peu gêné, il répond à la jeune femme : "Un peu vaseux mais ça va mieux. Ha oui, merci de m'avoir soigné, sans toi, je sais pas si ma main aurait été capable de préparer le repas." En réalité, il voulait parler du fait d'opérer, mais il n'est pas prêt à avouer ouvertement ce risque et sa profonde connerie. "Et toi ? J'suis désolé que tu ais du rentrer si tard..." Il avance vers le salon en faisant signe à la jeune femme de s'installer. Puis, dans le buffet, il attrape deux verres à vin qu'il dépose. Alors qu'il commence à ouvrir la bouteille, la jeune femme enchaîne. "Haha, j'espère que ça sera aussi bon au goût qu'à l'odeur !" Il s'assoit avant de répondre. "Ha oui tu vis avec ta sœur ? Elle est plus jeune ?" Lui même issu d'une famille nombreuse, il est content d'apprendre qu'elle aussi est proche de sa famille. Il part à la cuisine pour ramener le plat et les assiettes. "Nous on est cinq alors laisse tomber, je sais que c'est pas toujours simple de cohabiter." Il sourit tout servant les assiettes puis, il remplit les verres de vin.

made by MISS AMAZING.
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Mel&Nate ♦ Tu es comme une bouffée d’air frais, j’allais me noyer et tu m’as sauvée.   Mer 13 Juil - 14:54
Tu es comme une bouffée d’air frais, j’allais me noyer et tu m’as sauvée.

 
Alors qu’elle arrive devant chez Nathanaël, la jeune femme réalise qu’elle est un peu gênée de le revoir aujourd’hui. Essentiellement parce qu’elle a peur de faire une gaffe, en fait. La veille il s’est confié à elle, mais il avait bu, beaucoup, et le joint qu’ils ont fumé ensemble n’a pas dû aider à arranger les choses. Aussi est-ce plutôt étrange de se retrouver devant lui maintenant avec l’idée en tête que si ça se trouve, il n’a plus le moindre souvenir de tout ce qu’il a pu lui dire. Cependant, elle fait mine de rien et elle parle, beaucoup trop comparé à d’habitude elle en a bien conscience. C’est un peu son moyen à elle de dissiper le stress. Elle rit en même temps que le jeune homme lorsqu’elle lui donne la bouteille de vin qu’elle a apportée et qu’il la remercie, sans manquer de lui faire remarquer qu’il n’est pas sûr que c’est une bonne idée. « Je ne voulais pas arriver les mains vide, et un ou deux verres ne nous feront pas de mal si ? » Petit sourire aux lèvres, elle le suit jusqu’à l’intérieur, ne pouvant s’empêcher de s’inquiéter pour sa main. Certes, elle lui a donné de la glace afin que ça ne gonfle pas la veille, mais étant donné qu’il y est allé de toutes ses forces pour frapper l’homme du bar, elle préfère prévenir plutôt que guérir, comme le dit si bien l’expression. Cependant, sa réponse la rassure immédiatement. Elle hausse un sourcil sur la fin, mais s’abstient de commentaire. Ils savent tous les deux que le problème aurait pu être bien plus grave que la simple préparation du repas, pas besoin de remuer le couteau dans la plaie. « Je t’en prie, ce n’était pas grand-chose. Et t’inquiètes, ça ne m’a pas dérangé du tout. Puis quand tu as pas dormi depuis un moment, ça n’est pas quelques heures de plus ou de moins qui vont changer quelque chose. » Les gens s’étonnent toujours de la voir relativement en forme lorsqu’elle rentre de ses gardes, mais c’est juste qu’elle a fini par s’habituer à rester longtemps éveillée. Ce doit être de même pour Nathanaël d’ailleurs, ce qui ne doit pas l’aider en ce moment; parvenir à s’endormir seulement quand on tombe de sommeil c’est bien, mais quand on est habitué à combattre cette sensation, ça peut parfois être long, très long. Elle le suit jusqu’au salon et s’installe à table tandis qu’il sort des verres à vin du buffet. Elle ne sait absolument pas pourquoi elle lui parle de Lucy alors qu’elle le connait à peine, mais ça lui vient naturellement. Et ses paroles ne font que refléter le fond de sa pensée, parce qu’il est vrai qu’elle a bien du mal à supporter les intrusions de sa sœur dans sa vie en ce moment. « Lucy a quatre ans de moins que moi. Elle n’avait que quinze ans quand je suis partie de chez mon père, mais ça a été une évidence de l’emmener avec moi, on vit toujours ensemble depuis. » Elle rit doucement tandis qu’il lui assure qu’il la comprend car ils sont cinq dans sa fratrie. Elle essaie d’imaginer la chose durant quelques secondes et en conclut que les repas de famille doivent certainement être très rythmés chez les Bradbery. « Waouh, oui j’imagine que ça a pas dû être évident tous les jours. Il devait y avoir de l’ambiance quand vous viviez tous ensemble ! Vous vivez tous à New York aujourd’hui encore ? » Elle lui souhaite ensuite un bon appétit et coupe un morceau de poulet pour pouvoir gouter. « C’est vraiment super bon. Tu as l’habitude de cuisiner ? » Elle-même doit bien avouer que même si elle se débrouille, elle a plus tendance à opter pour des choses rapides à faire lorsqu’elle le peut.
 
© 2981 12289 0 - Lux & Timeless
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Mel&Nate ♦ Tu es comme une bouffée d’air frais, j’allais me noyer et tu m’as sauvée.   Sam 23 Juil - 18:05


❝Melody & Nathanaël

   ♡ Tu es comme une bouffée d’air frais, j’allais me noyer et tu m’as sauvée.


Nate écoute attentivement les mots de la jeune femme. Et fait un rapide calcul dans sa tête. "Lucy a quatre ans de moins que moi", Melody avait donc 19 ans quand elle est partie de chez son père, mais pourquoi a-t-elle amené sa soeur ? Elle devait encore être scolarisée ? Puis... Elle n'a pas évoqué sa mère... Le jeune chirurgien fait la moue tandis qu'elle enchaîne sur sa famille à lui. "Haha, je crois que tu as le mot juste, nos repas sont "mouvementés" mais malgré tout remplit d'amour à notre façon. Oui, nous vivons tous à New-York, enfin les enfants. Nos parents sont toujours dans notre maison d'enfance." Un sourire nostalgique apparaît alors sur son visage. Les choses étaient plus simple lorsqu'ils étaient enfants... Il commence aussi à manger et se sent soulagé lorsqu'elle complimente le repas. "Dès que je peux je cuisine, j'adore ça, mais beaucoup moins cette année... Je m'occupe plus de Tim et je ne cuisine pas trop pour moi tout seul... Enfin, c'est comme le vélo." Il sourit péniblement, il avait beaucoup plus de temps lorsqu'Eli était encore en vie. Elle pouvait jouer avec Tim lorsqu'il se mettait au fourneaux, aujourd'hui c'est plus compliqué...

Le repas se déroule plus ou moins en silence, il est clair que c'était vraiment bon. Manger fit beaucoup de bien à Nate. Il n'avait pas pris le temps de cuisiner depuis pas mal de temps, du moins, pas des plats comme celui-ci. Lorsqu'ils fissent leurs assiettes, il décide de se jeter à l'eau. "Pourquoi tu as amené ta sœur avec toi quand tu as déménagé ?" C'était un peu quitte ou double, il n'était pas légitime pour lui poser cette question mais il avait réellement envie de savoir...


made by MISS AMAZING.
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mel&Nate ♦ Tu es comme une bouffée d’air frais, j’allais me noyer et tu m’as sauvée.   
 

Mel&Nate ♦ Tu es comme une bouffée d’air frais, j’allais me noyer et tu m’as sauvée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» les bugnes comme chez le patissier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALAD DAYS :: chill on the hill :: Archives RP-