Les topsites

Une idée d'event ?
▻ Propose la ! ◅


vivre à New York des paillettes plein les yeux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les S.A.P.E. et les SKIV sont en sous-effectif !
Si tu peux, intéresse toi ces crews-là ! ce serait tip-top ! ♥️ ♥️ ♥️
(mais si non, on t'aime quand même)
➳ Olalala, ça manque de mâles par ici ! N'hésite pas à jouer un garçon !

Partagez | 
 

 This is the end [Adam Coleman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité




MessageSujet: This is the end [Adam Coleman]   Lun 21 Mar - 16:34
Adam G. Coleman

Yo ! Comme tu as pu lire, moi c'est Adam Gregory Coleman mais honnêtement, la plupart des gens m'appellent plutôt Adam. Je fête cette année mes 45 ans, je suis né le 12 mars 1971 à New York. Je suis d'origine française et américaine et de nationalité américaine et vis à New York depuis toujours, dans le quartier de Brooklyn. Ici je suis chômeur pour le moment, mais j'aime aussi chanter et jouer de la guitare, en revanche ne me demandez pas de cuisiner, je suis pas doué, et j'aime pas ça. C'est sans doute pour ça que mon crew c'est plutôt les Se7en ! On me distingue d'ailleurs par ma passion pour la musique, et ma tendance à m'enfermer sur moi-même.
Il paraît que je suis attentif, généreux, loyal mais aussi renfermé, dépendant, impulsif. Personne n'est parfait. D'ailleurs personne ne le sait mais J'ai passé 20 ans de ma vie en prison. Et pour aller un peu plus loin dans l'intimité on peut dire que je suis hétérosexuel et dans une situation compliquée.

『 Au bar, tu commandes quoi ? - Whisky
『 Pour sortir, tu vas où ? Club, concert, expo', tu reste chez toi.. ? - Au bar
『 Parmi tes potes, t'es plutôt populaire ou bien ? - Je n'ai pas d'amis...
『 Ton smiley préféré ? - kiki
『 La fashion-week, t'y vas ? - Non
『 Qu'est-ce qui t'angoisse le plus, le Queens ou Staten Island ? - Aucune idée, pourquoi ça m'angoisserait?
『 The Bronx, tu fréquente  ? - Pas spécialement
『 On dit quoi sur les habitants de l'Upper East Side  ? - Je me contente de les ignorer
『 Les New Yorkaises portent-elles des chouchous ? - J'en sais rien moi :o
『 Si tu vivais pas à New York, tu vivrais où ? - J'en sais rien, je ne connais que New York...






chapitre I : Je veux sauver des vies

Je suis né à New York, dans le Queens. Pourtant, je m'appelle Adam. Oui, prononcé à la française. C'est simplement parce que ma mère est française, et mon père américain. Je vais vous épargner les détails de leur rencontre lors d'un voyage. Tout ce qu'il faut savoir, c'est que c'était le coup de foudre. Ma mère a tout quitté pour mon père, et est venue vivre à New York. Elle tenait tout de même à ses origines, et était aussi chrétienne, très croyante. C'est pourquoi elle aimait l'idée que son fils s'appelle comme le premier homme créé par Dieu, avant que l'humain ne soit perverti. Oui, elle voulait que son enfant soit symbole de pureté et de sagesse. Mon père n'y voyait pas d'objection. Mais il souhaitait que le second prénom de son fils soit américain. Tant qu'à faire, il m'a donné son propre prénom. Et me voilà. Adam Gregory Coleman.

J'ai connu une enfance tranquille. J'étais fils unique, j'avais de bons résultats à l'école. J'avais quelques copains, mais pas trop. Ce que j'avais surtout, c'est des voisins géniaux. On était vraiment proches d'eux, mes parents étant leurs amis. Je les ai connu toute mon enfance. Les Wallace.

Mon père était musicien, et m'a très vite donné le goût de la musique. Dès mon plus jeune âge j'ai appris la guitare, et j'adorais chanter. J'étais inscrit à des cours de solfège et de chant. C'était là bas que je me sentais le mieux. Mais mon père me disait que je ne pouvais pas en faire mon métier, que je ne pourrais pas en vivre. Il me disait "Mon fils, tu dois te trouver un métier qui pourra te faire vivre, toi et ta famille." Mais moi je n'aimais que la musique je ne voyais que par elle! Jusqu'au jour où je regardais ce documentaire avec mon père. On voyait des cas extrêmes de maladies, et des médecins faire des opérations d'urgence, sauver des vies... Alors ce fut un déclic. J'ai tourné mon regard vers mon père, les yeux plein d'étoiles, et j'ai dit: "Papa, c'est ça que je veux faire. Je veux sauver des vies. Je veux être médecin."

Les Wallace ont eu un premier fils. Je m'entendais bien avec lui, j'allais souvent chez eux passer du temps avec lui, même si on avait 13 ans d'écart. Puis ils ont eu un second fils, Alec, et enfin une petite fille. Celui dont j'ai été le plus proche est Alec. On avait 15 ans d'écart, mais je le traitais comme mon petit frère. Etant fils unique, c'était génial de passer du temps chez les Wallace. Je faisais un peu parti de la famille. J'apprenais à Alec à jouer au foot américain, et à la guitare. J'adorais ce rôle de grand frère. Pour moi, les Wallace étaient ma seconde famille.

chapitre II : Descente en enfer

Mon adolescence? Je l'ai bien vécu. J'étais étudiant en médecine et j'avais mon petit cercle d'amis. On s'entendait vraiment bien, et je finis assez rapidement par sortir avec la fille de notre groupe. Mindy. On sortait souvent tous ensemble. Mais un jour, tout a foutu le camp. Ma vie entière a été réduite à néant. J'avais 25 ans, et j'étais loin de me douter que j'allais perdre tous mes proches. Que j'allais me perdre moi-même...

On était avec les copains, dans ce club qu'on avait l'habitude de fréquenter. Chacun d'entre nous était en couple désormais. Le groupe s'agrandissait, on s'entendait toujours aussi bien. Mais durant la soirée, on s'est tous un peu éparpillés. Moi j'étais avec Mindy, et on dansait un slow.

C'est là qu'un groupe de trois types a débarqué. Alors qu'on quittait la piste de danse main dans la main, Mindy et moi furent interceptés par eux. L'un commença à siffler ma copine, un autre à me bousculer d'un coup d'épaule violent.

"Hé!"

Je me suis alors adressé à celui qui venait de siffler Mindy dans un total manque de respect. J'étais hors de moi. Le regard sombre, j'étais proche de lui.

"Tu vas t'excuser tout de suite."

Ils se marraient, et Mindy m'attrapait le bras.

"Adam... Viens s't'euplais. Laisse tomber."

Je ne supportais pas ce genre de gars. J'essayais d'écouter les sages conseils de Mindy, mais alors, le même gars, plaqua sa main sur la fesse de ma copine avant d'attraper son bras pour la tirer vers lui. Cette fois c'était trop. Je le poussai violemment, et le gars s'étala par terre. Et il n'a pas du tout aimé. Il s'est relevé, et nous échangions des regards meurtriers. Alors on commence à se battre. Ses deux acolytes battent en retraite, ne voulant se mêler à ça. Mindy me supplie d'arrêter. Mais je ne l'entends plus. Je suis hors de moi. Je me prends des coups. Mais je finis par en donner. Beaucoup trop. Je ne me contrôle plus. Je me défoule sur ce type. Je le frappe au visage encore et encore, de plus en plus fort. J'entends à peine les hurlements de Mindy qui me supplie d'arrêter. Mais je finis par entendre le cri de terreur qu'elle pousse. Sous le choc, je me recule, j'arrête de frapper. Je regarde l'homme à terre, le visage couvert de sang. Il ne bouge plus. Il ne respire plus. La peur, la panique m'envahissent. Non... J'ai pas pu le... Non! Mindy est en pleur, les mains cachant son visage. Tout le monde me regarde. Je suis effrayé, je recule. Je ne voulais pas... Je... Je suis un monstre...

Les sirènes de la police se font entendre. Ils avaient été appelés quand la bagarre a commencé... Mais c'était trop tard... J'ai peur. J'ai peur de moi-même. Et j'ai peur d'aller en prison. Les flics entrent et constatent rapidement ce qu'il s'est passé. C'est la panique dans le club, et je me fais arrêter. Je regarde une dernière fois Mindy. Elle me regarde... Comme elle regarderait un monstre... Un meurtrier. Elle a peur de moi. C'était le début du cauchemar.



chapitre III : L'enfer

J'ai fini par atterrir en prison. J'étais coupable sur tous les points. Pas de légitime défense, rien. Rien pour m'innocenter. J'avais tué quelqu'un. Et je n'avais pas été obligé de le faire. Je n'arrivais pas à croire que tout ça était vrai. J'avais l'impression de vivre un cauchemar, et que j'allais bientôt me réveiller. Malheureusement je ne me suis jamais réveillé... J'ai passé 20 ans de ma vie en prison.

Je crois que j'aurais encore préféré la peine de mort. En prison, je suis vite devenu le bouc émissaire d'un groupe de trois quatre types qui aimaient jouer les caïds. D'abord ils ont commencé par quelques sales coups, en tant que bizutage pour mon arrivée. Du style me bousculer violemment à me faire tomber. Me faire renverser mon plateau repas me privant ainsi de nourriture. Ils me harcelaient. Au début je tentais de rester calme. Je ne voulais surtout pas recommencer un excès de violence. Mais ils ne s'arrêtaient pas. Alors un jour, j'ai riposté, et j'ai frappé le "chef de bande" en plein visage. Mais ça n'a fait qu'empirer les choses. Parce qu'il était vraiment, vraiment rancunier... Et ses acolytes le suivaient comme des toutous. Ca me mettait hors de moi, mais surtout ça me faisait peur. Ils se sont mis à trois sur moi à me frapper pour que je m'écrase. Peu importe où j'allais, ils étaient toujours quelque part à me surveiller. Je savais qu'ils ne s'arrêteraient pas là...

Je n'arrivais plus à dormir. Alors je passais mes nuits à faire de l'exercice, à me muscler. Je me préparais à me défendre. Mais ça a duré ainsi durant toute ma peine. Ils ne me laissaient aucun répit, profitant du moins prétexte pour m'humilier, ou me faire du mal. Il y avait bien des gardiens qui nous surveillaient mais honnêtement ils en avaient un peu rien à foutre. Quand ça se passait en public, ils se contentaient de gueuler. Mais il y a toujours des coins où on ne nous voient pas... Ils adoraient m'humilier en public, me faire m'agenouiller devant eux, ou me flanquer une raclée. Je n'arrivais plus à me défendre. Je n'étais plus rien. Plus les années passaient, moins je conservais mon amour propre. Je me dégoutais. Je n'avais qu'une envie, c'était de crever. Mais je n'avais rien pour me suicider... C'est pas faute d'avoir essayé...

Alors que je pensais qu'ils ne pouvaient pas me faire pire... Ils ont bien failli y parvenir. J'errais dans un couloir, cherchant à être seul pendant notre "récréation". J'étais censé être dans la cour avec tout le monde, mais j'avais réussi à filer. Je ne voulais pas encore les croiser... Mais ce fut pire. Car ces enfoirés m'avaient suivi. Me croyant seul dans ce couloir, je respirai un bon coup, et tentai de me détendre. Alors je commençai à chantonner. La musique m'avait toujours aidé à me sentir bien.

" ♪ I'll be good, I'll be good, and I'll love the world, like I should ♫ "

Je marche lentement, perdu dans ma chanson, quand soudain, j'entends une voix. Sa voix. Et ça me glace le dos.

" T'as une belle voix ma jolie. "

Je suis tétanisé. Je n'arrive plus à me défendre, ni à espérer quoi que ce soit. Je n'ai plus la force. Je me tourne vers eux, et tente de me montrer dissuasif.

" Qu'est ce que tu veux encore? "

Mon regard s'assombrit, mais évidemment, je ne lui fais pas peur du tout.

" Oh mais elle se rebelle la chanteuse! "


Ses acolytes se marrent. Il m'attrape par les bras et me plaque contre le mur. Il me retourne ensuite et je tente de me débattre mais ils sont plusieurs à me tenir. Je crois que je comprends ce qu'il veut faire et... Je suis comme paralysé par la peur. Je le sens attraper le haut de mon pantalon fermement pour me le retirer, et je tente de me débattre de toute mes forces, mais ils sont deux à me tenir contre le mur. J'ai tellement peur, je veux mourir... S'il vous plait faites que je meure...

Mais là... Un sauveur. Un gardien faisant la ronde.

" Qu'est ce que vous foutez?! "

Les types me lâchent. Je suis encore tremblant de peur.

" On fait un peu plus connaissance, depuis le temps qu'on se connait lui et moi. "

Son insolence me glace le sang. Le gardien l'engueule, et j'en profite pour me sauver et retourner à ma cellule, demandant à ce qu'on m'y enferme. Je ne veux plus jamais en sortir...

Mes parents ne m'ont jamais rendu visite en prison. Je comprenais qu'ils m'avaient rejeté, qu'à leurs yeux je n'existais plus... Et ça faisait sacrément mal. Mais je les comprenais, aussi. La seule personne à m'avoir rendu visite est Alec. Je n'aimais vraiment pas qu'il me voit ici, dans ce foutu habit orange, derrière une vitre. Mais d'un autre côté, ses visites me faisaient chaud au coeur, et me donnait la force de tenir le coup. Il m'a appris, au fil des années, que sa mère était morte dans un accident de voiture, puis sa soeur lors d'un vol de téléphone... Ca me mettait hors de moi, ça me détruisait encore un peu plus. Je ne le montrais pas devant Alec. J'ai toujours voulu le protéger, alors devant lui je me montrais fort, et compatissant. Mais dès que je me retrouvais seul dans ma cellule, je laissais mes nerfs exploser, et je frappais fort mon poing contre le mur. La vie est tellement... injuste...

Quelques mois avant que je puisse sortir de prison, il m'est arrivé quelque chose d'étrange qui m'a totalement fait paniquer. Un jour, je ne voyais presque plus rien. Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait et j'ai commencé à paniquer. Alors un garde m'a emmené à l'infirmerie de la prison. On m'a découvert une sclérose en plaque.

Cette fois j'étais au fond du gouffre. Je me demandais si j'allais payer encore longtemps les conséquences de mes actes. Dieu cherche-t-il tant à me punir? M'en veut-il d'avoir tenté de mettre fin à mes jours, en plus d'avoir tué mon prochain?


chapitre IV : Liberté?

Ca y est. J'étais libre. Libre de sortir. Je suis sorti de prison, totalement perdu. J'étais heureux de quitter cet endroit effroyable, mais retourner à la réalité me faisait presque autant peur que la prison. La lumière m'aveugle. Je n'ose pas retourner voir mes parents... J'ai tellement peur de voir ce qu'ils pensent de moi. Si peur qu'ils me rejettent... J'ai bien compris qu'ils ne voulaient plus de moi. Mais je n'ai nul part où aller. J'aurais pu aller retrouver Alec, lui demander de m'héberger. Mais je ne veux pas lui imposer ça. Il est devenu flic en plus. Je ne voudrais pas nuire à sa réputation. Je veux le protéger de tout, même si... S'il est grand, maintenant.

Alors j'ai commencé par aller dans un bar. Je voulais boire, me détruire la santé. Je n'avais pas un rond, aucun argent sur moi. Mais je n'y réfléchissais pas.

Alors j'y suis allé, et j'ai bu encore, et encore. J'avais besoin de m'oublier. Peu importe les conséquences. Mais quand le type du bar m'a réclamé de l'argent et que j'ai avoué que je n'en avais pas, il est devenu furax. Moi j'étais bourré, et totalement perdu. Qu'il me pète la gueule, qu'il me renvoie en prison. Je m'en fous. Je n'ai plus rien à perdre.

Mais alors une femme est arrivée, et a payé pour moi. Je n'ai pas vraiment compris pourquoi. Pas tout de suite en tout cas. Mais elle m'a vite entrainé dehors. Dans cette ruelle, elle a commencé à m'embrasser avec insistance. Avait-elle payé mes consommations pour m'acheter? Je ne suis plus à ça prêt... vendre mon corps... Et puis... Je suis qu'un homme après tout. Ca fait 20 ans que je n'ai pas pu toucher une femme... Alors, oui, je me suis laissé piéger. Elle m'a ramené chez elle. Depuis je vis là bas, n'ayant pas d'autre endroit où aller. On peut pas dire que ce soit le grand amour, loin de là. Elle se sert de moi pour le sexe, et pour avoir de la compagnie, et moi pendant ce temps, je suis logé et nourri... Et j'ai aussi le droit au sexe... C'est tout. Même si elle est souvent odieuse avec moi. Elle ne supporte pas ma maladie, elle me traite de tous les noms, mais quand je veux partir, elle fait tout pour me retenir, me crachant au visage que sans elle je n'aurais plus rien, que je me retrouverais à la rue. Et elle avait raison... Alors elle gagnait à chaque fois...

Voilà où j'en suis, passant le plus clair de mon temps à l'hôpital pour mon traitement...


What 'bout you

Yo² , moi c'est Carine mais sur le net on m'appelle plutôt Skaan. J'ai 24 ans ans et je suis graphiste. J'aime bien le tir à l'arc, les reptiles et pas trop les araignées. J'ai trouvé le forum grâce à Nirvana et Olivia, et je le trouve GE-NI-AL. Un dernier mot ? Je vous aime!.




Code:
[color=#cc0000]◤[/color] <av>Charles Esten</av> ≮ [url=http://salad-days.actifforum.com/u227]<ps>Adam G. Coleman</ps>[/url]

Scénario ? Si oui , de qui ? (pareil pour la banque de liens) [url=LIENDUSCENARIO]nom du créateur[/url]

ADMIN SAPE
avatar
India P. Boia

▼ Date d'inscription : 12/02/2016
▼ Messages : 241
▼ Avatar : teresa oman
▼ Crédits : balaclava



MessageSujet: Re: This is the end [Adam Coleman]   Lun 21 Mar - 18:18
Rebienvenue parmi nous!
Si tu as quoi que ce soit tu sais où nous trouver <3

♡............................................................ ♥


ART IS MORE VIOLENT THAN REALITY.
Le trépas vient tout guérir, mais ne bougeons d'où nous sommes. Plutôt souffrir que mourir, c'est la devise des hommes. Jean de La Fontaine
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité




MessageSujet: Re: This is the end [Adam Coleman]   Lun 21 Mar - 18:24
Merci India :)
ADMIN SBTRKT
avatar
Charlie Swanson

▼ Date d'inscription : 25/10/2015
▼ Messages : 663
▼ Avatar : zippy seven
▼ Crédits : flightless bird



MessageSujet: Re: This is the end [Adam Coleman]   Lun 21 Mar - 23:12


Tu es validé !!!


T'es un vieux mais le code pour le bottin n'est toujours pas bien remplit 109 wahh sacré histoire! je dois dire que t'as le chic pour nous ramener des mecs aux histoires folles, nous on adore! Alors re-bienvenue avec ce nouveau bonhomme qui promet de grandes choses, et surtout amuse toi 81 loove



Fé-li-ci-ta-tions ! Tu es officiellement une salade ! Maintenant que tu as terminé ta fiche, et que celle-ci est en règle, tu vas pouvoir participer à l'aventure bien comme il faut ! Après avoir vérifié que ton avatar était bien recensé dans le bottin, commence par poster ta fiche de liens ici afin de trouver pleins de liens, n'hésite pas à en demander aux autres ! Si tu veux tu peux même utiliser le modèle qui se trouve ici.

Ensuite, il t'es TRÈS FORTEMENT RECOMMANDÉ de faire ta demande de logement ainsi que ta demande de métier, tu peux d'ailleurs jeter un oeil aux métiers exercés par les membres sur ce topic. N'hésite pas, si besoin est, pour le métier de ton personnage par exemple, à demander la création d'un nouveau lieu.

Si tu veux RP, d'entrée de jeu, si tu te sens téméraire itout, tu peux trouver un partenaire de rp en cliquant sur le gâteau -> cake


Tu as dès maintenant 1 heure pour m'envoyer un MP avec le nom du QG du crew auquel tu appartiens ! Si tu le trouve, petit bonus

On compte sur toi pour pas révéler le QG aux autres membres, sinon c'est pas drôle




♡............................................................ ♥



hurricane
GOT ME SPINNING LIKE A BALLERINA, FEELING GANGSTA EVERY TIME I SEE YA, YOU'RE THE KING AND, BABY, I'M YOUR QUEEN OF DISASTER, DISASTER. ©️endlesslove.


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité




MessageSujet: Re: This is the end [Adam Coleman]   Lun 21 Mar - 23:15
Merci beaucoup! Rolala je crains, j'dois être trop vieux pour bien lire =DD j'ai édité j'espère que c'est bon coeur
ADMIN SBTRKT
avatar
Charlie Swanson

▼ Date d'inscription : 25/10/2015
▼ Messages : 663
▼ Avatar : zippy seven
▼ Crédits : flightless bird



MessageSujet: Re: This is the end [Adam Coleman]   Lun 21 Mar - 23:17
pas de soucis j'ai l'habitude lol je l'ai mit correctement dans le bottin mais merci quand même ^^

♡............................................................ ♥



hurricane
GOT ME SPINNING LIKE A BALLERINA, FEELING GANGSTA EVERY TIME I SEE YA, YOU'RE THE KING AND, BABY, I'M YOUR QUEEN OF DISASTER, DISASTER. ©️endlesslove.


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité




MessageSujet: Re: This is the end [Adam Coleman]   Mar 22 Mar - 9:07
T'es trop rapide <3

Rebienvenue poto ! hoho loove
avatar
Invité




MessageSujet: Re: This is the end [Adam Coleman]   Mar 22 Mar - 18:46
Merciii chou! <3
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: This is the end [Adam Coleman]   
 

This is the end [Adam Coleman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Shawn Adam Maxime Séregon [Vagabond]
» I'm PERFECT. [Adam Carter]
» Ewen Mac Adam
» Luke Adam L UFA 22 875000 0 D- C C D C- C- D C- C- C D C C- C- C
» Sky apprend q'Adam est en liberté surveillé chez victor.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALAD DAYS :: chill on the hill :: Archives fiches-