Les topsites

Une idée d'event ?
▻ Propose la ! ◅


vivre à New York des paillettes plein les yeux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les S.A.P.E. et les SKIV sont en sous-effectif !
Si tu peux, intéresse toi ces crews-là ! ce serait tip-top ! ♥️ ♥️ ♥️
(mais si non, on t'aime quand même)
➳ Olalala, ça manque de mâles par ici ! N'hésite pas à jouer un garçon !

Partagez | 
 

 [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
FONDATEUR STFU
avatar
Staz Y. Clark

▼ Date d'inscription : 06/01/2016
▼ Messages : 298
▼ Avatar : <3
▼ Crédits : LA CLEOPATRE



MessageSujet: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Dim 10 Jan - 0:19
amour dans le motu w/ fletcher
Peut-être trois mois qu'il troque ses jeans troués, retroussés, ses pulls de femme, ses vans tâchées et ses autres extravagances pour des derbies, un pantalon noir, une chemise, qu'importe la chemise, et un blazer noir, pour se rendre au travail. Ça lui allait pas si mal, en fait ça lui allait même bien, il le portait avec un naturel désinvolte qui rendait ses collègues finalement confiants, ce qui faisait qu'au fur et à mesure on lui avait permis de ne plus avoir les cheveux attachés à condition qu'ils soient parfaitement propres, on le trouvait un peu "underground" mais lorsqu'un client de la sphère fashion de New York avait lancé qu'il avait une dégaine de mannequin on avait alors tout de suite reconsidéré sa personne, lui laissant donc plus de libertés. Jouissant de celles-ci, ce jour là le Staz il s'est pointé les cheveux détachés, tout propres, il s'est même permis des boucles, faisant un doigt d'honneur à John qui plaisantait dessus -seul débile sportif UV-bronzé de l'équipe- même si il était au fond pas méchant; puis avait retroussé les manches de sa chemise et de son blazer avant de prendre "son" bar.  Il commençait un peu à se lasser de l'endroit, bien que les habitudes de certains clients le faisait marrer -intérieurement-, le plus drôle c'était ceux qui avaient clairement atterri à l'hôtel grâce à une offre généreuse, une vente privée ou un pseudo discount de dernière minute. Ces gens-là dénotaient carrément, mais c'était souvent ceux qu'il appréciait le plus, car ceux qui au moins étaient au courant, finalement, qu'ils n'étaient personne. Pas comme les vieilles blondes peroxydées puant l'Air de Panache qui parlaient comme des Madame De alors que leur vie lui donnait envie de se trancher la gorge à la petite cuillère (méthode de suicide sans nulle doute laborieuse, extrêmement lente et de ce fait ô combien douloureuse).
19h grand Staz baisse doucement la tête en souriant en coin avant de préparer le mojito de mademoiselle. Ça change, ici. Il peut prendre son temps pour préparer les boissons, car ici les gens ils ont leur temps, ils dégustent (à prêt de 17$ le cocktail y'a intérêt) et on attend de lui de la qualité, pas un cheveux dans le verre (on lui raserait probablement la tignasse de force), pas une goute sur le rebord, propre. Contrairement aux bars qu'il fréquente ou aux salles de concert où il faut un rush pas possible pour alimenter les zombies en besoin d'alcool pour twerker sur le son qui pètent les tympans des barmans et barmaids qui à force ont oubliés posséder une ouïe tellement celle-ci pouvait parfois être violée par les sons des clubs. Certains clubs. Cet Opium club par exemple. Plus jamais.

Monsieur demande un whisky ? Staz exécute. Café ? Oh mon mignon, j'arrive, quoi ce gin de merde t'es sérieux ? Ok big smile bb, je te sers ça.
Il profite d'aller chercher des verres propre pour bâiller, rédige mentalement sa lettre de démission quand une allure encore plus différente que celle des pique assiette apparaît. Elle est menue, elle a de grands yeux bruns, des yeux de mangas -quoi que pour cela ceux-ci devraient peut-être être violets ?- , une chevelure encore plus noire que la sienne -possible ?- ou celle de Mabel. Un carré parfait, une frange droite, ce teint de porcelaine, cette encre sur la peau, ce bijou au nez. Il la connaît, il ne la vue qu'une fois, mais qu'elle fois ! Sans trop juger, à son appartement il ne l'imaginait pas spécialement cliente -ni même friande- de ce genre d'endroits, il sourit légèrement -comme un con- quand il réalise qu'elle se dirige vers son bar (et si elle t'as pas vu trou duc' ? ).  
Il a l'impression d'entendre Vitamin C de CAN, il se prend pour un autre genre de Doc Sportello et elle un nouveau genre de Shasta. Mais c'est parce que c'est un grand gamin, un esthète, un fasciné des femmes, un monsieur je rêve dans ma vie de playmobile et tout s'enchaîne comme dans un film. Il ne se prend pas pour un dandy, il est loin d'en être un, ce genre de vision le saoule un peu (du coup L'homme qui aimait les femmes façon Truffaut trop peu pour lui), juste que la rencontre est trop abusée pour ne pas avoir quelque chose de romanesque. Et comme il y repense, comme il baisse les yeux pour vérifier.  Tu portes des chaussures. Dit-il alors simplement constatant la chose et hochant doucement la tête, un air malin légèrement innocent qui pouvait dire "bien joué !". Mais c'était pas du foutage de gueule. C'était de la taquinerie façon Staz quoi.

♡............................................................ ♥


J'ai constaté que même un silence de toi, pouvait pousser mon rire à mourir. Attends-moi, toi tu es la reine des sommets, l'orage sévit dans les plaines. Tu ne m'entends pas, je suis parasité malgré moi. Elle a su, simplement enfermer mon cœur dans son appartement. Avec ou sans toi, j'ai quelques problèmes.
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN SE7EN
avatar
Fletcher B. Thornton

▼ Date d'inscription : 09/01/2016
▼ Messages : 73
▼ Avatar : pixie.
▼ Crédits : tumblr.



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Dim 17 Jan - 21:12
hearts so pure in this broken place ;
staz&fletcher
Je fais l’inventaire des piercings quand Luke dépose sa main sur mon épaule pour attirer mon attention. Je sursaute au touché et me tourne brusquement, « douze, » je lance à voix haute pour ne pas me perdre dans mon compte, en retirant l’un de mes écouteurs. « On ferme dans une dizaine de minutes, t’as besoin qu’on te ramène? » demande mon patron slash collègue de travail slash papa de substitution. Je m’apprête à répondre que non, que je termine cette étagère et puis je prendrais le métro, quand Gigi, sa fiancée, répond à ma place: « Non, ce soir Fletcher va à l’hôtel! Sur Manhattan. Absolument pas sur notre chemin. » Traîtresse. Luke me lance un regard confus, que je fuis en fermant les yeux, parce que j’ai mentionné cette histoire pendant ma pause, il y a quelques jours de ça et seule Gigi était là pour l’entendre.

Les images sont encore vives dans ma tête. Mon rêve aussi. C’est la seconde fois que j’oublie de plonger la clé dans le seau d’eau depuis que je suis à New York. La première fois, c’est Archie qui m’a sauvé en aboyant à la mort et en me léchant les mollets pour que je me réveille.

C’est un rêve que je fais souvent.

Je ne fais que descendre des escaliers. Comme dans le voyage de Chihiro. Il y en a des tas, à perte de vue qui descendent et j’ai envie, j’ai besoin de savoir vers où et tout à coup, je suis à Brooklyn.

Il fait nuit, il fait froid, il n’y a plus d’escaliers, je suis pieds nus, en pyjama, et un garçon me retient par les épaules. Je suis sonnée, je me sens lourde et tout est inconfortable. Mon corps entier fourmille et pendant une poignée de secondes, comme après chaque réveil pour n’importe quel être humain, je perds mon identité. Pendant juste une poignée de secondes, je ne sais et ne reconnais rien, sauf cette chaleur familière sur mes épaules et le son de cette voix. C’est la première fois que je rencontre cette personne, il y a aucun doute, mais sa présence est familière, comme si je le connaissais d’autrefois. Comme si j’étais encore dans un rêve.

Je reprends mes esprits, je suis de nouveau Fletcher et il me raccompagne chez moi. On discute un peu, j’ai pas beaucoup marché durant mon sommeil, donc le trajet n’est pas long. Nous montons jusqu’à mon étage, le quatrième, et je lui montre le seau d’eau et la clé dans la porte, lui explique quelques trucs en essayant de contenir Archie qui se dandine comme un fou contre ma poitrine en léchant mon menton.

Il s’assure que ça va une dernière fois. Et quand je referme la porte derrière lui, je plonge la clé dans le seau.

En me couchant, je réalise qu’il m’a sauvé la vie.

Fin, j’aurais pu me faire écraser ou tomber dans un précipice, ou pire ou moins pire ; il aurait pu se passer quelque chose. Red Hook c’est tranquille, mais il y a pas d’endroit sur Terre où on est sans danger aucun (et ce genre de réalisation est vachement angoissante au passage) donc, j’lui dois quelque chose à ce type. Je l’ai remercié, mais peut-être pas assez, du moins…  

Je me réveille le matin pour aller bosser, et je croise le concierge qui me parle de ce gars étrange, aux cheveux longs qu’il a gentiment chassé de mon palier à l'aube. Donc: je l’ai remercié de m’avoir réveillé, de m’avoir raccompagné, mais je l’ai pas remercié d’avoir passé la nuit sur mon paillasson pour s’assurer que je ressortais pas.

Avery, The Empire Hotel, ça va aller? ces mots tournent dans ma tête alors que je roule en skate jusqu’à Pins and Needles. J’me revois en parler à Gigi. Y penser toute la journée, toute la semaine et me dégonfler tous les soirs, parce qu’il pleut, parce que j’ai laissé Archie seul toute la journée, parce que je suis trop fatiguée, parce que je dois faire des courses, parce que ci, parce que mi. Et entendre des remarques de ce genre, marmonnées par ma patronne slash collègue de travail slash seule maman que j’ai jamais eu, tous les matins depuis l’incident, bah… plus ça va, plus j’me dis qu’il serait temps.

Temps de quoi, me direz-vous. Temps de forcer le Destin, je suppose, parce que c’était très étrange et très court comme rencontre, mais j’oublierai jamais cette sensation de confort, cette sensation de familiarité quand j’étais entre le sommeil et l’éveil avec ses mains sur mes épaules. C’était irréel. Et ça m’a traversé, comme de l’électricité.

Et il faut que je le remercie.

Donc je me retrouve seule dans le petit salon de tatouage, à terminer un bout de mon inventaire, il est dix-huit heures dix-neuf quand j’en vois le bout et ma décision est prise quand j’éteins les lumières et ferme derrière moi. J’envoie un message à ma voisine pour lui demander si elle peut s’occuper d’Archie jusqu’à ce que je rentre avant de m’envoler vers Manhattan.

Je suis jamais rentrée dans l’Empire Hotel. J’ai jamais vraiment posé les pieds à Manhattan, faut dire. New York, c’est tellement grand, que les quartiers sont un peu comme des bébés villes. Avec sa population, ses cultures et habitudes différentes. Je trouve tout ce dont j’ai besoin à Brooklyn, donc concrètement, j’ai aucune réelle bonne raison de quitter MON quartier.

Je me sens un peu comme le cheveux sur la soupe quand je rentre dans le grand hall avec ma planche coincée entre mon dos et mon sac à dos. Je me recoiffe rapidement dans une surface lisse dans laquelle je vois mon reflet et tire sur mes manches pour cacher mes tatouages, sans grand succès. J’en ai de partout, donc si je tire sur cette partie du tissu, ils apparaissent à l’extrémité et puis même si je le voulais, je pourrais pas faire disparaitre ceux que j’ai sur le visage.

C’est pas quelque chose dont j’ai honte, d’habitude, au contraire. Mais dans ces circonstances, ici, au milieu de tout ce monde, c’est gênant. Je me demande comment Avery travaille ici. Si je me souviens bien, il est plus comme moi que comme eux. Pendant un instant, je réalise à quel point c’est absurde. Le fait que je sois là pour le retrouver. Si ça se trouve, il m’a raconté des conneries et il a jamais foutu les pieds ici non plus.

Je m’approche instinctivement du bar, parce que si il travaille réellement ici, alors le personnel saura mieux m’informer que la clientèle, que j’essaye d’éviter du regard du mieux que je peux d'ailleurs. On ne souffre pas de ce que l'on ignore. Et tant que je ne croise pas leur regard, je n’ai aucune idée de ce qu’ils pensent de moi.

« Tu portes des chaussures. » et c’est la décharge de nouveau. Je tourne le regard vers la voix et un sourire déforme directement mon visage quand je croise son regard avant de baisser les yeux vers mes creepers. Au mois elles m’aident à voir ce qui se passe par-dessus le comptoir et Avery, accessoirement. « Cool ton blazer, » je lance à mon tour en pointant ce dernier du bout du doigt. « Imparable pour se fondre dans la masse, » j’ajoute en esquissant un sourire, parce qu’il est exactement le garçon de mes souvenirs, avec les cheveux propres et plus de lumière. Je lève les yeux vers ces dernières, au plafond.

Cet endroit est immense et je devrais me sentir comme une souris, avec mon petit gabarit, mais j’peux pas m’empêcher de me sentir comme l’éléphant. C’est clairement pas mon monde et je fais tache sur le tableau.  

« Ça fait depuis l’autre soir que j’essaye de trouver le courage de venir et ce soir, j’étais à cours d’excuses, alors je me demandais si t’avais le temps d’aller boire un café quand t’as terminé? Dans un endroit où on est pas les odd men out, de préférence... ça existe ça, dans Manhattan? »
FICHE PAR DITA | EPICODE

♡............................................................ ♥


一期一会 / ichigoichie
— (idiom) A Japanese untranslatable four character idiom, ichigoichie is defined as a one in a life time opportunity. The term serves to remind people to treasure the moments and meetings with people in life, which will never be replicated.
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR STFU
avatar
Staz Y. Clark

▼ Date d'inscription : 06/01/2016
▼ Messages : 298
▼ Avatar : <3
▼ Crédits : LA CLEOPATRE



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Dim 17 Jan - 23:34
amour dans le motu w/ fletcher
Et quelles chaussures ! Son sourire ne s'efface pas de sa bouille, car il aime ça les creepers, comme les jelly shoes ou les dr martens. Il n'avait pas besoin de la voir porter l'une de ses paires de pompes favorites pour avoir une bonne opinion de la miss, mais ça ne faisait qu'accentuer la bonne impression qu'elle lui avait faite, malgré le trouble évident qu'elle supportait. Qui était-il pour juger des troubles d'autrui ? Personne. Au final il avait accueillit la nouvelle comme n'importe qu'elle autre. Elle était somnambule, il était insomniaque, elle se baladait dans la rue en dormant, il volait une caisse car il s'ennuyait. Non, sérieux, Staz il a rien noté de chelou chez la jeune femme, ou rien de chelou et dérangeant. Tout au contraire.
Il a un léger rire lorsque la brunette réplique sur le même ton que lui, et il recommence quand elle lui parle de se fondre dans la masse. N'est-ce pas ? ça lui fait drôle quelque part de la voir là, il s'attendait pas à ce qu'elle le cherche, ni même à ce qu'elle retienne les informations qu'il lui avait donné. Pourtant, il ne les avait pas données sans grand intérêt, il ne l'avait pas fait par pure politesse, à la vérité il s'était même parfois dit que c'était dommage qu'ils se soient pas rencontrés dans un contexte plus propice à la discussion, le déconnage, l'échange, le blabla et touticouinti. Ça l'avait pas fait chier le Staz de rester sur le pallier (bien qu'il était pas non plus habitué à se comporter comme un clébard), mais il avait eut un drôle de sentiment en se redressant le matin et en quittant l'appartement. Il se disait que sans doute ils ne se reverraient pas, mais ça rendait la rencontre d'autant plus amusante, finalement. Il se disait que ça ferait parti de l'un de ces instants vachement esthétiques qu'il retenait plus que d'autres et auxquels il se surprenait à repenser quand il écoutait un disque ou flânait devant la fenêtre. Ou dans n'importe quel autre moment en fait, c'est pas comme si il avait la tête sur Terre ce type. Enfin, pas toujours. La voix d'un cinquantenaire le sortit de son instant de silence à observer Fletcher -soûlard, sort de ton hôtel un peu- , la mauvaise foi. Staz serre brièvement les dents avant de hocher la tête en regardant le monsieur puis attraper un verre et une bouteille de whisky pour le servir. Dès que le monsieur, en fait un brave homme -calme toi Staz-, s'éloigne, il re-glisse du côté de Fletcher et arque un sourcil en souriant lorsqu'il l'écoute. Depuis l'autre soir. reprend-t-il simplement avant de sourire de manière plus communicative encore. On va voir ça écoute ! sur ces mots le loustic pose son torchon. En fait j'ai une idée. sans attendre de réponse particulière Staz se baisse et attrape une bouteille avant de faire un signe de tête à Fletcher pour qu'ils quittent le bar. Il n'y avait pas encore grand monde, alors pour le moment sa "disparition" passait quelque peu inaperçue. Pour quelques minutes ça passerait "crème", pour quelques autres minutes on penserait qu'il recharge quelque chose, ou que la relève a un problème, puis après viendraient les problèmes. Après toi. surjoue-t-il, comme pour se foutre de la gueule du lieu avant d'appuyer sur le bouton du dernier étage. Le toit, ça t'intéresse ? Arrivés à l'étage souhaité ils traversèrent un couloir avant d'ouvrir une double porte vitrée, une fois sur le toit, il referma la porte puis avança. L'hiver rendait les lieux inutilisés, ce qui était.. parfait ? Cool ta planche ! fit-il en tapotant dessus avant de lancer les bras en l'air pour s'étirer, tout en avançant sur le toit aménagé, où certains des sièges restants étaient couverts.

♡............................................................ ♥


J'ai constaté que même un silence de toi, pouvait pousser mon rire à mourir. Attends-moi, toi tu es la reine des sommets, l'orage sévit dans les plaines. Tu ne m'entends pas, je suis parasité malgré moi. Elle a su, simplement enfermer mon cœur dans son appartement. Avec ou sans toi, j'ai quelques problèmes.
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN SE7EN
avatar
Fletcher B. Thornton

▼ Date d'inscription : 09/01/2016
▼ Messages : 73
▼ Avatar : pixie.
▼ Crédits : tumblr.



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Dim 24 Jan - 18:14
hearts so pure in this broken place ;
staz&fletcher
Je pouffe de rire en regardant une dernière fois sa tenue avant de souffler sur ma frange pour la décoller de mes cils et baisser le regard. Son prénom tourne dans ma tête et je sais même pas pourquoi. Probablement parce que je l’ai trouvé. Du premier coup. Avec aisance. Il a suffit que je quitte ma zone de confort pour trouver ce que j’étais venue chercher. Et mon cerveau agit comme une espèce de GPS, maintenant. Avery, Avery, Avery, comme pour me rappeler qu’il est là et que je suis arrivée à destination. Un long moment s’écoule durant lequel, aucun de nous deux ne parle.

Il disparaît une poignée de seconde pour s’occuper d’un client et j’en profite pour regarder autour de moi, rapidement. Ici, c’est comme dans un songe étrange, à mi-chemin entre le rêve et le cauchemar. J’ai l’impression de baigner dans l’or, dans le luxe et de ne pas y avoir droit. « Depuis l'autre soir, » me répète Avery, soudainement et je tourne la tête pour le regarder, esquissant un sourire timide, avant de glisser mes cheveux derrière mon oreille. « On va voir ça écoute ! » je hausse les sourcils et avant de me sentir insatisfaite par cette réponse, il ajoute: « En fait j'ai une idée, » avant de s’emparer d’une bouteille et quitter son poste en me faisant signe de le suivre.

« Après toi, » je fais la révérence avant de pénétrer dans l’ascenseur et lie mes mains devant moi en me dandinant de droite à gauche, les yeux rivés sur les numéros qui changent. On monte. « Le toit, ça t'intéresse ? » dit-il avant même que j’ai le temps de poser la question. Je lève les yeux vers lui en faisant la moue. « Idéal. »

Je sursaute lorsque les portes s’ouvrent de nouveau, donnant sur un long couloir. Je le suis en regardant derrière nous brièvement et le suis dehors, sur le-dit toit et lorsque l’air frais se met à souffler dans ma nuque, mes membres se crispent directement. Je prends une longue inspiration avant de m’avancer à mon tour, regardant l’horizon, loin devant moi. « Cool ta planche ! » je m’esclaffe. « Cool quand t’as quatorze ans. Cliché quand t’en as dix de plus, » je lance en plissant le nez. « Mais merci. » Lorsqu’il finit de s’étirer, j’en profite pour m’emparer de la bouteille qu’il tient entre les doigts et lire son étiquette. « Mmmm, et merci d’avoir… pris une bouteille de mon genre de café préféré! » Je lève les yeux vers lui en défaisant le bouchon. « Tu risques d’avoir des problèmes, non? »
FICHE PAR DITA | EPICODE

♡............................................................ ♥


一期一会 / ichigoichie
— (idiom) A Japanese untranslatable four character idiom, ichigoichie is defined as a one in a life time opportunity. The term serves to remind people to treasure the moments and meetings with people in life, which will never be replicated.
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR STFU
avatar
Staz Y. Clark

▼ Date d'inscription : 06/01/2016
▼ Messages : 298
▼ Avatar : <3
▼ Crédits : LA CLEOPATRE



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Mer 2 Mar - 23:44
amour dans le motu w/ fletcher
Le tout s'enchaîne de manière plutôt naturelle, non pas qu'il soit un grand timide le Staz, seulement le toit, la bouteille volée, le travail, ce n'est pas non plus une routine. Rien d'extravagant, mais pas un numéro à sortir à la première jolie fille qui passe. Fletcher dégage quelque chose, un je ne sais quoi qui l'a poussé vers le haut. Il faut toujours avoir quatorze ans dans sa tête. qu'il répond le ton faussement grave tandis qu'un air d'imbécile s'installe sur son visage, conscient du cliché de sa réponse, mais grand partisan de celle-ci tout de même. De rien, du moment que ça ne te dérange pas de boire sans verre.. il charrie, à moitié sérieux, comme si la réponse de la brunette pouvait déterminer quel genre de fille elle allait être et à quelle échelle il allait commencer à l'estimer. Peut-être, mais j'allais démissionner de toute manière. Autant le faire avec chien, tu crois pas ?

♡............................................................ ♥


J'ai constaté que même un silence de toi, pouvait pousser mon rire à mourir. Attends-moi, toi tu es la reine des sommets, l'orage sévit dans les plaines. Tu ne m'entends pas, je suis parasité malgré moi. Elle a su, simplement enfermer mon cœur dans son appartement. Avec ou sans toi, j'ai quelques problèmes.
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN SE7EN
avatar
Fletcher B. Thornton

▼ Date d'inscription : 09/01/2016
▼ Messages : 73
▼ Avatar : pixie.
▼ Crédits : tumblr.



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Jeu 3 Mar - 15:48
hearts so pure in this broken place ;
staz&fletcher
« Il faut toujours avoir quatorze ans dans sa tête, » dit-il alors que je porte le goulot à mes lèvres pour prendre une gorgée. Je hausse les sourcils à l’entente de sa remarque et grimace en sentant le liquide brûler ma gorge. Petit nature. « De rien, du moment que ça ne te dérange pas de boire sans verre, » me répond-t-il ensuite et je prends une nouvelle longue lampée qui passe comme une lettre à la poste, désormais habituée au goût, à la sensation. « Si on a tous les deux quatorze et qu’on boit tous les deux à la même bouteille, alors ça veut dire qu’on s’embrasse sur la bouche indirectement? » je questionne malicieusement en lui tendant la bouteille.

« Peut-être, mais j'allais démissionner de toute manière. Autant le faire avec chien, tu crois pas ? » je hausse les épaules avant de m’installer sur un siège pour rapidement me détacher de mon sac qui commence à peser sur mes épaules. Il est trop spécial pour perdre son temps à servir des cocktails à des gens riches, de toute façon. « Qu’est-ce que tu fais à côté? Des trucs que t’aimes? »
FICHE PAR DITA | EPICODE

♡............................................................ ♥


一期一会 / ichigoichie
— (idiom) A Japanese untranslatable four character idiom, ichigoichie is defined as a one in a life time opportunity. The term serves to remind people to treasure the moments and meetings with people in life, which will never be replicated.
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR STFU
avatar
Staz Y. Clark

▼ Date d'inscription : 06/01/2016
▼ Messages : 298
▼ Avatar : <3
▼ Crédits : LA CLEOPATRE



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Mer 4 Mai - 0:13
amour dans le motu w/ fletcher
Il l'a piqué à la volée, pour voir, et finalement ce qu'elle lui renvoi est comme au dessus de ses espérances. C'est niais et simple, évident, un peu naïf, un peu taquin. C'est très bien en somme. Son regard glisse vers la brunette avec malice et il rit spontanément le Staz. J'crois que c'est tout à fait ça oui. l'idée de quelque chose de plus direct lui traverse l'esprit mais le grand faux-brun détourne le regard puis s'installe sur un siège quasiment en même temps que la jeune femme. On peut dire ça ouai, principalement de la musique mais je prend tout les jobs qui passent, en fait. Du moment que je gagne de la thune je fais ce que tu veux, et comme je suis présentement au chômage je peux même être le commit aux poubelles de ton salon de tatouage si il faut.  Il dit un peu de la merde, mais c'est comme ça qu'on sympathise, non ? On lance de la merde au hasard et si ça se passe bien on gagne un-e ami-e.

♡............................................................ ♥


J'ai constaté que même un silence de toi, pouvait pousser mon rire à mourir. Attends-moi, toi tu es la reine des sommets, l'orage sévit dans les plaines. Tu ne m'entends pas, je suis parasité malgré moi. Elle a su, simplement enfermer mon cœur dans son appartement. Avec ou sans toi, j'ai quelques problèmes.
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN SE7EN
avatar
Fletcher B. Thornton

▼ Date d'inscription : 09/01/2016
▼ Messages : 73
▼ Avatar : pixie.
▼ Crédits : tumblr.



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Ven 6 Mai - 17:24
hearts so pure in this broken place ;
staz&fletcher
Nos regards se croisent, il rit et quelque chose explose dans ma poitrine, comme un feu d'artifice. Ça faisait un moment que j'avais pas ressenti ça et c'est aussi alarmant que ce que c'est agréable. « J'crois que c'est tout à fait ça oui, » répond-t-il avant d'appuyer le goulot contre ses lèvres et je détourne le regard en soupirant de contentement un léger sourire pendu aux lèvres. J'arrive pas à me rappeler de la dernière fois où j'ai flirté avec quelqu'un. Mon expérience en la matière est flagrante, il y a vraiment qu'une novice pour parler de bisou indirect, mais ça rentre quand même dans la catégorie de la drague. Et le fait qu'il soit réceptif malgré le niveau, c'est agréable. En plus des sensations qu'il fait naître dans mon ventre.

« On peut dire ça ouai, principalement de la musique mais je prend tout les jobs qui passent, en fait, » répond-t-il à mes autres questions alors que je croise mes doigts pour déposer mes paumes contre l'un de mes genoux. Je tourne la tête pour le regarder de nouveau « Du moment que je gagne de la thune je fais ce que tu veux, et comme je suis présentement au chômage je peux même être le commit aux poubelles de ton salon de tatouage si il faut. » Je m'esclaffe avant de secouer la tête. « T'es multifonction, comme un couteau suisse. Tu joues de quel instrument? Pourquoi pas faire un métier de ta passion? » je demande en espérant que mes questions ne l'oppressent pas. On fait connaissance, donc je suppose qu'il sait comme moi que ça fait parti du processus mais je voudrais pas paraître envahissante.

Il y a quelques temps de ça, il me sauvait la vie et dormait sur le pas de ma porte et aujourd'hui, maintenant que j'ai réussi à le retrouver, j'ai envie de savoir tout ce qu'il y a à savoir sur lui. Avery. « En tout cas si t'es vraiment motivé à sortir nos poubelles, je peux faire remonter ton CV, » je déclare avec un sourire narquois, faisant doucement cogner la semelle de ma creeper à la sienne avant de simplement la laisser là.
FICHE PAR DITA | EPICODE

♡............................................................ ♥


一期一会 / ichigoichie
— (idiom) A Japanese untranslatable four character idiom, ichigoichie is defined as a one in a life time opportunity. The term serves to remind people to treasure the moments and meetings with people in life, which will never be replicated.
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR STFU
avatar
Staz Y. Clark

▼ Date d'inscription : 06/01/2016
▼ Messages : 298
▼ Avatar : <3
▼ Crédits : LA CLEOPATRE



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Dim 8 Mai - 15:10
amour dans le motu w/ fletcher
Tout se fait naturellement, peut-être presque beaucoup trop naturellement, mais après une rencontre pareille Staz ne se questionne pas particulièrement. Il vit l'instant présent et prend plaisir, rien ne le dérange, il se sent un peu adolescent, sur un toit, il a planté tout le monde pour flirter avec une drôle de fille. A croire qu'il a à nouveau quinze ans. Ha non, elle a dit quatorze ans, ils auront quatorze ans ce soir donc. S'extasie-t-on d'un rire à presque trente ans comme à tout juste quatorze ? Staz parierait ce soir que oui, que le rire de Fletcher, ses grands yeux noirs qui s'illuminent et son petit nez qui se fronce sont même encore plus admirables maintenant, en faux adolescent, qu'avant. Car avant, quand on est qu'un garçon insolent un peu idiot un peu pédant on ne remarque pas encore tout les détails. Il a toujours eut une passion des détails, pour les choses comme pour les gens, pour les filles qui trouvent grâce à ses yeux encore plus. Aurait-il remarqué ces petites choses qui font de Flea ce qu'elle semble être ce soir si ils avaient vraiment quatorze ans ?
Tu te donne une migraine Staz.
De la batterie et de la basse, essentiellement. Je sais pas trop, si je joue et que ça marche c'est cool, j'y réfléchirais sérieusement je pense, mais je n'ai pas envie d'en faire quelque chose de formel, d'avoir des obligations, des attentes. Je crois que je n'ai pas envie d'avoir des responsabilités fixes. Je veux pouvoir faire ce que je veux quand je le veux et arrêter de le faire quand je n'ai pas envie de le faire. Avoir un métier c'est pas pour moi. Peut-être que ça paraît un peu prétentieux dit ainsi. Comme si tout le monde était idiot à travailler de manière fixe alors que l'on pourrait simplement picorer ci et là ce que l'on veut quand on le veut où on le veut. Être libre, trololo.
L'air plus sage d'un seul coup, voir plus sérieux, Avery fixe un moment la jeune femme avant de lâcher un léger sourire sonore, baissant doucement les yeux sur ses jambes et leurs pieds. L'un de ses sourcils se fronce drôlement, légèrement, il ne sait pas trop pourquoi, quelque chose le rend bizarre. Agréablement. Effroyablement aussi. Il y a beaucoup trop d'alchimie.
Staz secoue la tête en se redressant un peu avant de répondre : Plus sérieusement, tu es seule dans ta boutique ? ça se passe comment ? J'ai jamais bossé dans un salon de tatouage, et il ne faut jamais dire jamais. Il sait pas non plus dans quoi il se lance mais il se lance.

♡............................................................ ♥


J'ai constaté que même un silence de toi, pouvait pousser mon rire à mourir. Attends-moi, toi tu es la reine des sommets, l'orage sévit dans les plaines. Tu ne m'entends pas, je suis parasité malgré moi. Elle a su, simplement enfermer mon cœur dans son appartement. Avec ou sans toi, j'ai quelques problèmes.
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN SE7EN
avatar
Fletcher B. Thornton

▼ Date d'inscription : 09/01/2016
▼ Messages : 73
▼ Avatar : pixie.
▼ Crédits : tumblr.



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Dim 29 Mai - 22:23
hearts so pure in this broken place ;
staz&fletcher
Sa réponse fait se redresser les poils dans ma nuque. Soudainement, c'était comme si je tenais une liste entre mes mains, noircie de critères que je choisis même pas et je les coche, un à un. Avery fait un sans faute et à chaque fois que des mots sortent de sa bouche, c'est comme si je les attendais depuis longtemps sans le savoir. La sensation de nouveauté, la sensation de surprise et de déjà vu s'entremêlent.

Il est surprenant. Ses convictions devraient me rebuter, parce qu'on est tous conditionnés pour penser que la vie c'est grandir, aller à l'école pour apprendre un métier et l'exercer toute sa vie, ou avoir un talent dans quelque chose et le manier pour en faire son gagne pain. L'instabilité ça fait peur, et peut-être que pour d'autres, il envoie ce genre de vibe, mais c'est pas ce que je ressens, moi. Ça devrait me rebuter, mais c'est pas le cas. J'trouve ça infiniment cool. La routine, c'est pour les gens banals, après tout.

"On est trois," je réponds en posant mes coudes sur mes cuisses pour appuyer mon menton dans les paumes de mes mains. "Luke, Gigi et moi. Luke pose les piercings, Gigi et moi, on tatoue. Je me suis installée ici parce qu'ils ont bien voulus m'intégrer à leur équipe pour une durée indéterminée. Je vivais en Alaska avant. T'as toujours vécu à New York, toi? J'suis complètement paumée, ici, parfois," je souffle en tournant la tête pour regarder l'horizon et les multiples bâtiments et rues qui s'étendent sous nos yeux.
FICHE PAR DITA | EPICODE

♡............................................................ ♥


一期一会 / ichigoichie
— (idiom) A Japanese untranslatable four character idiom, ichigoichie is defined as a one in a life time opportunity. The term serves to remind people to treasure the moments and meetings with people in life, which will never be replicated.
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR STFU
avatar
Staz Y. Clark

▼ Date d'inscription : 06/01/2016
▼ Messages : 298
▼ Avatar : <3
▼ Crédits : LA CLEOPATRE



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Jeu 2 Juin - 11:38
amour dans le motu w/ fletcher
Il sourit amusé. L'Alaska. Rien de moqueur, tout ce qu'il y a de plus bienveillant. Il l'observe lorsqu'elle tourne la tête, et imagine la menue poupée gothique dans un univers tout de blanc vêtu, contrastant avec son allure. Ce serait sûrement très beau, photographié en noir et blanc l'allure serait singulière. Il y connait rien à l'Alaska le Staz, mais ça tranche clairement avec New York de ce qu'il en sait. Alors il sourit doucement à sa remarque. Je viens de Californie, de Los Angeles plus précisément. Il se marre un peu quand il dit ça, va savoir pourquoi, et baisse ses yeux sur leurs chaussures respectives avant de se lever d'un bond. Tu quitteras pas New York tant que tu connaîtras pas la ville comme ta poche. Il lance ça comme un ordre, et en même temps comme une question, tout en ayant une brève intonation de constatation. En bref, on sait pas trop ce qu'il veut dire, si il laisse le choix, questionne ou constate, c'est une ambiguïté dans laquelle il excelle. Tu veux faire quoi, piquer une tête , rentrer chez toi ? Apprendre New York ? Demande-t-il à Fletcher l'air on ne peut plus sérieux avant d'attraper la bouteille et boire une bonne gorgée.

♡............................................................ ♥


J'ai constaté que même un silence de toi, pouvait pousser mon rire à mourir. Attends-moi, toi tu es la reine des sommets, l'orage sévit dans les plaines. Tu ne m'entends pas, je suis parasité malgré moi. Elle a su, simplement enfermer mon cœur dans son appartement. Avec ou sans toi, j'ai quelques problèmes.
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN SE7EN
avatar
Fletcher B. Thornton

▼ Date d'inscription : 09/01/2016
▼ Messages : 73
▼ Avatar : pixie.
▼ Crédits : tumblr.



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Dim 5 Juin - 19:07
hearts so pure in this broken place ;
staz&fletcher
Lorsque le mot dépasse la barrière de ses lèvres, le décor sous mes yeux change. L'Alaska. Les bâtiments deviennent des montagnes. Le soleil est toujours là, omniprésent, il n'y a pas de nuit, il ne se couche jamais. La chaleur ambiante se métamorphose en froid. Froid auquel je suis habitué après y avoir vécu tant d'années. C'est tout ce que je connais, je le ressens toujours, même si j'essaye de réduire ce genre de chose au simple statut de lointain souvenir d'enfance.  

Je tourne la tête pour regarder Avery de nouveau et cette douce chaleur, celle qui remplace la glace et cette sensation d'engourdissement perpétuelle, je réapprends à la connaître, lentement. J'me sens stupide quand la question, tu crois au coup de foudre?, me traverse la tête. Je frissonne sous l'inconfort quand je réalise que je l'entends avec la voix de Elias.

Je ris à mon tour en l'entendant dire qu'il vient de Los Angeles. C'est drôle, j'aurais jamais imaginé qu'il soit de là-bas. Ce qui me fait le plus rire, c'est qu'il représente réellement cette idée de chaud, qui contraste avec moi et le froid. La Californie... L'Alaska. "Opposites always attract, comme dirait l'autre."

"Tu quitteras pas New York tant que tu connaîtras pas la ville comme ta poche," dit-il et sur le coup, je sais pas trop comment le prendre, comment l’interpréter. Mon estomac est traversé d'une sensation étrange, qui tire vers l'agréable et je peux pas m'empêcher d'esquisser un sourire. Je le regarde sans un bruit, attendant de voir si il attend une réponse de ma part ou si il enchaîne avec autre chose.

"Tu veux faire quoi, piquer une tête, rentrer chez toi ? Apprendre New York ?" Je me lève à mon tour en soupirant lourdement. Il est hors de question que je rentre à la maison, maintenant que je suis là. Archie est entre de bonnes mains, personne ne m'attend nulle part et j'ai envie d'être nulle part ailleurs. "Apprends moi New York, California Boy," je déclare narquoisement en tournant les talons pour retourner vers l'ascenseur.

Je regarde par-dessus mon épaule et tends finalement la main en sa direction, l'invitant à me suivre.
FICHE PAR DITA | EPICODE

♡............................................................ ♥


一期一会 / ichigoichie
— (idiom) A Japanese untranslatable four character idiom, ichigoichie is defined as a one in a life time opportunity. The term serves to remind people to treasure the moments and meetings with people in life, which will never be replicated.
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR STFU
avatar
Staz Y. Clark

▼ Date d'inscription : 06/01/2016
▼ Messages : 298
▼ Avatar : <3
▼ Crédits : LA CLEOPATRE



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Lun 6 Juin - 13:21
amour dans le motu w/ fletcher
Il plisse les yeux quand elle parle des attirances des opposés. Sans rien dire d'abord, souriant ensuite. Le feeling est réciproque, c'est évident maintenant, ou du moins c'est presque écrit noir sur blanc. Subtilement, ou pas, à croire qu'ils jouent les adolescents volontairement. L'espace d'un instant, il souhaite qu'elle réponde vouloir rentrer chez elle. Pas de faux espoirs, pas d'histoire, pas de questions, juste de bons et brefs moments à passer ensemble sans jamais s'engager. Apprendre à se connaître du petit doigt sans jamais tendre le bras histoire de ne pas trop se mouiller, ou se brûler, à voir. Alors un drôle de frisson le parcours quand elle demande à ce qu'il lui apprenne New York, il fronce légèrement les sourcils, comme si se présentait à lui un choix cornélien. Staz regarde la brunette lui tourner dos et hausse les sourcils quand elle se tourne finalement vers lui en lui tendant la main. Hm. Ok. Secouant rapidement la tête il attrape la main de Fletcher, se sentant presque gêné sur l'instant où leur peau entrent en contact, avant de prendre l'ascenseur.
A peine celui-ci s'ouvre sur le rez-de-chaussée qu'une nana vient vers eux : Staz ! Tu vas te faire déboîter, le bar est resté sans personne sérieux t'abuse ! C'pas grave, je reviendrais pas pas, dis que j'ai la grippe. Il affiche un sourire de gamin tout fier avant d'accélérer le pas pour quitter les lieux sans faire cas de qui que ce soit. Une fois dehors, il tapote la planche de skate de Fletcher. Faudrait faire une ballade, toi en skate, moi en rollers, je peux aller les chercher ? C'est Brooklyn, tu connais déjà, mais il faut un début à tout.

♡............................................................ ♥


J'ai constaté que même un silence de toi, pouvait pousser mon rire à mourir. Attends-moi, toi tu es la reine des sommets, l'orage sévit dans les plaines. Tu ne m'entends pas, je suis parasité malgré moi. Elle a su, simplement enfermer mon cœur dans son appartement. Avec ou sans toi, j'ai quelques problèmes.
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN SE7EN
avatar
Fletcher B. Thornton

▼ Date d'inscription : 09/01/2016
▼ Messages : 73
▼ Avatar : pixie.
▼ Crédits : tumblr.



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Sam 25 Juin - 14:10
hearts so pure in this broken place ;
staz&fletcher
Je sursaute alors que nous attendons proche de l'ascenseur et que ce dernier s'ouvre sur ce qui semble être une collègue de travail. Je détache ma main de celle d'Avery, comme si j'avais été prise la main dans le bocal à biscuits. Son ton est grave, elle lui dit qu'il abuse et en face, il lui répond avec désinvolture qu'il s'en va. Je reste très silencieuse, le suis jusqu'à l'extérieur et c'est maintenant que ça se passe, que les choses sérieuses commencent. L'atmosphère n'est plus la même que sur le toit. On part à l'aventure.

Le toc toc toc sur mon skate me sort de mes rêveries. "Faudrait faire une ballade, toi en skate, moi en rollers, je peux aller les chercher ? C'est Brooklyn, tu connais déjà, mais il faut un début à tout." Je hausse les sourcils et attrapant les bords de ma planche par-dessus mes épaules, me retrouvant dans une position plutôt étrange. "Tu rigoles? Bien sûr qu'on va les chercher! Si t'es réellement sur le point de me faire une visite guidée de la grosse pomme, j'veux bien qu'on soit jeunes et pleins d'ambitions, tout faire à pied, ça... use les souliers. Pour la rime. C'est de quel côté le plus court pour aller à Brooklyn? Tribord? Bâbord?" je demande en pointant la droite, puis la gauche, les yeux levés vers Avery, impatiente de quitter le devant de l'Empire Hotel.
FICHE PAR DITA | EPICODE

♡............................................................ ♥


一期一会 / ichigoichie
— (idiom) A Japanese untranslatable four character idiom, ichigoichie is defined as a one in a life time opportunity. The term serves to remind people to treasure the moments and meetings with people in life, which will never be replicated.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bruits du trottoir

▼ Date d'inscription : 24/09/2015
▼ Messages : 110
▼ Avatar : danger
▼ Crédits : nothern light



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Mar 5 Juil - 22:54

Vous avez un nouveau message !


Vos téléphones bipent à l'unisson, les Bruits du Trottoir ont une information pour vous !

"J'ai été ravie ce mois-ci de recevoir de nombreux messages concernant les états de santé des habitants. Si ça vous intéresse on m'a parlé d'une herpès vaginale pour @Fletcher B. Thornton.. Pas très classe pour un si joli minois.

Toujours opé pour une visite au pays des virus de la pas si sage Fletcher, Staz ? "

 

 
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR STFU
avatar
Staz Y. Clark

▼ Date d'inscription : 06/01/2016
▼ Messages : 298
▼ Avatar : <3
▼ Crédits : LA CLEOPATRE



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Dim 10 Juil - 2:14
amour dans le motu w/ fletcher
Il se marre. Flea et son humour pas drôle, ça le fait rire quand même; Il sait pas si c'est cheaté car elle est assez mignonne pour lui plaire, autant physiquement que dans sa manière d'être et de faire. Vient-il de démissionner pour ses beaux yeux ? Oui et non. Tout les chemins mènent à Rome ! fait-il d'un ton théâtral avant de tirer l'une des bretelles du sac de la brunette pour la diriger vers la droite avec lui quand au bout de quelques minutes leurs téléphones sonnent. Ha attend, c'est sûrement mon chéri dit-il cette fois avec un ton de grande folle exacerbé (évoquer son bro' @Holden C. Reeves le rendait toujours joie) quand finalement l'expéditeur lui fait froncer les sourcils.. puis les hausser. Gymnastique du sourcil by BDT. Staz se râcle la gorge en lisant le sms avant de lever les yeux vers la somnambule un léger sourire en coin. "Une visite au pays des virus" , j'étais invité ? lance le loustic à Flea, menant pour la première fois leurs "taquineries" sur le ton de la suggestion. 

♡............................................................ ♥


J'ai constaté que même un silence de toi, pouvait pousser mon rire à mourir. Attends-moi, toi tu es la reine des sommets, l'orage sévit dans les plaines. Tu ne m'entends pas, je suis parasité malgré moi. Elle a su, simplement enfermer mon cœur dans son appartement. Avec ou sans toi, j'ai quelques problèmes.
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN SE7EN
avatar
Fletcher B. Thornton

▼ Date d'inscription : 09/01/2016
▼ Messages : 73
▼ Avatar : pixie.
▼ Crédits : tumblr.



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Dim 10 Juil - 19:19
hearts so pure in this broken place ;
staz&fletcher
"Tout les chemins mènent à Rome !" fait-il gravement, m'arrachant un rire. Je hoche la tête et le laisse m'entraîner en me tirant par la bretelle de mon sac. Au final, Brooklyn et Rome sont à tribord.

Et alors que nous commençons à nous éloigner de l'Empire, nos téléphones se mettent à sonner à l'unisson. "Ha attend, c'est sûrement mon chéri" lance-t-il en sortant son portable et j'esquisse un sourire en en faisant de même, sauf que j'ai la sensation que le fait que nos portables sonnent en même temps n'est pas un hasard. "Tu crois qu'il m'a envoyé un message aussi?" je demande, les yeux rivés sur mon écran, alors que je le déverrouille.

L'expression sur mon visage passe de la curiosité à la surprise. Lorsque je lève les yeux vers Avery qui se racle la gorge, un sourire narquois étire ses lèvres. J'avais déjà entendu parler des BDT, mais jamais j'aurais pensé être mentionnée dans l'un de leurs posts un jour. "Une visite au pays des virus", j'étais invité ? fait-il et je m'esclaffe. "Oh, alors tu es Staz? C'est ton snazzy nickname?" je demande, smug. "C'est dingue, j'apprends des trucs sur moi que je savais même pas... sur mon propre vagin...!" je marmonne en rangeant mon portable avant de hausser les épaules, résignée.

Je le fixe pendant de longues secondes en tentant de garder mon sérieux. "T'es probablement pas invité au pays des virus, puisque, um. Ce pays... il existe pas. Mais il est possible que... tu sois invité ailleurs, un jour... une fois. Peut-être," je réponds finalement à son interrogation, peu sûre de moi et du fait que ce soit distingué. Mais en fin de compte, pfff, peu importe. J'suis juste moi-même. J'ai juste envie "d'inviter" Avery. Staz? Avery.
FICHE PAR DITA | EPICODE

♡............................................................ ♥


一期一会 / ichigoichie
— (idiom) A Japanese untranslatable four character idiom, ichigoichie is defined as a one in a life time opportunity. The term serves to remind people to treasure the moments and meetings with people in life, which will never be replicated.
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR STFU
avatar
Staz Y. Clark

▼ Date d'inscription : 06/01/2016
▼ Messages : 298
▼ Avatar : <3
▼ Crédits : LA CLEOPATRE



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Lun 11 Juil - 0:21
amour dans le motu w/ fletcher
J'espère pas, sinon je vais devoir en tuer un des deux. réplique Staz, les yeux rivés sur son téléphone avant de réagir à ce qu'il vient de lire sans trop comprendre. Comment ça marche ces choses la ? Ya une nana (un mec ?) qui observe toute la population de NY et balance de la merde ? Ou des gens envoient des choses sur les uns les autres et ça donne ça ? Qui pourrait lancer ça ? Un ex à Fletcher ? (presque ), Staz regarde un peu autour de lui avant de rire face à la réaction de cette dernière. Pourquoi ? Je t'ai dis Avery ? C'est de la connerie. réplique du tac-au-tac l’énergumène avant de se remettre à marcher, pour s'arrêter à nouveau. Peut-être ? Seulement peut-être ? Seulement une fois ? Le grand brun se rapproche de miss tatouée et penche la tête : je fais quoi avec un "une fois, peut-être"  ? il la détaille de haut en bas avant de pousser un soupir. Il n'avait pas eut ce genre de pensée aussi concrètement, mais la réaction de Fletcher le poussait involontairement à avouer ce qu'il acceptait de manière innocente.. et qui l'était moins que ce qu'il pensait. Sans rien dire il se détourne, direction le métro : tu as un ex jaloux ?

♡............................................................ ♥


J'ai constaté que même un silence de toi, pouvait pousser mon rire à mourir. Attends-moi, toi tu es la reine des sommets, l'orage sévit dans les plaines. Tu ne m'entends pas, je suis parasité malgré moi. Elle a su, simplement enfermer mon cœur dans son appartement. Avec ou sans toi, j'ai quelques problèmes.
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN SE7EN
avatar
Fletcher B. Thornton

▼ Date d'inscription : 09/01/2016
▼ Messages : 73
▼ Avatar : pixie.
▼ Crédits : tumblr.



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Lun 11 Juil - 14:06
hearts so pure in this broken place ;
staz&fletcher
Le brun corbeau s’esclaffe. "Pourquoi ? Je t'ai dis Avery ? C'est de la connerie." Je hoche la tête en lui emboîtant le pas alors que nous nous remettons à marcher. "Tu m’as dit Avery. Tu ressembles à un Staz," je lance en remuant ma paume dans l’air pour désigner sa silhouette toute entière, "mais je sens qu’il y a un Avery à l’intérieur et comme c’est là que c’est important, je vais continuer de t’appeler Avery, Staz."

Il se stoppe brusquement à l’entente de mes mots suivants et je manque de lui rentrer dedans, sur le coup. Je lève les yeux vers lui, curieusement. "Peut-être ? Seulement peut-être ? Seulement une fois ?" lance-t-il en se rapprochant dangereusement de moi, inclinant légèrement sa tête et peut-être que si j’avais le cran, je l’embrasserais en guise de réponse, plutôt que d’utiliser des mots ; comme une espèce de promesse. Mais c’est ridicule. Avery, j’le connais à peine. C’est la deuxième fois qu’on se voit et même si il y a de l’alchimie, même si il y a cette attirance certaine, je suis pas habituée à faire des erreurs et j’ai envie d’être sûre avant de me lancer.

Même si j’ai envie de l’inviter, j’ai besoin d’être sûre que ce soit pour de bon. Il est grand, il me regarde avec insistance, de haut en bas et c’est très déstabilisant sur le coup, grisant presque, parce que j’ai envie de sourire et d’à la fois de grogner sous la frustration. "je fais quoi avec un "une fois, peut-être"  ?" ajoute-t-il et je sais pas où j’trouve la force de ne pas l’attraper par la nuque pour le faire taire. "Quand j’aurais guéri de mon herpès vaginal fictif," je déclare en me remettant à marcher. Phrase qui peut dire « jamais » ou « quand tu veux », en soit. J’attrape les sangles de mon sac, ne sachant quoi faire de mes mains et dévale les escaliers qui mènent au métro quand Avery prend de nouveau la parole:

"tu as un ex jaloux ?" Mon cœur rate un battement. J’ai eu quelques aventures en France, mais il n’y avait pas d’attache à proprement parlé. Ici, je me suis toujours concentrée sur le travail, sur mon chien, sur l’état de mon appartement et de celui de mon frigo… j’sors quasiment jamais, j’ai pas la force, pas le temps, pas les connaissances qu’il faudrait.

Je pense stupidement à Elias, comme si un fantôme pouvait m’en vouloir de passer à autre chose et écrire des rumeurs stupides sur moi. J’ignore qui aurait pu colporter ces informations erronées à mon sujet.

Je secoue la tête pour dire non. "Je suis jamais sortie avec personne depuis mon arrivée à New York, " je réponds en haussant les épaules. Deux ans. Deux dans de célibat. Quelle tristesse. "J’ai très peu d’amis, j’crois pas avoir d’ennemis… à moins que…" au bas des escaliers, je me tourne vers lui pour le regarder en plissant les yeux. "à moins que ce soit toi qui ait une ex, admiratrice?... jalouse."

Je grimpe la dernière marche avant qu’il ne la descende, pour lui bloquer le passage et le forcer à y réfléchir, là, devant moi, sous mes yeux. Et j’m’en fous si on gêne les gens qui sont forcés de nous contourner.
FICHE PAR DITA | EPICODE

♡............................................................ ♥


一期一会 / ichigoichie
— (idiom) A Japanese untranslatable four character idiom, ichigoichie is defined as a one in a life time opportunity. The term serves to remind people to treasure the moments and meetings with people in life, which will never be replicated.
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR STFU
avatar
Staz Y. Clark

▼ Date d'inscription : 06/01/2016
▼ Messages : 298
▼ Avatar : <3
▼ Crédits : LA CLEOPATRE



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Lun 11 Juil - 16:09
amour dans le motu w/ fletcher
Sur le moment, ces "notions" de Staz ou d'Avery l'irrite presque, mais la gestuelle mystique qu'il n'arrive pas à déterminer comme surjouée ou sincère de la part de Fletcher l'amuse et il finit par rire. Un Avery a l'intérieur hein ? Il y réfléchit brièvement, repense à son adolescence et se demande quelque part pourquoi il "joue" encore au Staz alors que c'est censé être du passé. Lui donnerait-il raison ? Il tique sur la suite de ses propos, et les deux jeunes gens semblent se voir pour la première fois. Pour le coup c'est lui qui reste planté bêtement, arquant un sourcil avant de se retourner lentement pour observer Fletcher le dépasser, puis accélérer le pas pour la rejoindre. C'est "MDR" comment elle tient son sac elle. Fait chier ces bonnes femmes, toujours pleines de petits tics pour faire chavirer les cœurs AVANT DE LES PIÉTINER GRGRGRG. ça peut être jamais chambre Staz avant de la lancer sur les ex et attendre (une éternité) sa réponse. Elle est un ovni, l'invasion d'alien est là : Flea en espionne. Pas d'amis ? Pas de petit amis et une connaissance médiocre de la grosse pomme ? Qui es-tu, Fletcher ?
Ils se tirent dans les pattes l'un après l'autre, et le grand brun (faux brun) s'arrête à son tour, par l'efficacité de la barrière physique de Flea ou par l'efficacité de sa question ? Un peu des deux.
Une ex jalouse ? Eliott ne ferait jamais ça. Il n'a même pas eut de nouvelles depuis un moment, faudrait qu'elle soit névrosée. Eliott.
Toujours posée.
Censée.
C'est une fille bien. Jamais.
Eva ?
Staz lâche un léger rire jaune.
C'est tellement ses outils.. il se croit dans gossip girl, Eva dans le rôle de Blair. C'est son milieu à la base, les cancans, les nerfs gratuitement, mais ils ne se voient plus.. Nan j'pense pas, on se voit plus, et elle m'a trompé, je suis pas si important. Ironise l'américain, tout en revoyant très nettement la tristesse dans le regard d'Eva lorsqu'il l'avait plaquée sans écouter ses justifications. Il revoit les sms, il entend ses sanglots. Son visage se referme et il ébouriffe les cheveux lisses de Fletcher avant de la contourner et passer son ticket dans les tourniquets. Faut être rapide et réactive à New York ! Ne me rate pas lance-t-il, provocateur, tout en entrant dans l'une des rames du métro qui arrivait : à point.

♡............................................................ ♥


J'ai constaté que même un silence de toi, pouvait pousser mon rire à mourir. Attends-moi, toi tu es la reine des sommets, l'orage sévit dans les plaines. Tu ne m'entends pas, je suis parasité malgré moi. Elle a su, simplement enfermer mon cœur dans son appartement. Avec ou sans toi, j'ai quelques problèmes.
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN SE7EN
avatar
Fletcher B. Thornton

▼ Date d'inscription : 09/01/2016
▼ Messages : 73
▼ Avatar : pixie.
▼ Crédits : tumblr.



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Mar 12 Juil - 10:37
hearts so pure in this broken place ;
staz&fletcher
"ça peut être jamais," dit-il. Un peu et j’l’entendais pas. Je regarde par-dessus mon épaule, les mains toujours pendues à mon sac. J’arque un sourcil en le regardant droit dans les yeux. "Ça peut être quand tu veux," je réponds du tac-au-tac avant de me tourner de nouveau pour regarder où je vais.

A la mention d’une ex jalouse, Avery fait mine de réfléchir avant de se mettre à rire d’une manière… plutôt amère. Je hausse les sourcils sans le quitter du regard. "C'est tellement ses outils.. Nan j'pense pas, on se voit plus, et elle m'a trompé, je suis pas si important," dit-il, visiblement plus pour lui-même qu’autre chose et ce que j’en conclus, c’est qu’on est pas plus avancé qu’il y a cinq minutes sur la nature de ces rumeurs.

C’est pas comme si ça m’atteignait vraiment en fin d’compte. Depuis la réception du message, tout ce que ça a apporté, c’est du flirt, beaucoup de flirt entre Avery et moi.

Son expression change soudainement, puis il ébouriffe mes cheveux, comme pour me distraite et s’enfuie, me contournant abruptement. "Faut être rapide et réactive à New York ! Ne me rate pas," s’écrie-t-il par-dessus son épaule. Je tourne sur moi-même, passe les tourniquets non sans peine et saute dans la rame avant que les portes ne sonnent, signalant leur fermeture. Je rentre presque dans le grand brun dans le feu de l’action et souffle de soulagement en regardant les portes se fermer dans mon dos avant de lever les yeux vers Staz.

Je pose ma main sur ma poitrine en soufflant doucement. "Sois sympa avec moi, j’ai pas envie de devenir cardiaque."

Je m’installe dans un siège et tapote celui qui m’assiste, incitant Avery à me rejoindre. "C’est quoi le truc le plus dingue que t’as vu dans le métro?" je demande en faisant courir mon index et mon majeur sur le couple de sièges vides devant nous.

FICHE PAR DITA | EPICODE

♡............................................................ ♥


一期一会 / ichigoichie
— (idiom) A Japanese untranslatable four character idiom, ichigoichie is defined as a one in a life time opportunity. The term serves to remind people to treasure the moments and meetings with people in life, which will never be replicated.
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR STFU
avatar
Staz Y. Clark

▼ Date d'inscription : 06/01/2016
▼ Messages : 298
▼ Avatar : <3
▼ Crédits : LA CLEOPATRE



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Mar 12 Juil - 14:09
amour dans le motu w/ fletcher
L'espace d'un temps Avery est perdu dans les souvenirs de sa relation avec Eva et ce qu'elle est. Ce qu'elle est de positif, comme de négatif. Putain, et si Flea avait visé juste ? Se bougeant le cul pour ne pas plomber l'ambiance, ni rater le métro, le loustic tente moyennement sérieusement de semer la jeune femme qui réussit à le rattraper pile à temps. Il la fixe, ayant l'air à la fois de la narguer comme de la féliciter avant de s'installer à ses côtés. Des aliens en train de se faire une fondue.. répond-t-il l'air dans le vide avant de pousser un soupir, l'air abattu terrifiant. Il lâche un léger rire. Quand je veux hein ?  il fixe ses doigts d'enfants sur les sièges qui leur font face avant de tourner la tête vers elle, la penchant un peu, comme pour lui demander d'assumer ses propos bien qu'il fasse ça plus pour rire que pour lui mettre la pression. Et toi ? le truc le plus fou ? Staz attend une fraction de seconde , sans lui laisser le temps de vraiment répondre il agit comme une part de femmes définirait : sexy (ou romantique) et une autre part définirait : agression. Mais poser la question lui semble sur le moment plus qu'obsolète. Il l'a vue, le regarder.
Sous l'impulsion d'un baiser le musicien a légèrement pressée la jeune femme contre la paroi du métro, penché sur elle, une main posée sur la vitre. Il a le sentiment qu'il va regretter son acte, pas maintenant, plus tard. Car il y aura un plus tard.
L'ardeur redescend et ses lèvres se détachent doucement de celles de Fletcher.

♡............................................................ ♥


J'ai constaté que même un silence de toi, pouvait pousser mon rire à mourir. Attends-moi, toi tu es la reine des sommets, l'orage sévit dans les plaines. Tu ne m'entends pas, je suis parasité malgré moi. Elle a su, simplement enfermer mon cœur dans son appartement. Avec ou sans toi, j'ai quelques problèmes.
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN SE7EN
avatar
Fletcher B. Thornton

▼ Date d'inscription : 09/01/2016
▼ Messages : 73
▼ Avatar : pixie.
▼ Crédits : tumblr.



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Mar 12 Juil - 15:10
hearts so pure in this broken place ;
staz&fletcher
"Des aliens en train de se faire une fondue.. terrifiant," répond-t-il lentement, me faisant rire alors que je continue de faire marcher mes doigts le long des sièges imaginant de petits bonhommes verts assis au beau milieu d'une rame en train de manger une fondue. Étrangement, ils ont tous la même coupe que Justin Bieber. Pour la petite référence.

"Quand je veux hein ?" dit-il soudainement, répétant mes mots. Mon cœur bondit dans ma poitrine. Je lève les yeux de mes doigts pour les déposer sur son visage et il penche la tête en s'approchant et plus ça va, plus mon cœur bat fort dans ma poitrine parce que visiblement, c'est pour maintenant. "Et toi ? le truc le plus fou ?" demande-t-il et ses paroles meurent sur mes lèvres. J'ai pas le temps de répondre que sa bouche est déjà sur la mienne. Machinalement, je dépose mes mains contre ses joues, essayant de regagner un peu le dessus, essayant de le suivre, comme tout à l'heure, comme depuis le début.

Ça va vite, il va vite et me demande de ne pas le rater, mais j'ai jamais été très éveillée, moi. Je sais pas si j'ai envie de changer mes habitudes, je sais pas quel état d'esprit adopter, si je devrais la jouer live fast die young ou si j'devrais demander de faire les choses dans l'ordre. Je suis pas certaine d'être prête alors que j'ai voulu me rendre jusqu'à lui, alors que j'ai voulu qu'il dépose ses lèvres sur les miennes.

Lorsque qu'il se recule, mes mains glissent sur ses joues avant de lourdement retomber sur mes genoux et je déglutis en m'humectant les lèvres. "Deux inconnus qui s'embrassent," je réponds finalement à sa question, traversée par un sentiment étrange, le sentiment de l'après. Soudainement, j'ai la sensation qu'on devrait en rester là pour ce soir, que je devrais rentrer à la maison. Je déteste être dans le flou. Je déteste qu'il me plaise et que la sensation persiste parce que c'est pas normal, c'est pas normal...

Et c'est la raison pour laquelle je l'attrape par le col pour l'embrasser une seconde fois. Pour être sûre que c'était pas juste une impulsion, pour être sûre que le sentiment est juste passager.

FICHE PAR DITA | EPICODE

♡............................................................ ♥


一期一会 / ichigoichie
— (idiom) A Japanese untranslatable four character idiom, ichigoichie is defined as a one in a life time opportunity. The term serves to remind people to treasure the moments and meetings with people in life, which will never be replicated.
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATEUR STFU
avatar
Staz Y. Clark

▼ Date d'inscription : 06/01/2016
▼ Messages : 298
▼ Avatar : <3
▼ Crédits : LA CLEOPATRE



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Jeu 14 Juil - 15:13
Staz Y. Clark a écrit:
amour dans le motu w/ fletcher
Il la regarde avec une attention singulière, presque vorace quand il la trouve presque secouée par leur embrassade. Embrassade d'inconnus. On se connaît, je sais où tu habite. Répond-t-il naïvement, jouant au con volontairement, avant que ce ne soit Fletcher qui se laisse emporter, poursuivant la mélodie qu'il avait entamé. La manière dont elle le saisit par le col l'électrise, comme une couleur passion, un geste impulsivement sincère. Lorsque leurs lèvres se détachent à nouveau, Staz ne se recule pas, il laisse leurs souffles s'entrechoquer. Je crois que quand je vais chercher mes rollers, tu resteras en bas. Il dégluti lentement après avoir lâché cette froide exempte de bonnes manières (on ne laisse pas les gens à la porte... mais ça lui semble la meilleure grossièreté à faire que de lui sauter dessus). Doucement le loustic se réinstalle sur son siège avant de croiser les pieds sur le siège d'en face (rebelle) et regarder droit devant lui comme si rien ne s'était passé.

♡............................................................ ♥


J'ai constaté que même un silence de toi, pouvait pousser mon rire à mourir. Attends-moi, toi tu es la reine des sommets, l'orage sévit dans les plaines. Tu ne m'entends pas, je suis parasité malgré moi. Elle a su, simplement enfermer mon cœur dans son appartement. Avec ou sans toi, j'ai quelques problèmes.
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN SE7EN
avatar
Fletcher B. Thornton

▼ Date d'inscription : 09/01/2016
▼ Messages : 73
▼ Avatar : pixie.
▼ Crédits : tumblr.



MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    Mer 20 Juil - 22:27
hearts so pure in this broken place ;
staz&fletcher
"Je crois que quand je vais chercher mes rollers, tu resteras en bas," dit-il, proche de mon visage et je pouffe de rire en le dévisageant longuement. J'ai la sensation que le métro va à mille à l'heure, qu'on va s'envoler dans l'espace, tellement ça va vite. J'ai encore peur. J'ai peur de cette vitesse. De la lueur dans ses yeux. Mais finalement, j'aimerais être nulle part d'autre. Peut-être que ses mots me rassurent un peu. Ils freinent les choses, c'est tout ce qu'il fallait.

Il se recule pour se repositionner correctement dans son siège et je pousse un lourd soupir avant d'humecter mes lèvres. Il pose ses pieds sur le siège d'en face et j'en fais de même, sauf que ses jambes sont plus longues que les miennes et seul le bout de mes creepers atteignent le bout du siège. Je ris doucement face à cette image. On descend quand? je demande finalement en tournant la tête pour le regarder. Quand je saurais où t'habites, on pourra presque dire qu'on est intime. Logique? je lance en haussant les sourcils, un petit sourire pendu aux lèvres.

FICHE PAR DITA | EPICODE

♡............................................................ ♥


一期一会 / ichigoichie
— (idiom) A Japanese untranslatable four character idiom, ichigoichie is defined as a one in a life time opportunity. The term serves to remind people to treasure the moments and meetings with people in life, which will never be replicated.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [terminé] flea&staz - Le ciel est bleu    
 

[terminé] flea&staz - Le ciel est bleu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [JEU!] Question bête...réponse idiote!! xD
» Pourquoi le ciel est bleu ?
» [ TERMINÉ - SC ÉTÉ 2016 ] Ciel comme elle est jolie... || PETER.
» Le ciel est bleu la mer est calme... [Capture #2]
» « Au-dessus des nuages, le ciel est toujours bleu. » [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALAD DAYS :: new york, new york ! :: Manhattan :: The Empire Hotel-